Paris : le Louvre et son Musée

Vous etes ICI : Accueil > France > Paris > le Louvre 
 

 
Le Palais du Louvre facade Ouest
Le Palais du Louvre facade Ouest, au centre la Pyramide en verre
 
Le Palais du Louvre est le plus vaste ensemble architectural de France. Au Moyen-Age, à la Renaissance et sous l'Ancien Régime il a été la résidence des Rois de France, il est donc chargé d'Histoire. Rois, Empereurs et République l'ont fait construire et réaménagé sans cesse sur sept siècles.
 
Le palais est prolongé par le grand Jardin des Tuileries où sont également exposées de nombreuses sculptures. Les environs immédiats du Louvre possèdent égalements quelques sites intéressants à visiter.
 
Le Louvre accueille un Musée qui est un des plus beaux et des plus importants du monde. On y présente de nombreux chefs d'oeuvre dont le plus célèbre est la Joconde de Léonard de Vinci. Le nombre et la qualité des Peintures est impressionnant, de même que l'exposition consacrée aux Antiquités et Sculptures.
 
L'entrée du musée s'effectue par la Pyramide qui donne accés à une grande galerie souterraine d'où l'on peut se rendre dans les différentes salles d'exposition. Cette galerie comprend également de nombreux magasins et en particulier une librairie bien pourvue d'ouvrages sur les arts et la culture.
 
Sur place, tout est fait pour la mise en valeur et la découverte du Musée du Louvre, par contre il est étonnant de constater qu'il est difficile d'obtenir une visite architecturale de l'intérieur et de l'extérieur des bâtiments du Louvre.
 
Histoire du Louvre   Architecture   Les Tuileries   Environs du Louvre
 
  Musée du Louvre   La Joconde   Les Peintures   Antiquités et Sculptures
 
Guides Touristiques et Livres sur Paris et l'Île de France
 


     Avec Google


Plan de Paris
Visite de Paris
Accueil Paris    Plan de Paris: liste des sites à visiter   

Champs Elysées - Concorde    Tour Eiffel et 7° arrondisst    Le Louvre   Ile de la Cité

Notre Dame   St Germain des Prés   Luxembourg   Quartier Latin   Montparnasse

Opéra & Grands Boulevards  Halles, Chatelet, Hotel de Ville    Marais   Bastille & Bercy

Montmartre    Chateau de Versailles   

Histoire de Paris: Paris et les Guerres de religion à la fin du XVIe siècle

Livres et Guides sur Paris et l'Ile de France



Réservez votre Hôtel :    Louvre       Louvre-Rivoli       Palais Royal         Tuileries         Pont Neuf


Plan du Louvre

Plan du Louvre

Plan du Louvre
Pour pouvoir découvrir le Louvre qui est un monument immense et complexe, il est important de pouvoir se référer à des plans. Deux sont présentés qui se complètent l'un lautre.

Pour le plan ci-dessus, le Nord est en haut. Sur la droite, la partie foncée correspond aux constructions à l'époque de François I, Henri II, Catherine de Médicis et Charles IX. La Galerie du bord de l'eau a été commencée par Catherine de Médicis et achevée sous Henri IV. La Cour Carrée a été finalisée sous Louis XIII et Louis XIV.
Le Jardin des Tuileries se situe sur la gauche de l'ancien Palais des Tuileries.


Le Plan présenté ci-contre est orienté différemment, le Nord est en gauche et l'Est en haut. Le document retrace les étapes de la réalisation du Palais du Louvre de Philippe-Auguste jusqu'à nos jours (la Pyramide en rouge, au centre).

Le Louvre médiéval (Philippe-Auguste, CharlesV) est vers le haut, en fait il formait un carré complet même si le dessin ne laisse apparaître que deux côtés en clair. On remarque l'importance des travaux réalisés à l'époque de Catherine de Médicis (en rouge) et ceux du Second Empire (en jaune).


Les principaux sites du Palais évoqués dans cette page sont indiqués. On distingue la Pyramide, la Colonnade, la Cour Carrée, les Tuileries, le Pavillon de l'Horloge, la Galerie du bord de l'eau, les Pavillons de Flore, Marsan, Rohan, Denon, Richelieu, Sully, ....



 



L'Histoire du Louvre

Histoire du Louvre et des Tuileries   Epoque de Philippe-Auguste   A la fin du Moyen-Age   A la Renaissance

  Au XVIIème siècle   Au XVIIIème siècle   Au XIXème siècle


Histoire du Louvre et des Tuileries

Le Palais du Louvre porte la marque des Rois et Empereurs qui ont gouverné la France et même celle de la République. Ils ont fait appel, pour sa réalisation, à de nombreux architectes et artistes renommés. Le Louvre s'est développé élément par élément au fur et à mesure du développement du rôle politique de Paris et des heurs et malheurs de l'Histoire de France.

Tout commence avec le Roi Philippe-Auguste qui fait édifier un chateau fort au début du XIIIème siècle. Cette forteresse est transformée en résidence par le Roi Charles V à la fin du XIVème siècle. Le château médiéval est rasé au début du XVIème siècle par le Roi Francois I qui fait reconstruire à sa place un Palais par l'Architecte Pierre Lescot. Les travaux engagés sont poursuivis par le Roi Henri II et achevés sous le Roi Henri III.
En 1563, Catherine de Médicis fait construire le Palais des Tuileries à 500 mètres du Louvre. Le Roi Henri IV poursuit les travaux avec le Pavillon de Flore et la Galerie du bord de l'eau qui réalisent la jonction antre le Palais du Louvre et celui des Tuileries. En 1624 Louis XIII fait réaliser le Pavillon de l'Horloge par l'Architecte Pierre Lemercier puis Louis XIV fait édifier par Le Vau les ailes Nord et Est de la Cour Carrée, ce qui assure son achèvement.
A la fin du XVIIème siècle le Roi Louis XIV et sa cour s'installent à Versailles, délaissant le Louvre à partir de ce moment. celui-ci est occupé par des artistes mais aussi transformé en habitations.
Au début du XIXème siècle, l'Empereur Napoléon I, qui réside au Palais des Tuileries, engage la restauration du Louvre, c'est lui qui constitue le premier Musée du Louvre. Une cinquantaine d'années plus tard Napoléon III achève le Palais.
Peu après, à l'issue de la Guerre de 1870-1871, la Commune de Paris fait incendier le Palais des Tuileries qui est détruit, certains bâtiments du Louvre sont endommagés. Le Palais du Louvre est restauré à la fin du XIXème siècle.
Un temps partiellement occupé par le Ministère des Finances (la partie Nord), le Louvre a été réamenagé à la fin du XXème siècle à l'initiative du Président de la République Francois Mitterand. Il a en particulier fait construire la Pyramide du Louvre pour accueillir les nombreux visiteurs du Musée.



Le Louvre de Philippe-Auguste

Entre 1190 et 1210, le Roi de france Philippe-Auguste fait construire le premier chateau du Louvre. Il fait partie de l'enceinte fortifiée qui s'élève autour de Paris. Cette forteresse du Louvre a une triple fonction: servir de logement sûr et sécuriser le trésor du Roi, à l'abri des sautes d'humeur des habitants, contrôler ces memes habitants et enfin protèger la ville sur son flanc Ouest et en particulier l'accés par la Seine.
Le Louvre de Philippe-Auguste
En effet c'est de là que peuvent venir les attaques du Roi d'Angleterre, le Plantagenêt Richard Coeur de Lion.

La forteresse est quadrangulaire avec un un Donjon en son centre. Ce Donjon fait plus de 30 mètres de haut et 15 mètres de diamètre à la base.
Ces travaux, qui améliorent la protection de la ville, se font avec l'accord et l'appui des habitants de Paris et en particulier avec celui de la puissante Corporation des Marchands de l'eau. Au fur et à mesure des constructions, l'ensemble devient un véritable chateau-fort.
Les murailles du Louvre de Philippe-Auguste
A cette époque, le Roi Philippe-Auguste réside dans son palais de l'île de la Cité, mais il entrepose dans le Donjon du Louvre son trésor et ses archives. Il y enferme aussi les prisonniers de marque comme Ferrand Comte de Flandre aprés la victoire de Bouvines en 1214. Le chateau évolue dans le temps, Saint Louis y fait édifier une salle où il rend la justice et ses successeurs édifient de nouveaux bâtiments.

Le dessin de gauche donne le plan du chateau médiéval, c'est un de ceux qui illustrent le Louvre Médiéval au Musée du Louvre. La photo de droite montre les restes du chateau de Philippe-Auguste qui sont encore visibles dans les sous-sol du Musée du Louvre. On peut aussi parcourir la salle de justice de Saint Louis.


Le Louvre à la fin du Moyen-Age

Le Louvre à la fin du Moyen-Age

Charles V donne une nouvelle fonction à la forteresse. Il demande à son architecte Raymond du Temple d'effectuer des ajoûts et transformation pour en faire un ensemble résidentiel. Une chapelle est construite ainsi que la Tour de la Librairie pour accueillir la bibliothèque du Roi (c'est l'ancêtre de la Bibliothèque Nationale), il y passe des heures à lire des ouvrages ou discuter avec les personnes les plus savantes du temps. C'est pour cette raison qu'on l'a surnommé le Sage (qui veut dire savant). Il agrandit aussi l'enceinte qui atteint alors l'actuelle place du Carroussel.

Dans la dernière partie de la Guerre de Cent Ans, les Rois Plantagenets d'Angleterre s'installent à Paris. Henri V puis son frère, le Régent Duc de Bedford, résident au Louvre. Par force, les Rois Capétiens-Valois s'établissent dans le Val de Loire. C'est là que sont construits les Chateaux de la Renaissance sous l'influence de l'architecture italienne.

Cette vue du Louvre à l'époque de Charles V est extraite des Trés Riches Heures du Duc de Berry.


Le Louvre à la Renaissance


Le Louvre à la fin du XVIème siècle
Le Louvre à la fin du XVIème siècle
Le Roi François I fait construire le Chateau de Chambord mais simultanément il décide de revenir habiter, lui et sa Cour, à Paris. En 1546, il demande à Pierre Lescot et à Jean Goujon de faire du Louvre une résidence à son goût. François I meurt l'année suivante, son fils Henri II fait poursuivre les travaux. En 1550, un premier corps de bâtiments est terminé, celui dont la façade est à la gauche de la Tour de l'Horloge. C'est autour de lui que vont s'articuler les autres constructions.
Henri II décide ensuite d'agrandir le nouveau Palais, en fait il veut quadrupler la surface des anciens bâtiments. Pierre Lescot élève le Pavillon d'angle et amorce, au Sud, le bâtiment parallèlle à la Seine. C'est l'état du chateau tel que le montre la gravure ci-contre.
La construction des logis est poursuivie par Pierre Lescot aprés la mort d'Henri II en 1559, pendant les règnes de ses fils François II, Charles IX et Henri III. Le rez de chaussée du bâtiment Ouest est occupé par une grande salle de bal: la salle des Cariatides.
Catherine de Médicis abandonne le Palais des Tournelles aprés la mort d'Henri II. Le nouveau Roi François II s'installe au Louvre. Mais Catherine veut avoir sa propre résidence qu'elle se fait construire à l'Ouest du Louvre: le Palais des Tuileries. Bientôt un axe fort va conditionner le développement du Louvre, sa jonction avec le Palais des Tuileries pour ne former qu'un seul ensemble.


Le Louvre au XVIIème siècle

Le Louvre: la Galerie du bord de l'eau
Le Louvre: la Galerie du bord de l'eau au XVIIème siècle, La Tour de la Conférence et à gauche la Tour de Nesle
Le Louvre au début du XVII°, gravure de Mérian
La Gravure de Israel Silvestre ci-dessus est du début du XVIIème siècle. D'abord sur la rive gauche de la Seine, la Tour de Nesle occupe l'emplacement actuel du pavillon Est du Palais de L'Institut. Sur la rive droite, la grande galerie (du bord de l'eau) unit le Louvre aux Tuileries, elle dépasse l'ancienne ligne de remparts qui venait toucher la Seine à l'emplacement occupé par la Tour de la Conférence et la Porte du même nom.


La Gravure de Mérian ci-contre permet de voir l'avancement des travaux au début du XVIIème siècle. On distingue trés bien le Palais des Tuileries et les Jardins vers le bas de la gravure. Entre le Louvre et les Tuileries l'espace est occupé par des constructions et l'enceinte médiévale de Paris reste bien visible. Sur la gauche, on remarque bien la rue Saint Honoré avec la Porte Saint Honoré au niveau de cette enceinte. En haut à droite, on distingue le Pont Neuf et la Place Dauphine qui sont déjà achevés.

Galerie du bord de l'eau
La Galerie du bord de l'eau est à droite sur les gravures de Israel Silvestre et de Mérian. La Tour de la Conférence est toujours présente du côté de la Seine. La Galerie est inaugurée par Henri IV le 1° janvier 1608. Les travaux, jusqu'au Pavillon Lesdiguières, ont été conduits par Louis Metzereau. Au delà les travaux sont conduits, de 1595 à 1610, par Jacques II Androuet du Cerceau. La Galerie rejoint alors le Palais des Tuileries. Le rez de chaussée est d'abord occupé par des boutiques et des ateliers d'artistes( par exemple de Tapisserie, de Monnaie et Médailles).
Le Louvre: état actuel de la Galerie du bord de l'eau
Le Louvre: état actuel de la Galerie du bord de l'eau

Cour Carrée
Sur la gravure de Mérian ci-dessus, elle se situe au milieu vers le haut, elle est représentée avant l'agrandissement, on voit en effet que le côté Nord (sur la gauche) a conservé une allure médiévale.
L'extension des bâtiments de la Cour Carrée se poursuit sous la direction du Surintendant Jean de Fourcy. En 1578, à la mort de Pierre Lescot, les travaux sont poursuivis par Metzereau et Androuet du Cerceau. Avant de se lancer dans la construction d'une seconde galerie au Nord, Louis XIII décide d'achever la Cour Carrée. Ceci représente un travail énorme puisque la surface est quatre fois plus importante que celle de l'ancien chateau médiéval. Celui-ci est complètement démoli et Jacques Lemercier est chargé de réaliser l'aile Ouest.
On poursuit donc les bâtiments pour entourer la Cour Carrée en conservant l'homogènéité de l'allure et du style. Le Vau a succédé à Lemercier en 1654, il commence par terminer l'aile Sud et entreprend celles du Nord et de l'Est afin de complèter le carré. Le bâtiment qu'il édifie sur l'aile Nord (cf photo ci-dessous) est une réplique de celui de Lescot pour assurer la symétrie.
La Cour Carrée du Louvre
La Cour Carrée du Louvre, aile Nord, avec le Pavillon Marengo au centre

Aprés 1660, Louis XIV fait réaliser la façade Est, orientée vers la ville. Aprés avoir écarté un projet du Bernin, la Colonnade du Louvre est réalisée par Claude Perrault, Le Vau et François d'Orbay. A partir de 1680, l'intérêt de Louis XIV se déplace vers Versailles qui absorbe désormais tous les crédits. Les travaux du Louvre sont arretés. L'aménagement des appartements reste en l'état et certaines toitures restent inachevées.








Le Louvre au XVIIIème siècle

Au XVIIIème siècle, le Louvre devient un véritable capharnaum. Les Académies s'y installent d'abord, l'Académie des Arts et Sciences est logée dans les appartements du Roi. Des artistes puis de nombreuses personnes parviennent à obtenir des logements gratuits. Les galeries sont découpées, on y réalise des couloirs et des escaliers qui les transforment en dédales. Des arbres sont plantés au dessus de la Colonnade. Le Duc de Nevers installe ses écuries au rez de chaussée de l'aile méridionale. Même les artistes qui sont logés au Louvre se comportent avec une grande désinvolture à l'égard de l'édifice. Les vieux serviteurs du Roi ont installés des échoppes le long des murs extérieurs et même l'Académie de Peinture et de Sculpture a établi des boutiques le long de la galerie du bord de l'eau. Une école de Dessin s'est installée le log de la Colonnade. Les cris d'alarme des architectes sont totalement ignorés.
La situation commence à changer à partir de 1750, les magasins et immeubles devant la Colonnade sont rachetés par le Roi, les archives officielles du Royaume sont déposées au Louvre. A la même époque l'idée est lancée d'exposer au public les oeuvres provenant des collections Royales. En 1768, le Marquis de Marigny propose d'installer ces collections dans la galerie du bord de l'eau. A partir de 1780 des travaux d'aménagement et de consolidation sont entrepris pour pouvoir présenter les tableaux du Roi.
Au moment de la Révolution Française, la Convention décide de l'ouverture au Louvre d'un Muséum des Arts et Sciences, il est enrichi par les oeuvres figurant dans les bien saisis sur les émigrés et sur l'Eglise Catholique. Les guerres en Flandre et en Italie amènent en France de nombreuses oeuvres d'art qui sont attribuées à ce musée. La surface qui lui est allouée s'avère bientôt insuffisante.



Le Louvre au XIXème siècle

Aile méridionale du Louvre : Pavillon Denon au centre
Aile méridionale du Louvre : Pavillon Denon au centre
Au début du XIXème siècle, le Louvre est toujours occcupé par des personnes diverses, en particulier des artistes. Un Décret de 1801 les expulse et Bonaparte (qui réside au Palais des Tuileries) fait le ménage au Louvre. Les maisons établies à l'intérieur de l'emprise du Louvre sont détruites. Les architectes Percier et Fontaine sont chargés de la conduite des opérations et travaux à la fois aux Tuileries et au Louvre. Ils achèvent les façades de la cour. L'aile Nord est prolongée du Pavillon Rohan au Pavillon Marsan qui devient le pavillon d'angle des Tuileries. Pour avoir une unité architecturale, on construit une réplique de la façade de Androuet du Cerceau sur la galerie du bord de l'eau. Percier démissionne en 1812, Fontaine restera l'architecte du Louvre jusqu'en 1848. C'est sous le règne de Louis-Philippe qu'ont lieu les transformations de la grande galerie (entre la galerie d'Appollon et les guichets du Carroussel), elles sont réalisées par Duban.
Pendant la IIème République (1848-1852) est conçu le réaménagement d'envergure du Palais du Louvre. Il doit héberger un musée, la Bibliothèque Nationale et une exposition des oeuvres de l'artisanat et de l'industrie. En pratique c'est Napoléon III qui met en réalisation ce projet, les dernières maisons subsistant Place de Carroussel sont démolies, la réunion des Palais du Louvre et des Tuileries est engagée et la restauration des bâtiments à l'Ouest de la Cour Carrée effectuée. Des guichets sont créés, ils permettent d'assurer la circulation en traversant l'ensemble des bâtiments. Le Palais des Tuileries reçoit de nombreuses transformations intérieures. Les travaux réalisés sont importants, ils sont conduits par les architectes Visconti et Hector Lefuel. Ils durent de 1861 à 1870, temporairement arrêtés par la Guerre de 1870-1871, ils reprennent à la fin de 1871 jusqu'en 1876. Entretemps le Palais des Tuileries a disparu, incendié lors du soulèvement de la Commune de Paris, l'Assemblée Nationale décide de ne pas le restaurer. L'allure du Louvre actuel est issu des grands travaux et réaménagements accomplis à cette époque.





Librairie sur Paris et l'Île de France


Paris - Tous les plus beaux monuments
de Guide Voir -    ISBN : 2012443745

Le guide Voir Paris accompagne votre visite des monuments emblématiques ainsi que des sites plus secrets. Il est indispensable pour les touristes Français et Etrangers, comme aux Parisiens curieux d'en apprendre toujours davantage sur leur ville.
Grâce à de spectaculaires dessins en 3D, découvrez autrement l'architecture du Centre Pompidou ou du Sacré-Cœur.
Grâce à des itinéraires de promenade, laissez-vous guider dans des quartiers pleins de charme : Butte-aux-Cailles, île Saint-Louis, canal Saint-Martin…
Profitez pleinement des attractions de la Ville lumière grâce à nos bonnes adresses : restaurants, boutiques, théâtres…


Guide Voir plus ancien:   Paris (2002)


Guide Michelin 2012 Paris     

Guides Lonely Planet
Paris     Paris Branché     Paris (en Anglais)    

Guides du Routard
Paris     Paris Balades     Week- end à Paris     Restos et bistrots de Paris     Le Routard des amoureux à Paris     Paris la nuit

Guides Gallimard
Paris      Paris secret      Le Louvre      La Seine en Ile de France

Guides Verts (Michelin)
Paris      Île-de-France : Chartres Chantilly Compiègne

Guides Bleus
Paris

D'autres livres sur Paris et l'Ile de France


Autres Guides Touristiques          Librairie de FranceBalade



L'Architecture du Louvre
Nous allons la découvrir en allant d'Est en Ouest, ce qui correspond globalement au dévelopement historique du Monument.

Colonnade du Louvre   Cour Carrée   Pyramide du Louvre   Arc de Triomphe du Carroussel

  Pavillon Denon   Pavillon Flore   Pavillon Richelieu   Pavillon Marsan


La Colonnade du Louvre

La Colonnade du Louvre
La Colonnade du Louvre de Claude Perrault, Le Vau et d'Orbay

La Colonnade du Louvre comprend 52 colonnes de type corinthien associées deux à deux (cf photo ci-dessus). Elle se développe au premier étage de la façade qui mesure 167 mètres de long, les colonnes font 28 mètres de haut. Une balustrade couronne cette façade.
En 1662, Louis XIV veut placer la grande entrée du Louvre sur la façade Est, face à la ville de Paris. Il souhaite un ouvrage représentatif de son prestige et de sa grandeur. Les premiers projets sont établis par Le Vau, Lemercier et Jean Marot. Ils ne remportent pas l'adhésion du Roi. Colbert se lance donc à la recherche des meilleurs architectes Italiens et il sollicite plusieurs d'entre eux, Rainaldi, Pierre de Cortone et le Bernin. Le projet du plus célèbre d'entre eux, le Bernin, est initialement retenu (cf dessin ci-dessous). Cet architecte est en effet l'auteur de nombreux chefs d'oeuvre à Rome et en Italie. Puis le Roi change d'avis car son projet est trop déconnecté de l'architecture des bâtiments existants. Trois architectes Français, Claude Perrault, Le Vau et François d'Orbay, mettent au point un projet qui est accepté aprés avoir été amendé à plusieurs reprises par Louis XIV. La construction commence, mais les travaux ne sont que partiellement réalisés car le Roi Louis XIV quitte bientôt le Louvre pour Versailles, ils ne seront achevés qu'en 1811 aprés qu'en 1757 Gabriel en ait effectué une importante restauration.

Le projet de façade du Bernin
Le projet de façade du Bernin


La Cour Carrée du Louvre

La Cour Carrée du Louvre
La Cour Carrée du Louvre, aile Sud (à gauche) et Ouest (à droite) (du Pavillon des Arts jusqu'à l'angle Nord-Ouest)

La Cour Carrée a été réalisée sur l'emplacement du Louvre de Charles V. La partie gauche de la photo, du Pavillon des Arts au Pavillon Sully (Horloge) non inclus, a été construite par Pierre Lescot à partir de 1546 et décorée par des bas reliefs de Jean Goujon. Au XVIIème siècle, Lemercier et Le Vau finalisent l'aile Ouest, ils élèvent la partie supérieure du Pavillon de l'Horloge (Sully), où figurent les statues de Sarrazin (elle a été modifiée sous le Second Empire), et les bâtiments sur la droite de la photo. Ils commencent également une partie (environ la moitié) de l'aile Nord. Le bâtiment qui s'élève vers le Nord est une réplique de celui de Lescot au Sud pour assurer la symétrie. Lemercier élève à l'angle de l'aile Nord un pavillon semblable au Pavillon du Roi (la sculpture a été complètée au Premier Empire).
Aprés la Fronde la famille Royale vient s'installer au Louvre. Le Vau succéde à Lemercier en 1654, il commence par terminer l'aile Sud et entreprend celles du Nord et de l'Est afin de complèter le Carré. Il va les réaliser dans l'esprit des premiers architectes, Lescot et Lemercier. C'est d'abord la construction de l'aile Sud avec le Pavillon des Arts, puis le Pavillon Marengo et la fin de l'aile Nord, puis toute l'aile Est avec le Pavillon Saint Germain L'Auxerrois.
En 1661, un incendie brûle le premier étage de la petite galerie, Le Vau est chargé de la reconstruire. Il la décore de pilastres, supprimant frontons et lucarnes (ceux que l'on voit maintenant ont été rajoutés au XIXème siècle). La petite galerie (galerie d'Apollon) est enrichie d'un plafond voûté décoré par Le Brun. Aux alentours de 1670, la Cour Carrée est complètement entourée de bâtiments. L'homogènéité de l'allure et du style a été respectée.
Le Louvre: Cour Carrée, aile Est (à gauche) avec le Pavillon Saint Germain l'Auxerrois, et aile Sud-Est (à droite)
Le Louvre: Cour Carrée, aile Est (à gauche) avec le Pavillon Saint Germain l'Auxerrois, et aile Sud-Est (à droite)




La Pyramide du Louvre

La Pyramide du Louvre

A l'initiative du Président de la République François Mitterand, une oeuvre originale a été retenue pour être l'entrée principale du Musée du Louvre: une Pyramide de verre. Celle-ci est l'oeuvre de Ieoh Ming Pei, un architecte de nationalité Américaine mais d'origine Chinoise, son style est en décalage par rapport aux bâtiments qui l'entourent (cf photo ci-contre) mais l'ensemble présente une harmonie certaine et a été bien adopté. La Pyramide est désormais une composante incontournable du Louvre.

La transparence de la Pyramide permet la diffusion de la lumière du jour dans la grande galerie du Musée dans laquelle cet éclairage contribue à créer une ambiance vive et gaie.

La Pyramide est constituée de prés de 800 losanges et triangles de verre.



Arc de Triomphe du Carroussel

L'Arc de Triomphe du Carroussel s'inspire de l'Arc de Septime Sevère dans le Forum Romain.

Cet Arc de Triomphe a été commandé par Napoléon I, en 1806, aux architectes Percier et Fontaine. Il doit célèbrer la gloire des Armées Impériales qui ont vaincu les autres armées Européennes (Prusse, Autriche, Russie). En même temps l'Arc doit servir d'entrée au Palais des Tuileries sur la cour intérieure.

En haut du monument, Napoléon I fait placer une oeuvre qu'il a rapportée de Venise en 1798, le Quadrige de chevaux de Bronze, jadis pris par les Vénitiens à Constantinople. Le Quadrige restera sur l'Arc jusqu'en 1815, il sera alors restitué à Venise. L'oeuvre présentée actuellement est une réplique (cf photo ci-contre).


Arc de Triomphe du Carroussel





Le Pavillon Denon et l'aile Sud

l'aile Sud du Louvre
L'Aile Sud du Louvre: au centre le Pavillon Denon, à gauche le Pavillon Daru, à droite le Pavillon Mollien

Cette partie du Louvre a été realisée au XIXème siècle et pour l'essentiel lors du Second Empire. L'ensemble comprend trois blocs de bâtiments, chacun a sa cour, les Guichets du Carroussel puis une longue Galerie jusqu'au Pavillon de Flore
Vu de la Cour Napoléon, le premier bloc de bâtiments comprend le Pavillon Daru et des immeubles qui enserrent la Cour du Sphinx. Le Pavillon Denon est à l'articulation des deux autres blocs, le deuxième bloc enserre la Cour Viconti et le troisième la Cour Lefuel, il se termine par le Pavillon Mollien. En passant par le Pavillon Lesdiguières, on atteint les Guichets du Carroussel, le Pavillon Lesdiguières, le Pavillon des Etats et de là par un long immeuble on atteint le Pavillon de Flore (cf photo ci-dessous).
Vue de la partie Sud-Ouest du Louvre avec l'Arc de Triomphe du Carroussel, au fond la Tour Eiffel
Vue de la partie Sud-Ouest du Louvre avec l'Arc de Triomphe du Carroussel, au fond la Tour Eiffel


Le Pavillon de Flore et le Quai des Tuileries

Le Pavillon de Flore et le Quai des Tuileries

Le Pavillon de Flore se situe à l'extémité Sud-Ouest du Palais du Louvre, il donne sur le Quai des Tuileries et sur la Seine. Ce quai longe le Jardin des Tuileries, il est dommage qu'il soit livré à une circulation automobile totalement envahissante.

Le Pavillon de Flore a été réalisé par l'architecte Lefuel pendant le Second Empire, il illustre bien l'architecture de cette époque, avec une abondance de sculptures, de volutes, de chainages, de guilandes, ...

Il a été incorporé au Palais des Tuileries, il était un des deux points de raccordement entre les deux Palais (avec le Pavillon de Marsan au Nord).


L'incendie des Tuileries en 1871 a touché le Pavillon de Flore, l'architecte Lefuel l'a restauré et remis en état. Il a été occupé par le Ministères des Finances jusqu'en 1969, date à laquelle il a été réuni au Musée du Louvre. Il a été réaménagé ensuite pour être adapté à sa nouvelle mission.





Le Pavillon Richelieu et l'aile Nord

l'aile Richelieu du Louvre
L'aile Richelieu du Louvre
Sculptures du Pavilllon Richelieu

L'aile Nord est parallèle à l'aile Sud, de manière analogue elle est composée de trois blocs de bâtiments et d'un bâtiment en longueur qui aboutit au Pavillon de Marsan. La disposition est donc symétrique à celle de l'aile Sud.

Le premier bloc de bâtiments est derrière le Pavillon Colbert, les immeubles enserrent la Cour Khorsabad. Les deux autres blocs s'articulent sur le Pavillon Richelieu avec d'un côté la cour Puget et de l'autre la cour Marly. A l'angle Sud-Ouest de celle-ci se trouve le pavillon Turgot. On trouve ensuite vers le Jardin des Tuileries, le Pavillon de Rohan, les Guichets du Louvre, puis le long bâtiment qui aboutit au Pavillon de Marsan. Le Musée des Arts Décoratis est installé prés de celui-ci.

Le Pavillon Richelieu a été construit au XIXème siècle, dès le début il a accueilli, avec les bâtiments environnants, le Ministère des Finances. Le départ de celui-ci sur le site de Bercy a permis de dégager plus de 30000 m2 pour le Musée.


Sculptures du Pavilllon Richelieu


 


Le Pavillon de Marsan et la Place Jeanne d'Arc

Le Pavillon de Marsan se trouve à l'extrémité Nord-Ouest du Palais du Louvre. Il faisait simultanément partie du Palais des Tuileries, il était un des deux points de raccordement entre les deux Palais (avec le Pavillon de Flore au Sud). Il a été détruit lors de l'incendie des Tuileries en 1871, puis reconstruit à partir de 1874. Le Pavillon de Flore sert de modèle au Pavillon de Marsan qui remplace celui de Le Vau . Le long de la Rue de Rivoli, l'aile Nord du Louvre double alors en largeur.


Depuis 1905, le Pavillon de Marsan et les bâtiments attenants accueillent le Musée des Arts décoratifs. Ce musée présente des collections qui suivent l'évolution de la décoration et de l'art de vivre depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, il expose 4500 objets environ. Il permet de découvrir l'évolution du goût et des formes à travers les périodes de l'Histoire et de reconstituer cell-ci à partir de ces témoignages de la vie quotidienne.


Sur le côté opposé de la Rue de Rivoli se situe la Place Jeanne d'Arc (anciennement des Pyramides) qui est décorée en son centre par une statue dorée de Jeanne d'Arc (cf photo ci-contre).



Le Pavillon de Marsan et la Place Jeanne d'Arc





Les Tuileries

Palais des Tuileries   Jardin des Tuileries   10 Août 1792: la prise des Tuileries et la chute de la Royauté Française


Le Palais des Tuileries

Le Palais des Tuileries au XVIIème siècle
Le Palais des Tuileries au XVIIème siècle

Le nom de Tuileries vient de ce que, au Moyen-Age, cet endroit était l'emplacement d'une fabrique de Tuiles.
Le Palais des Tuileries a été construit en 1563 pour Catherine de Médicis qui en fait sa résidence à deux pas du Louvre. Les travaux sont commencés par Philibert Delorme, puis aprés la mort de celui-ci en 1570, poursuivis par Jean Bullant. Le pavillon Sud est réalisé quand ce dernier meurt en 1576. Jacques II Androuet du Cerceau reprend les travaux à partir de 1608.
La construction d'une galerie est simultanément engagée pour joindre le Palais des Tuileries à celui du Louvre. Pour autant il faudra prés de trois siècles et beaucoup de vicissitudes pour l'achever.
Les Tuileries ont été le lieu d'évènements importants pendant la Révolution Française, d'abord c'est là que Louis XVI et sa famille viennent vivre aprés que le peuple de Paris soit allé le chercher à Paris. Puis le 10 août 1792, les Tuileries sont le théâtre d'une émeute populaire qui déstabilise la Royauté.
Dés le Consulat, Bonaparte s'installe aux Tuileries et y reste en tant qu'Empereur.
En 1860, sous le Second Empire, la jonction totale entre le Louvre et les Tuileries est enfin achevée. A ce moment ils forment un ensemble complètement fermé dont l'envergure est impressionnante.
Peu de temps aprés, en 1871, le Palais est victime de l'incendie lors du soulèvement de la Commune de Paris. En 1887, l'Assemblée Nationale décide sa démolition complète. Il n'en subsiste que les jardins, dénommés les Jardins des Tuileries.
Emplacement du Palais des Tuileries
Emplacement du Palais des Tuileries à l'extrémité du Palais du Louvre, entre les Pavillon de Flore et de Marsan


Le Jardin des Tuileries

Le Jardin des Tuileries
Le Jardin des Tuileries

Ce Jardin s'étend entre le Louvre et la Place de la Concorde, il fait près d'un kilomètre de long. Il a été créé par Catherine de Médicis à partir de 1563 en annexe à la construction du Palais des Tuileries (prés du Louvre). En 1664 Le Notre est chargé par Colbert de réaménager le Jardin, il crée les terrasses, les bassins et la perspective de l'allée centrale. Episode tragique, le 10 Aout 1792 le Palais des Tuileries est envahi par les Révolutionnaires, ils massacrent une partie des Gardes Suisses du Roi Louis XVI dans le Jardin des Tuileries.
Sur le coté le long de la Seine, près de la Place de la Concorde, se trouve le Musée de l'Orangerie. La partie Ouest est décorée de statues de Coustou et Coysevox. La partie Est, quant à elle, est agrémentée de statues en bronze d'Aristide Maillol.
Le Jardin des Tuileries et la perspective vers l'Obélisque de la Place de la Concorde et l'Arc de Triomphe
Le Jardin des Tuileries et la perspective vers l'Obélisque de la Place de la Concorde et l'Arc de Triomphe.


10 Août 1792: la prise des Tuileries et la chute de la Royauté Française

Le Palais des Tuileries a été le théatre d'un des évènements les plus importants de la Révolution Française. Le 10 Août 1792, une émeute populaire s'empare du Palais, massacre les Gardes Suisses, poursuit en envahissant le Manège siège de l'Assemblée Législative. La conséquence en est la fin de celle-ci et la chute de la Royauté Française, vieille de 1300 ans.

En juin 1792, le Roi de France Louis XVI renvoie les Ministres Girondins et refuse de signer les décrets contre les prêtres réfractaires, en outre il repousse l'installation des fédérés de Province prés de Paris. Les premiers combats de l'armée Française contre l'armée Prussienne sont un désastre, les troupes se débandent en présence de l'ennemi. Le juillet, l'Assemblée Législative déclare la Patrie en danger. Le recrutement de volontaires pour aller combattre les envahisseurs Prussiens commence. Le 25 juillet 1792, le Duc de Brunswick, chef des armées Prussiennes massées au Nord de la France, lance le Manifeste de Brunswick. Le Duc s'affiche comme protecteur et défenseur du Roi de France !! L'indignation du peuple Parisien et des Patriotes est à son comble. Sans-culottes et Fédérés réclament la déchéance du Roi, il sont suivis par de nombreux députés qui sont décidés à renverser la Royauté. La révolte gronde dans les quartiers populaires de Paris comme les faubourgs Saint Antoine et Saint Marceau.
Le chef de la Garde Nationale, Mandat, a mis les Tuileries en état de défense, mais ses propres troupes sont peu sûres. Dans la nuit du 9 au 10 août, des représentants du peuple prennent le pouvoir à l'Hotel de Ville et constituent la Commune de Paris. Danton donne le signal de l'émeute en faisant sonner le tocsin de l'église des Cordeliers à une heure du matin. Mandat est convoqué à l'Hotel de Ville le 10 août à 4 heures du matin, il est inculpé de trahison et peu aprés lynché par la foule. A 7 heures une première vague d'insurgés, composée en bonne part de fédérés Marseillais et Brestois, arrive devant les Tuileries sur la Place du Carrousel. Poussé par Roederer, le Roi et sa famille vont se réfugier à l'Assemblée. Pendant ce temps les insurgés lancent une première attaque contre le Palais des Tuileries, les Gardes Suisses répondent par un feu de salve. Les assaillants reculent, ils reviennent à 10 heures sous la conduite des fédérés Marseillais commandés par Westermann. Ils sont beaucoup plus nombreux et déterminés, ils bousculent les Gardes Suisses dont la plupart sont massacrés: il y a 800 morts du côté des défenseurs du chateau contre une centaine du côté des insurgés. Ceux-ci s'emparent du Chateau des Tuileries et poursuivent vers le Manège où siège l'Assemblée Législative, ils l'envahissent également. C'est la chute de l'Assemblée Législative et au delà de la Royauté. Les députés convoquent alors une Convention Nationale.
On rentre alors dans une nouvelle phase de la Révolution Française que l'on appelle la Convention.


Guides et Cartes pour découvrir la France

Cartes Routières     Guides Touristiques     Tous les Guides Bleus     Guides des Randonnées Pédestres

Carte au 1/25000ème :   Cartes Série Bleue de l'IGN       Cartes Série Top 25 l'IGN

Consultez la Librairie de FranceBalade      Accés à la Librairie en ligne





Le Musée du Louvre

Présentation du Musée du Louvre

Le Musée du Louvre et ses annexes occupent maintenant l'ensemble des bâtiments du Palais du Louvre, le dernier occupant qui faisait de la résistance, le Ministère des Finances, a finalement été obligé de rejoindre l'immeuble de Bercy à la fin des années 1980. Le Musée du Louvre est, en conséquence, immense, il y a pour plus de 60000 m2 de salles d'exposition et pour plus de 180000 m2 avec les réserves. Il rassemble 400000 objets dont prés de 40000 sont présentés en permanence aux visiteurs. Les Salles réservées aux Antiquités exposent des oeuvres des civilisations anciennes du Moyen-Orient (Assyrie, Egypte des Pharaons, ...). De nombreuses salles réparties sur deux étages sont affectées à la Peinture avec un accent sur les peintures Italiennes et Flamandes.


La Vénus de Milo

Antiquités et Sculptures


Les Antiquités sont réparties en trois départements: les Antiquités Orientales, les Antiquités Egyptiennes et les Antiquités Grecques, Etrusques et Romaines.

Les Antiquités Orientales portent sur les civilisations de la Mésopotamie, de la Perse Antique et sur les arts de l'Islam d'une part, qui se situent dans l'aile Richelieu et d'autre part sur les autres civilisations du Moyen-Orient qui sont dans l'aile Sully.
Les Antiquités Egyptiennes sont également dans l'aile Sully. Enfin les Antiquités Grecques, Etrusques et Romaines sont à la fois dans l'aile Sully (pour la civilisation Romaine) et dans l'aile Denon (pour les civilisations Grecques et Etrusques).

Ces salles possèdent de nombreux chefs d'oeuvre, mais il ne faut pas manquer de voir la Vénus de Milo (photo de gauche) et la Victoire de Samothrace (photo de droite).

La Victoire de Samothrace


Les Peintures du Musée du Louvre

Les Peintures sont réparties en trois départements: la peinture des Pays du Nord de l'Europe, la peinture Française et les peintures Italiennes et Espagnole. Il faut y ajouter le département des Arts Graphiques qui expose des dessins et gravures.

Les peintures des Ecoles du Nord (Flamands, ...) sont présentées dans l'aile Richelieu, on y trouve un bel ensemble d'oeuvres des grands maîtres Flamands (Rubens, Rembrandt, ....). Les peintures Françaises sont dans l'aile Sully et pour le XIXème siècle, dans l'aile Denon. C'est là qu'on trouve les grandes oeuvres de David, Delacroix, Géricault, ... Les peintures Italiennes et Espagnoles sont aussi dans l'aile Denon.

Les Arts Graphiques sont répartis entre les trois ailes selon un schéma identique à celui des peintures.

La peinture de Léonard de Vinci, la Joconde est le tableau le plus connu au monde (cf photo à droite), à lui seul il donne une grande réputation au Musée du Louvre.

La Joconde de Léonard de Vinci





Autour du Louvre

Saint Germain l'Auxerrois   La Rue de Rivoli   Le Palais Royal   Le Pont Royal


Saint Germain l'Auxerrois (sur la droite)

Saint Germain l'Auxerrois

L'église Saint Germain l'Auxerrois (à droite sur la photo) est dédiée à l'éveque d'Auxerre Saint Germain, elle se trouve sur la Place du Louvre, visà vis de la façade est du Louvre. La Place du Louvre est un lieu chargé d'Histoire. C'est là, qu'en 52 avant JC, Labiénus, le lieutenant de César, installa un Camp Romain. Neuf siècles plus tard, en 885, les Normands qui ont entrepris le siège de Paris y installent eux aussi leur camp. Paris, défendue par le Robertien Eudes, leur résiste mais la première église, construite au VIIème siècle sous le règne de Chilpéric I, est détruite. Une nouvelle église est achevée plus d'un siècle plus tard sous le Roi de France Robert II le Pieux. Elle subit des modifications du XIIème au XIVème siècle, elle est restaurée sous Louis XIV et enfin sous Louis-Philippe pour aboutir à l'édifice actuel. Au XIVème siècle, les Rois de France, qui se sont installés au Louvre, font de Saint Germain l'Auxerrois leur paroisse.
Le 24 août 1572, ce sont les cloches de cette église qui donnent le signal de départ du Massacre de la Saint Barthélémy, perpétré à l'initiative de la Reine Catherine de Médicis contre les Protestants. Leur chef, l'Amiral de Coligny, est un des premiers assassinés.
Au plan architectural, l'église possèdent des élements des différents style du Moyen-Age: Roman (le clocher), Gothique, Gothique Flamboyant et l'arrière de l'édifice est de style Renaissance. Le portail central est du XIIIème siècle et le Porche a été réalisé de 1435 à 1438 par Jean Gaussel et la façade est des XV et XVIèmes siècles. Le plan de l'église a la forme d'une croix (80 mètres de long sur 40 de large au transept).

Au nord de l'église deux édifices intéressants attirent l'attention. D'abord un campanile de style Gothique (centre de la photo) puis un bâtiment de style Renaissance (à gauche sur la photo).


Visitez:     Les Cathédrales médiévales       Les Abbayes médiévales       L'Architecture religieuse Médiévale
 
La Cathédrale de Chartres       Eglises Romanes du Poitou       Eglises Romanes du Limousin       Le Mont Saint Michel

Achetez des livres sur : le Moyen-Age     les Cathédrales de France     les Abbayes de France     les Chateaux Forts





La Rue de Rivoli

La Rue de Rivoli est une des plus grandes rue de Paris, elle commence dans le Quartier Saint Paul, passe devant l'Hotel de Ville, traverse le Quartier Chatelet, rejoint le Louvre et le Palaisroyal, longe le Jardin des Tuileries et aboutit Place de la Concorde.
Rue de Rivoli avec le Louvre sur la gauche
Rue de Rivoli avec le Louvre sur la gauche et les galeries sur la droite

Elle est bordée de galeries sur sa partie Ouest, celles-ci abritent de nombreux magasins et en particulier le Louvre des Antiquaires. Plusieurs Hotels de prestige donnent sur la rue de Rivoli ou sont à proximité. Comme elle est assez large, elle est un axe de forte circulation automobile ce qui lui porte préjudice. Une réduction du trafic serait fortement appréciable pour les monuments qui l'entourent.


Le Palais Royal

Le Palais Royal a été construit à la demande du Cardinal de Richelieu par l'architecte Jacques Lemercier à partir de 1629. A la mort du Cardinal, l'édifice revient à la Couronne de France. La mère de Louis XIV, Anne d'Autriche s'y installe et y mène une vie brillante et animée. En 1692, Louis XIV attribue le Palais à son frère Philippe d'Orléans. Le Palais Royal devient alors pour une longue période le séjour des Ducs d'Orléans et de leur cour. Le fils de Philippe d'Orléans, le Régent (pendant la minorité de Louis XV) fait agrandir les Galeries par l'architecte Hardouin-Mansart, elles atteignent la rue de Richelieu. A la mort de Mansart, les travaux sont poursuivis par Oppenordt. La vie du Palais Royal est alors trés animée avec de nombreuses fêtes. Les bâtiments sont complètés en 1763 par Moreau-Despoux puis à partir de 1784 par Victor Louis.
Palais Royal avec ses Jardins
Palais Royal avec ses Jardins

Pendant la Révolution Française et surtout le Directoire, le Palais Royal est un endroit à la mode, fréquenté par les Incroyables et les Merveilleuses. En 1815 l'architecte Fontaine complète les ailes de chaque côté des jardins. En 1985 et 1986 les Colonnes de Buren sont mises en place, leur caractère artistique est tout à fait discutable.
Actuellement le Palais Royal accueille deux institutions de la République Française: le Conseil Constitutionnel et le Conseil d'Etat.
Les Galeries du Palais Royal
Les Galeries du Palais Royal

La Comédie Française
La Comédie Française a été lancée par Louis XIV et Colbert en 1680, une lettre de cachet fusionne la Troupe de l'Illustre Théatre (celle de Molière), la Troupe de Monsieur (frère du Roi) et la Troupe de l'Hotel de Bourgogne. La nouvelle troupe s'appelle alors les Comédiens du Roi. Elle s'installe d'abord rue de l'Ancienne-Comédie, puis en 1782, dans le Théatre du Luxembourg (l'Odéon). A la Révolution elle devient la Comédie Française.
Un Théatre a été construit sur le côté Ouest du Palais Royal par l'architecte Victor Louis, il fonctionne à partir de 1790 et s'appelle le Théatre des Variétés. En 1799, le Directoire décide d'affecter ce théâtre à la troupe de la Comédie Française, qui y est toujours. le Théâtre prend alors le nom de Théatre-Français.
Ce théâtre est aussi un musée de l'histoire du théatre, sa bibliothèque contient des manuscrits et des livres précieux ainsi que de nombreuses oeuvres d'art.



Le Pont Royal

Le Pont Royal joint l'extrémité Ouest du Palais du Louvre (Pavillon de Flore) à la rive gauche de Paris au débouché de la rue du Bac, prés du Musée d'Orsay. Auparavant le franchissement de la Seine à cet endroit s'effectuait sur un pont de bois appelé le Pont Rouge.
Pendant longtemps le Pont Royal a été nommé Pont des Tuileries, il a été construit à la demande de Louis XIV en 1684 sur des plans de l'architecte François Mansart. Le Roi l'a financé sur ses ressources personnelles.


Réservez votre Hôtel :    Louvre       Louvre-Rivoli       Palais Royal         Tuileries         Pont Neuf



L'Ile de la Cité

Quittons maintenant le Louvre pour se rendre sur l'Ile de la Cité, le berceau de Paris, et visiter ses nombreux monuments. Elle se situe juste à coté de la façade Est du Louvre en empruntant le Pont-Neuf.

Histoire de l'Ile de la Cité   Pont Neuf   Place Dauphine   Palais de Justice   Sainte Chapelle   Conciergerie   Tribunal de Commerce

  Marché aux fleurs   Notre-Dame de Paris   Hotel Dieu   Préfecture de Police   Quai des Orfèvres   Ile Saint Louis


Panorama sur la Seine, vue vers l'Est, au fond l'île de la Cité
Panorama sur la Seine, vue vers l'Est, au fond l'île de la Cité et les Tours de Notre-Dame, à droite le Musée d'Orsay et à gauche le Louvre


     Avec Google


Pages pour découvrir Paris :
Accueil Paris    Plan de Paris: liste des sites à visiter   

Tour Eiffel et 7° arrondisst    Champs Elysées - Concorde    

Le Louvre     Ile de la Cité    Notre Dame de Paris     St Germain des Prés    Luxembourg     Quartier Latin     Montparnasse

Opéra & Grands Boulevards   Halles, Chatelet, Hotel de Ville     Le Marais     Bastille et Bercy

Montmartre    Chateau de Versailles   

Histoire de Paris: Paris et les Guerres de religion à la fin du XVIe siècle

Livres et Guides sur Paris et l'Ile de France



Votre Hotel :    Paris (1)       Paris (2)       Aéroport Charles Gaulle     Aéroport d'Orly
Chantilly   Enghien-les-Bains   Neuilly   Nanterre   La Défense   Saint Germain en Laye   Chatou   Le Vésinet   Louveciennes   Versailles   Sèvres   Meudon  Issy les Moulineaux   Montrouge   Sceaux  Massy  Créteil  Vincennes 



Découvrir :
La France   L'Art Roman   Les Cathédrales   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel   Paris   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire
 
La Touraine     Le Poitou     Le Poitou Roman     Le Limousin      La Haute-Vienne    La Creuse    La Corrèze    Le Limousin Roman
 
L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne   Andalousie    Pays Basque Espagnol   Saint Sébastien    La Navarre   Pampelune   Estella   Centre-Est Navarre   Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria 
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    



Hotel en France      Hotel en Italie      Hotel en Espagne      Hotel dans les Alpes      Hotel aux Etats-Unis     Hotels des autres Pays
 
Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Italie et d'Europe :
Rome  Gênes   Rapallo   Dolomites   Milan   Venise   Toscane   Florence   Sienne   Bologne   Naples   Sicile
Paris   Nice   Londres   Edimbourg   Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Berlin   Munich   Prague