Votre Hotel : France   Paris IdF   Provence-Cote d'Azur   Val de Loire Atlantique
Aquitaine   Pyrénées-Languedoc   Bretagne   Normandie   Les Alpes
Europe   Royaume-Uni   Allemagne   Benelux   Italie   Espagne Portugal   Grèce  
 
Bordeaux   Périgueux   Mont de Marsan   Dax   Agen   Auch   Pau   Tarbes   Toulouse

Bayonne

Vous etes ICI : Accueil > France > L'Aquitaine > Pays Basque > Bayonne 
 
Votre Hôtel :  Aquitaine    Bayonne    Biarritz    Anglet    Saint Jean de Luz    Hendaye    Pau    Saint Sébastien
 
 
Bayonne se situe près de l'Océan Atlantique, pour la population elle est la seconde ville du département des Pyrénées-Atlantiques après Pau, le chef-lieu du département.
 
Bayonne est une ville très animée et agréable. Son origine est ancienne, elle s'est développée sur une butte au confluent de la Nive et de l'Adour (qui se jette quelques kilomètres plus loin dans l'Océan Atlantique). Elle est la principale ville du Pays Basque Français.
Bayonne
 
Bayonne forme une agglomération unique avec Anglet et Biarritz, c'est cette dernière ville, station balnéaire réputée, qui donne directement sur l'Océan.
 
La ville comporte deux quartiers principaux situés de part et d'autre de la Nive. Ils s'appellent respectivement le Grand Bayonne et le Petit Bayonne. Le Quartier Saint-Esprit se situe sur l'autre rive de l'Adour.
 
Le Grand Bayonne est la partie la plus ancienne de la ville avec en particulier des rues étroites, la Cathédrale Notre-Dame, des remparts et le Château-Vieux.
 
        Bayonne: rue du centre ville et cathédrale Notre-Dame
 
Le Petit Bayonne est apparu à partir du XIIème siècle, il accueille les deux principaux musées de la ville: le Musée Basque et le Musée Bonnat.
 
Le Quartier Saint-Esprit se situe de l'autre côté de l'Adour. A son origine, cétait un faubourg où venaient s'établir les nouveaux venus.
 
Anglet et Biarritz font partie de l'agglomération de Bayonne.
 
L'arrière-pays de Bayonne comporte des villages intéressants comme par exemple Mouguerre.
 

 
 
Visitez:     Le Pays Basque     Biarritz     Saint Jean de Luz
 
Les Pyrénées-Atlantiques   Le Béarn       L'Aquitaine   La Gironde   La Dordogne
 


     Avec Google

 
En savoir plus sur l'Espagne
 
L'Espagne       L'Andalousie          La Galice     St Jacques de Compostelle          Le Pays Basque    Saint Sébastien
 
La Navarre     Pampelune et le Nord     Estella     Chemin de Saint Jacques     Le Centre-Est     Tudela et la Ribera
 
Castille et Leon    Leon    Zamora    Salamanque   Burgos    Palencia   Valladolid   Soria    Ségovie   Avila     Tolède
 
Les Wisigoths en Espagne                   Hôtels en Espagne          Livres sur l'Espagne
 


Présentation de Bayonne

La Nive à Bayonne
La Nive à Bayonne: le Grand Bayonne est à gauche et le Petit Bayonne à droite
 
Plan de Bayonne
 
Bayonne est une ville d'origine ancienne qui s'est développée au confluent de la Nive et de l'Adour (qui se jette quelques kilomètres plus loin dans l'Océan Atlantique).
 
Pendant très longtemps la pêche a été une activité importante, le port a toujours une rôle essentiel pour l'économie de Bayonne. Il reste très actif et il a permis l'implantation de nouvelles industries à la fin du XIXème et pendant le XXème siècle.
 
Le tourisme est aussi devenu une activité de plus en plus significative en relation avec la proximité de Biarritz et de la Côte Basque.
 
La Nive structure la partie principale de la ville (cf photo ci-dessus) en séparant le Grand Bayonne du Petit Bayonne.
 
De l'autre côté de l'Adour est implanté le Quartier Saint Esprit avec en hauteur la forteresse construite par Vauban. Ce quartier a longtemps vécu en marge des deux précèdents, au début du XIXème siècle il était même rattaché au département des Landes.

Bayonne: le Grand Bayonne, le Petit Bayonne et le Quartier Saint-Esprit
 
Le Port, la marine et la construction de navires ont toujours été la base de l'activité économique de Bayonne.

 
Vue aérienne de Bayonne
Vue aérienne de Bayonne, la forteresse et les remparts de Vauban sont bien visibles
 


La Confluence de la Nive et de l'Adour

Bayonne: confluence de l'Adour et de la Nive
Bayonne: confluence de l'Adour et de la Nive, au centre l'Echauguette, à droite la Mairie et les flèches de la Cathédrale
 
La Confluence de la Nive et de l'Adour est près du centre de Bayonne.
 
L'Echauguette est une construction en pointe réalisée par Vauban à la fin du XVIIème, l'actuelle a été refaite à l'identique. L'Echauguette est le seul reste de l'ensemble fortifié, denomme le Réduit, qui avait été réalisé à cet endroit, il comprenait des tours, des portes, une caserne et des casemates, tout cela a été démoli au début du XXème siècle. L'emplacement s'appelle maintenant l'Esplanade du Réduit.


Le Grand Bayonne

Le centre de Bayonne a été bien restaurée et présente de nombreuses maisons à pans de bois colorés que ce soit sur les bords de la Nive (cf photo au-dessus) ou dans les rues étroites du centre-ville. Le Grand Bayonne est le coeur historique de la ville, c'est là que se trouvent les principaux monuments: la Cathédrale Notre-Dame, le Château-Vieux, etc.
C'est aussi le centre commercial de la ville de Bayonne.
 
Bayonne: la rue d'Espagne
Bayonne: la rue d'Espagne
 
La rue d'Espagne est une des plus intéressantes de Bayonne (cf photo ci-dessus), c'est l'ancien axe principal de la ville haute, elle est bordée de maisons du XVIIIème siècle. Comme autres rues et sites intéressants, on peut aussi citer la place de la Liberté, la rue du Port-Neuf avec ses arcades, la rue de la Monnaie etc.
 
Bayonne: rue ancienne   Bayonne: Place Louis Pasteur
Bayonne: rue ancienne                                                                         Place Louis Pasteur
 
Bayonne: Palais de Justice
 
La Place Louis Pasteur est au débouché de la rue d'Espagne, au pied du chevet de la Cathédrale, le Palais de Justice donne sur cette place. Juste à côté, une fontaine est sur l'emplacement de l'ancien pilori de la ville, il avait été établi en 1377.
 
Sur le côté Est les rues qui descendent vers la Nive ont un cachet pittoresque avec des nombreuses maisons anciennes. Beaucoup de rues ont des noms rappelant les corporations qui y étaient installées au Moyen-Age: rue Poissonnerie, rue Vieille-Boucherie, rue de la Monnaie, etc.
 
Bayonne: Palais de Justice sur la Place Notre-Dame
 
Dès l'époque Romaine, le Grand Bayonne a été protégé par des Remparts dont il subsiste de nombreux éléments qui ont été intégrés aux fortificationsmédiévales.
 
En conjonction, le Château-Vieux était un dispositif important pour assurer la défense de la ville, c'était aussi la résidence du vicomte de Labourd.



 
Bayonne: maisons anciennes le long de la Nive
Bayonne: maisons anciennes le long de la Nive, à droite le Marché Couvert
 
Jadis les quais de la Nive étaient une composante importante du port, ainsi c'était le lieu de débarquement du poisson après la pêche.
 
Bayonne: l'ancien Théâtre qui est devenu la Mairie
Bayonne: au bord de la Nive, l'ancien Théâtre qui est devenu la Mairie (Hôtel de Ville)
 



Votre hôtel:    Département des Pyrénées-Atlantique    Pau    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz    Hendaye   
Cote Basque   Irun   Fontarabie   Saint Sebastien   Pampelune   Bilbao   Vitoria-Gasteiz   Santander   Cantabrie


Les rues de Bayonne, Histoire anecdotique des rues, places & ruelles
de Jean-Marie & Raymond Chabaud -    ISBN : 2758803747




La Cathédrale Notre-Dame (Sainte-Marie) de Bayonne

La Cathédrale Sainte-Marie de Bayonne
La Cathédrale Sainte-Marie de Bayonne vue de la cour du Cloitre
La Cathédrale Notre-Dame (Sainte-Marie) de Bayonne a été reconstruite à partir du XIIIème siècle jusqu'au XVIème siècle en remplacement d'un édifice antérieur du XIIème siècle détruit par deux incendies en 1258 et en 1310.
Elle est de style gothique, le chevet et le choeur sont du XIIIème, le transept, la nef et le cloitre du XIVème, la façade et le porche principal sont de la fin du XVème et enfin la salle capitulaire est du XVIème siècle.
La cathédrale a été endommagée lors de la Révolution Française et restaurée au XIXème siècle, les deux flèches sont d'ailleurs du XIXème siècle et s'élèvent à 70 mètres de hauteur.
La façade comporte un porche qui permet d'accèder à la nef. Le plan est classique, la nef possède sept travées flanquées de bas-côtés, elle est coupée par le transept (cf photo ci-dessus). Le choeur est entouré par une abside en hémicycle avec un déambulatoire qui donne sur cinq chapelles rayonnantes.
Le chevet de la cathédrale Sainte-Marie de BayonneVitrail de la cathédrale Sainte-Marie de Bayonne
Le Chevet avec les arcs de décharge                       Cathédrale Sainte-Marie (Notre-Dame) de Bayonne                             Les Vitraux                   
 
Les vitraux de la partie haute des fenêtres datent du XVIème siècle avec en particulier le vitrail de la chapelle Saint Jérome. La plus belle sculpture de la cathédrale est le double portail de la sacristie, il a été réalisé au XIIIème siècle.
 
Le cloitre de la cathédrale Sainte-Marie de Bayonne
Le cloitre de la cathédrale Sainte-Marie de Bayonne
Le cloitre est sur le flanc Sud de la cathédrale, il date du XIVème siècle. C'est une vraie réussite architecturale avec de belles rosaces et baies ajourées (cf photo ci-dessus). Au Moyen-Age il servait de lieu de réunion pour les métiers.
 

Visitez:    Les Cathédrales de France       Les Abbayes Médiévales       L'Architecture religieuse Médiévale
 
Cathédrale de Chartres       Eglises Romanes du Poitou       Le Mont Saint Michel


Les Remparts de Bayonne

Remparts de Bayonne à l'époque Gallo-RomaineRemparts de Bayonne à l'époque Médiévale
Remparts de Bayonne à l'époque Gallo-Romaine                                                                           et à l'époque Médiévale
 
Bayonne existe depuis le Ier sècle de notre ère, à l'époque Gallo-Romaine. Au IVème siècle elle se développe et devient une place forte permettant à une garnison romaine de surveiller les populations voisines et d'assurer la route vers l'Espagne. Elle porte alors le nom de Lapurdum (qui a donné le nom de la province du Labourd) et se dote de remparts qui sont toujours visibles (cf photo ci-dessus à gauche).
Ces remparts ne suffisent pas à la protèger lors des invasions de différents peuples barbares au début du Vème siècle: Vandales, Suèves, Alains qui déferlent vers l'Espagne, et ensuite ce sont les Wisigoths.
 
Au XIIème siècle, l'enceinte Romaine est restaurée et renforcée afin de sécuriser la ville (cf photo ci-dessus à droite). Ainsi le Château-Vieux édifié au Moyen-Age réutilise les tours et courtines du castellum et du rempart romain. A la fin du Moyen-Age, Charles VII fait construire le Château-neuf dans le Petit Bayonne pour surveiller la ville qu'il vient de reprendre aux Anglais.
 
Le tracé de certaines rues suivent bien le contour des remparts: rue de la Salie, rue des Augustins, etc. Ainsi, la rue Tour-de Sault part près de la Porte d'Espagne et descend vers la Nive en suivant le tracé de l'ancien rempart le long duquel ont été construites des maisons pittoresques.
 
Remparts de Bayonne (Romains et Médiévaux)
Remparts de Bayonne (Romains et Médiévaux): à droite l'ancienne Porte d'Espagne et l'entrée de la rue d'Espagne
 
Les remparts sont repris à nouveau au XVIème siècle et enfin réaménagé par Vauban. En effet Bayonne est quasiment une ville sur la frontière.
 
Au XVIIème siècle, l'Espagne est un ennemi de la France. Bayonne est une ville proche de la frontière (une vingtaine de kilomètres), c'est pourquoi le roi de France y fait construire des remparts qui sont réalisés par Vauban. Ceux-ci entourent le Grand et le Petit Bayonne et une citadelle est édifiée au-dessus du faubourg Saint-Esprit
Les éléments qui subsistent de ces fortifications sont significatifs, la photo ci-dessous en montre un exemple, à l'arrière-plan on entrevoit la ligne des remparts Romains et Médiévaux.
 
Remparts de Bayonne construits par Vauban
Remparts de Bayonne construits par Vauban
 


Le Château-Vieux

Bayonne: le Château-Vieux
Bayonne: le Château-Vieux, à droite l'entrée
 
Bayonne: le Château-Vieux
 
Le Château-Vieux a été construit sur les bases d'un Castellum Romain par Bertand vicomte de Bayonne (Labourd) au Xème siècle. C'est dans ce château que résidaient les vicomtes.
 
Le château un gros fort carré flanqué de tours rondes (cf photos ci-dessus et ci contre).
 
Au Moyen-Age, il a joué un rôle important dans les conflits qui ont opposé les rois Plantagenêts d'Angleterre à ceux de Castille.
 
En 1808, Napoléon Ier a signé un décret ordonnant sa démolition, heureusement celui-ci n'a pas été appliqué.
 
La forteresse est toujours un domaine militaire qui ne se visite pas.

 
En face de l'entrée se trouve l'ancien Hôtel des Lieutenants du Roi où a résidé Napoléon Ier en 1808, lors de son entrevue avec le roi Charles IV d'Espagne.


 


Le Petit Bayonne

Bayonne: Eglise Saint André           Plan du Petit Bayonne
Eglise Saint André                                     Petit Bayonne                                         Plan                
 
Rue du Petit Bayonne
 
Le quartier du Petit Bayonne est sur la rive droite de la Nive, il s'est développé avec l'extension de la ville hors des remparts romains, au XIIème siècle. Il a lui-même été entouré de remparts à la fin du Moyen-Age et au XVIIème siècle (Vauban), il en subsiste de nombreux éléments.
 
Ce quartier comporte de nombreuses rues étroites dont certaines étaient des canaux au Moyen-Age, beaucoup de maisons étaient alors construites sur pilotis et des barques déposaient les marchandises en rentrant sous ces maisons. Ces canaux ont été progressivement comblés à la fin du Moyen-Age.
 
Plusieurs couvents se sont implantés dans le Petit Bayonne au Moyen-Age, ainsi le couvent des Cordeliers près de la Nive et le couvent des Jacobins près de l'Adour. On trouve aussi de jolies maisons anciennes sur les quais de la Nive (cf photo en haut).
 
L'église Saint André est récente, puisqu'elle a été construite au XIXème siècle dans le style du XIIIème siècle.
 
                                                                                              Rue à l'intérieur du Petit Bayonne
 
En face le Château-Neuf possède deux tours rondes massives (cf photo ci-dessous). Il a été construit sur la butte de Mocoron à la fin de la Guerre de Cent Ans par Charles VII pour surveiller la ville.
 
Bayonne: le Chateau-Neuf
Bayonne: le Chateau-Neuf
 
C'est dans le Petit Bayonne que se situent deux musées intéressants: Le Musée Basque et le Musée Bonnat.
 
Le Musée Basque et de l'Histoire de Bayonne est installé dans trois vieilles maisons bayonnaises dont la plus importante est la maison Dagourette de la fin du XVIème siècle (elle abritait ancien couvent des Visitandines puis hôpital). Il retrace l'Histoire du Pays Basque et de Bayonne et montre les différentes cultures et caractéristiques de la société Basque.
 
Le Musée Bonnat contient les collections de peintures, dessins et sculptures données par le peintre Léon Bonnat (1833-1922). Elles permettent de reconstituer l'histoire de l'Art depuis l'Antiquité. Le musée contient près de 400 peintures dont 130 de Léon Bonnat lui-même.
 


Le Port de Bayonne

Bayonne: les quais de la Nive (côté Grand Bayonne)
Bayonne: les quais de la Nive (côté Grand Bayonne)
 
Jusqu'au XIème siècle, la ville est installée sur la butte au-dessus de la rive gauche de la Nive. Au XIIème siècle, Bayonne s'agrandit et les marécages près du confluent de la Nive et de l'Adour commencent à être occupés. Des quartiers apparaissent sur la rive droite de la Nive.
 
Les pêcheurs et les professionnels de la mer s'y installent. Les premières maisons sont construites sur des pilotis le long de canaux qui subissent les effets de la marée, le nom de certaines rues en conserve le souvenir: port de Castet, port de Suzeye, etc. Ces canaux sont progressivement comblés.
 
Quand Bayonne est intégrée au domaine des Plantagenêts, son économie se développe et devient même florissante. Les navires transportent des marchandises, en particulier du vin, vers la Navarre, l'Angleterre et au delà l'Europe du Nord. En sens inverse ils importent du grain car l'agriculture de l'arrière-pays bayonnais est alors pauvre, des fourrures en provenance d'Espagne et de Navarre et du fer et autres métaux en provenance de la Biscaye.
 
Les Bayonnais pratiquent la pêche fluviale, la pêche en mer et la chasse à la baleine d'abord dans le Golfe de Gascogne et ensuite jusqu'à Terre-Neuve.
 
Les chantiers navals installés sur les bords de la Nive construisent des navires de haute mer et des embarcations fluviales. Le bois provient des forêts pyrénéennes, il est amené en faisant flotter les troncs sur la Nive et sur l'Adour.
 
A partir du XVème siècle, l'estuaire de l'Adour se déplace vers le Nord. Le port s'ensable et le tirant d'eau faiblit, la marine locale voix son activité chuter. L'ingénieur Louis de Foix reçoit pour mission de rétablir l'embouchure du fleuve à proximité de Bayonne. Les travaux sont achevés en 1578.
 
L'activité du port reprend au XVIIème siècle surtout sur les rives de l'Adour où se sont déplacés les chantiers navals. C'est aussi le moment où se développe la Guerre de Course (conduite par des Corsaires) et les marins de Bayonne y contribuent.
 
Les quais de la Nive sont aménagés au XVIIIème siècle, c'est à cette époque que sont construites les maisons qui la bordent toujours et dont les façades offrent une belle unité architecturale. Pourtant il est nécessaire de réduire en permanence l'ensablement de l'embouchure de l'Adour, ceci constitue un handicap pour le port qui végète pendant le XIXème siècle.
 
Ce n'est qu'à la fin du XIXème siècle avec l'installation des Forges que le trafic redevient significatif. Le port retrouve alors de la vitalité avec l'installation de nouvelles activités industrielles et commerciales.
 


Le Quartier Saint-Esprit

Ce quartier est un faubourg de Bayonne qui s'étend sur la rive Nord de l'Adour, au pied de la citadelle construite en 1679 par Vauban.
Un pont de plus de 200 mètres de long franchit ce fleuve et aboutit à l'Esplanade du Réduit qui est un terre-plein à la confluence de la Nive et de l'Adour.
 
Bayonne: Pont sur l'Adour à la confluence avec la Nive
Pont sur l'Adour et Esplanade du Réduit à la confluence avec la Nive, de l'autre côté, le Grand Bayonne
 
C'est au XIIème siècle que Bayonne commence à s'étendre au-delà de ses remparts antiques. Un pont de bois est construit pour accéder à la rive droite du fleuve et au faubourg qui y est apparu. Ce faubourg est à la fois un point de passage pour les pélerins se dirigeant vers Saint Jacques de Compostelle et un lieu où s'établissent les nouveaux venus. Deux Hospices y ont été construits pour les accueillir: celui des Chevaliers de Jérusalem (qui n'existe plus) et celui du Prieuré de Saint-Esprit, sur le site de l'église actuelle. C'est de lui que vient le nom du quartier.
 
L'église du Prieuré de Saint-Esprit date du XVème siècle, elle a été réalisée sur les les bases d'un édifice Roman antérieur.
Bayonne: Quartier Saint Esprit sur la rive droite de l'Adour
Bayonne: Quartier Saint Esprit sur la rive droite de l'Adour: au centre, l'eglise du Saint-Esprit
 
Bayonne: rue Sainte Catherine
 
Au début du XVIème siècle, l'inquisition catholique sévit en Espagne et au Portugal, des familles Juives viennent alors s'installer dans le quartier du Saint-Esprit. Ils bénéficient de la protection du roi de France même si les habitants de Bayonne ne les voient pas d'un bon oeil.
Au XVIIème siècle, cette communauté est devenue nombreuse et soudée avec ses propres institutions.
 
A la fin du XVIIème siècle, Vauban fait construire au-dessus du faubourg une importante citadelle qui commande le fleuve, le port et la ville de Bayonne.
 
Jusqu'au début du XIXème siècle, Saint-Esprit comporte surtout des entrepôts et des chantiers navals en relation avec l'activité du port, à cette époque c'est une commune qui appartient au département des Landes. Elle est rattachée aux Basses-Pyrénées et à Bayonne en 1857.
 
Au milieu du XIXème, le pont est reconstruit en pierre et la gare des chemins de fer est implantée dans le quartier, en outre les quais de l'Adour sont aménagés en dur.
 

La Rue Sainte Catherine
La rue Sainte Catherine (cf photo ci-contre) conserve des maisons anciennes avec des façades à pans de bois en encorbellement, les murs sont en pierre jaune de Mousserolles.
Ce type de maisons était très répandu à Bayonne dès la fin du Moyen-Age et à la fin du XVIIème la ville en comptait 650, il n'en subsiste qu'une dizaine dont trois dans le Quartier de Saint-Esprit.

                                        Bayonne: Quartier Saint Esprit, maisons de la rue Sainte Catherine
 


Histoire de Bayonne

Le site de Bayonne est à la confluence de la Nive et de l'Adour. La ville ancienne s'est développée sur une butte qui dominait les marécages autour de ces deux rivières
 
Dans les premiers siècles de notre ère, ce site était probablement occupé par un village de pêcheurs. Il est occupé par les Vascons qui résident près de la côte sur les deux versants des Pyrénées, leur territoire s'étend de l'Ebre, en Espagne à la Garonne.
 
Dès le IIIème siècle Lapurdum (nom Romain de Bayonne) apparait dans l'Histoire comme la résidence d'un Tribun de la Cohorte de Novempopulanie.
 
Au IVème siècle, un camp militaire Romain d'environ 6 hectares est implanté sur une butte au-dessus du confluent de la Nive et de l'Adour et un bourg se forme autour de ce camp, il est protègé par des remparts. Il y avait sans doute un port sur la rive de la Nive et un Temple était peut-être présent sur l'actuel emplacement de la Cathédrale.
 
A l'issue des invasions barbares, en particulier celle des Wisigoths, la population romaine qui est peu importante, est remplacée et absorbée par la population basque (Vascons), Lapurdum devient sans doute un évêché au VIème siècle mais il disparait ensuite pour réapparaitre au VIIIème siècle. Lapurdum est cité par l'évêque Grégoire de Tours quand il parle du Traité d'Andelot en 587.
 
Autour de 730, les Arabes qui ont conquis l'Espagne remontent vers le Nord, ils prennent et pillent Lapurdum. Suite à la bataille de Poitiers, en 732, remportée par Charles-Martel les Francs prennent position dans le Pays Basque.
 
A la fin du IXème siècle, les Normand sévissent en remontant les fleuves de l'Aquitaine et Lapurdum est devenu une base des Normands pour mener leurs raids vers l'intérieur des terres. L'évêque de Rouen Léon, qui est en mission, y est capturé par les Normands qui le décapitent (au XVIIème siècle, Saint Léon devient le patron de la ville et du diocèse de Bayonne).
 
Au Xème siècle, conséquence des luttes entre les Francs et des Vascons, la région semble désolée et des seigneurs locaux détiennent le pouvoir. Un seigneur, Sanche le Grand (999-1035), parvient à rassembler le territoire Basque, la Gascogne, la Navarre, la Castille, une partie du Léon et de l'Aragon, il forme ainsi un royaume puissant face aux Maures d'Espagne et aux ducs d'Aquitaine.
A la fin du Xème siècle, l'évêché de Lapurdum (Bayonne) s'étend de part et d'autre des Pyrénées jusqu'aux abords de Saint Sébastien. Il conserve cette étendue jusqu'en 1566 (En effet depuis 1512, le roi Ferdinand d'Espagne s'est emparé de l'essentiel du royaume de Navarre et ensuite le roi Philippe II fait rectifier les limites de l'évêché par le Pape. Les paroisses du Guipuzcoa et de la Navarre lui sont retirées.)
 
Le nom de Baiona apparait au XIème siècle (bai signifie rivière en Basque), le nom de Bayonne s'impose dans le courant du XIIème siècle.
 
Sanche le Grand fait de Bayonne (Lapurdum) la capitale de la nouvelle vicomté du Labourd. Les vicomtes restituent à l'évêque les biens d'église dont les seigneurs locaux s'étaient emparés. A la fin du XIème siècle, Fortun II Sanche donne à l'évêque de Bayonne la moitié de la ville, l'autre moitié reste sous la tutelle du vicomte. En plus l'évêque est le bénéficiaire de nombreuses donations. Le vicomte est installé dans le Château-Vieux.
Le vicomte et l'évêque lancent de nombreuses constructions au début du XIIème siècle (ponts sur la Nive, moulins, etc) et le duc d'Aquitaine accorde une Charte de franchise à la ville, cette charte attribue le droit de cité aux étrangers qui s'y installent d'où une augmentation rapide de la population.
 
Au XIIème siècle, la Gascogne et Bayonne passent dans le domaine des ducs d'Aquitaine puis des Plantagenets. La ville et le Port connaissent alors une longue période de prospérité entre le XIIème et le XVème siècle. Ses chantiers navals sont appréciés et Bayonne commerce avec les grand ports Européens. Vers 1300, Bayonne pouvait compter environ 7000 habitants, ce qui en faisait une ville relativement importante pour l'époque.
Les Bourgeois qui sont les acteurs économiques de Bayonne prennent de plus en plus d'importance dans la vie de la cité, ce sont eux qui développent la pêche, le commerce et les chantiers navals. Richard Coeur de Lion réorganise l'administration de Bayonne, un Prévôt représente le duc d'Aquitaine et préside la Cour de Justice. En 1174, Bayonne est séparé du Labourd qui demeure sous la juridiction du vicomte.
 
Les remparts sont renforcés autour de la ville haute (Grand Bayonne) où se trouvent les principaux édifices et maisons des bourgeois et négociants. De nombreux incendies dévastent la ville, en particulier celui de 1258, pour se protèger les négociants créent des entrepôts sous les maisons, dans des caves bien amenagées.
 
En 1451, à la fin de la Guerre de Cent Ans, Dunois s'empare de Bayonne pour le compte du roi de France Charles VII. François I fait renforcer les fortifications ce qui permet à la ville de résister au siège des Espagnols en 1523.
 
A cette époque le port de Bayonne est aux prises avec une situation difficile, il s'ensable tandis que le cours de l'Adour s'est déporté vers le Nord, au Vieux Boucau. La marine locale est en situation de détresse. L'ingénieur Louis de Foix reçoit pour mission de rétablir l'embouchure du fleuve à proximité de Bayonne. Les travaux sont achevés en 1578.
 
En 1808, Napoléon Ier a une entrevue à Bayonne avec la famille royale d'Espagne qui renonce à ses droits sur le trône de ce pays en faveur de Joseph Bonaparte, le frère de Napoléon. Joseph est proclamé roi d'Espagne à Bayonne. Revers de situation, en 1814 la ville subit un siège par les armées adversaires de Napoleon Ier, l'abdication de celui-ci met fin à ce siège.
 


Bayonne Biarritz
de Blay Foldex -    ISBN : 2309501131






Plan de Bayonne/Anglet/Biarritz 1/12.500
de IGN -    ISBN : 2758523086





En savoir plus sur:     Les Cathédrales médiévales       Les Abbayes médiévales       L'Architecture religieuse Médiévale      
 
Le Mont Saint Michel       La Cathédrale de Chartres       Eglises Romanes du Poitou

Achetez des livres sur : le Moyen-Age     les Cathédrales de France     les Abbayes de France     les Chateaux Forts
 








Autour de Bayonne

Biarritz

Panorama sur Biarritz: la Plage Miramar et la Grande Plage avec l'Hotel du Palais, le Casino Municipal et le promontoire de Bellevue
Panorama sur Biarritz: la Plage Miramar et la Grande Plage avec l'Hotel du Palais, le Casino Municipal et le promontoire de Bellevue
Biarritz se situe à cinq kilomètres de Bayonne sur l'Océan Atlantique. Anglet sépare les deux communes qui font en fait partie de la même agglomération urbaine. La station bénéficie d'un climat remarquable avec en particulier des hivers doux.
 
Biarritz était occupé par l'homme dès l'époque préhistorique. Pendant très longtemps le site est resté un port de pêche qui se situait près de l'actuelle plage du Port-Vieux. La pêche à la baleine y a été pratiquée dès le XIIIème siècle.
 
La ville est devenue une station balnéaire réputée au milieu du XIXème siècle grâce à l'Empereur Napoléon III et à son épouse Eugénie de Montijo. De nombreux édifices et villas ont été réalisés à partir de cette époque et la station a pris alors une tonalité très mondaine accueillant princes et rois d'Europe, etc. Le Casino Municipal a été édifié en 1924. Le Casino Bellevue est caractérisé par sa rotonde (cf photo ci-dessus). Au début du XXème siècle, la reine Nathalie de Serbie a aussi contribué à la réalisation de plusieurs bâtiments.
 
Biarritz possède plusieurs plages renommées, du Nord au Sud: la Plage Miramar, la Grande Plage, le Port-Vieux (petite plage en centre ville), la Côte des Basques (pour le surf) et son prolongement la Plage de Marbella.
 
Biarritz: Hôtel du Palais
Biarritz: Hôtel du Palais
 
La Villa Eugénie a été construite en 1854, elle était la résidence d'été de l'Impératrice Eugénie de Montijo (cf photo ci-dessus). Pendant de nombreuses années il a accueilli des fêtes splendides. Depuis la fin du XIXème siècle cet édifice est devenu l'Hôtel du Palais, il a reçu les personnes les plus prestigieuses d'Europe comme par exemple la reine Victoria d'Angleterre. Incendié au début du XXème siècle, il est reconstruit par l'architecte Niermans dans un style de type Louis XIII, il lui donne la forme d'un E en référence à la première lettre du prénom Eugénie.
 
Biarritz: Rocher de la Vierge
Biarritz: Rocher de la Vierge
 
Un autre site bien connu de Biarritz est le Rocher de la Vierge, la statue y a été installée en 1865 et la passerelle a été réalisée par les ateliers de Gustave Eiffel. De l'extrémité du Rocher on découvre d'un côté la baie de Biarritz (cf photo ci-dessous), de l'autre côté la Plage des Basques et au loin la partie occidentale des Pyrénées avec La Rhune (cf photo ci-dessous).
 
Vue à partir du Rocher de la Vierge sur la partie Nord de Biarritz
Vue à partir du Rocher de la Vierge sur la baie de Biarritz avec à gauche le phare de la Pointe Saint Martin
 
Le phare de la Pointe Saint-Martin permet de découvrir de beaux panoramas sur la côte Atlantique: au Nord Anglet et ses plages de sable, au Sud la Plage Miramar et la Grande Plage, les îlots rocheux et le Rocher de la Vierge.
 
Vue à partir du Rocher de la Vierge sur le Sud de Biarritz
Vue à partir du Rocher de la Vierge sur le Sud de Biarritz, au premier plan à gauche la Villa Belza, ensuite la Côte des Basques et au loin La Rhune
 
La Villa Belza a été achevée en 1895, elle a longtemps accueilli un Cabaret Russe, rappelant la présence de nombreux Russes à Biarritz à la fin du XIXème et au début du XXème siècle. La Côte des Basques est recherchée pour la pratique du surf.
Biarritz: Musée de la Mer


Le Musée de la Mer (cf photo ci-contre) est juste à côté du Rocher de la Vierge, il a été construit en 1935 dans le style art-déco.

Ce musée comporte de nombreux aquariums avec des phoques, des requins, des crustacés, des mollusques et aussi des plantes aquatiques.

Il permet de bien comprendre la vie aquatique du Golfe de Gascogne.

Le Port-Vieux est en contrebas du Musée de la Mer vers le Sud.

                                                                            Biarritz: Musée de la Mer



Biarritz: Place et église Sainte Eugénie
Biarritz: Place et église Sainte Eugénie juste au dessus du Port des Pêcheurs
 
La Place et l'église Sainte Eugénie sont un des points d'attraction dans le Centre-ville. Le Port des Pêcheurs est en contrebas, c'est l'endroit où se situait l'ancien port de pêche de Biarritz, où l'on ramenait les baleines.
La ville ancienne se situe dans l'espace autour du Port-Vieux et du Port des Pêcheurs. Le coeur de la ville moderne est la place Clémenceau. Plus loin, la rue Gardères et l'avenue de la reine Victoria comportent de nombreuses belles villas de styles diversifiés.

En savoir plus sur Biarritz
 

  Votre Hotel à Biarritz          


Biarritz, huit siècles d'Histoire, 250 ans de bains de mer
de Pierre Laborde    ISBN : 2758800586



Biarritz, balades de falaises en rochers
de Marie-Hélène Martens    ISBN : 2953729429



Biarritz : L'océane
de Elisabeth François    ISBN : 2758802635
Un superbe album sur Biarritz, ville de soleil, de sable et d'écumes, de tamaris et de rochers, d'hortensias, entre océan et montagne. Un cadeau. Elle s'offre à bras ouverts... « Le plaisir de cette ville est de s'y retrouver. On y laisse une empreinte à marée basse, mais c'est elle qui vous marque à jamais. »




La façade de l'église Mouguerre

Mouguerre

Mouguerre est un village qui se trouve à quelques kilomètres à l'Est de Bayonne. Il se situe en hauteur sur la rive gauche de l'Adour. A cet endroit le fleuve est large et majestueux.
 
Il a gardé la simplicité et le naturel des villages basques typiques en dépit de la proximité des stations balnéaires toutes proches sur l'Océan Atlantique. De nombreuses maisons sont de style labourdin avec des murs blancs, desdes colombages en bois et des volets rouges.
Deux hameaux sont intéressants: Elizaberri et le Port, sur l'Adour, dont jadis l'activité était significative.
 
L'église Saint Jean-Baptiste remonte au XIème siècle, elle a été construite au XVIIème siècle et restaurée en 1769.
 
L'extraction de sel gemme était une des activités économiques de la commune, elle s'est terminée au début du XXIème siècle.

La façade de l'église Mouguerre

Sur une colline dominant la vallée de l'Adour, un monument (la Croix de Mouguerre) commémore la défense du maréchal Soult, en décembre 1813, contre l'armée de Wellington qui assiègeait Bayonne.




L'Adour

L'Adour à Bayonne
L'Adour à Bayonne avec le Pont Saint-Esprit, à droite le Quartier Saint-Esprit
 
L'Adour est une rivière qui prend sa source dans les Pyrénées, près de La Mongie. Il passe d'abord à Bagnères de Bigorre et Tarbes, il remonte vers le Nord jusqu'à Aire sur l'Adour. Il s'oriente alors vers l'Ouest pour rejoindre Dax et redescend alors vers le Sud jusqu'au Pays Basque: Urt, Lahonce, Mouguerre, Bayonne.
 
Le site de l'embouchure de l'Adour a évolué dans les siècles passés, le fleuve rejoint l'Océan au lieu-dit la Barre de l'Adour.
Du XIIème siècle au XIVème siècle, l'Adour se jette dans l'Océan Atlantique à Cap Breton à environ une vingtaine de kilomètres au Nord de Bayonne.
Au XVème siècle l'embouchure se déplace vers le Nord pour atteindre le Vieux-Boucau (qui s'appelait alors Port d'Albret) à une douzaine de kilomètres au delà de Cap Breton.
 
Au XVIème siècle, il est décidé d'aménager une nouvelle embouchure qui n'est distante que de six kilomètres de Bayonne, l'ingénieur Louis de Foix est chargé de ce grand chantier. Les travaux s'achèvent à la fin de 1578 et le site de jonction avec l'océan est nommé Boucau-Neuf.
Ensuite des digues sont réalisées pour consolider cet embouchure, elles exigent toujours un important travail d'entretien.



Découvrir :
La France   L'Art Roman   Les Cathédrales   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel   Paris   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire
 
La Touraine     Le Poitou     Le Poitou Roman     Le Limousin      La Haute-Vienne    La Creuse    La Corrèze    Le Limousin Roman
 
L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne          Andalousie          Tolède          Galice      St Jacques de Compostelle  
 
Pays Basque  Saint Sébastien   La Navarre  Pampelune  Estella  Chemin de St Jacques  Centre-Est  Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria        Tolède
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    


     Avec Google







Hôtels en Espagne

Espagne (1)      Espagne (2)      Barcelone      Saint Sebastien        Madrid      Valence      Tolède      Burgos      Saragosse      Cordoue      Séville      Grenade      Marbella      Malaga      Pampelune    Bilbao    Vitoria-Gasteiz    Santander
 
Hotel en Grèce    Hotel en Italie    Hotel dans les Alpes    Hotel en Espagne    Hotel en Allemagne    Hotel aux Etats-Unis    Hotel en Asie   Autres Pays
Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Europe :
Paris   Nice   Lyon   Londres   Edimbourg   Dublin   York   Rome  Florence   Venise   Milan   Naples   Sicile
Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Bruges   Berlin   Munich   Francfort   Prague