Votre Hotel : France   Paris IdF   Provence-Cote d'Azur   Val de Loire Atlantique
Aquitaine   Pyrénées-Languedoc   Bretagne   Normandie   Les Alpes
Europe   Royaume-Uni   Allemagne   Benelux   Italie   Espagne Portugal   Grèce  
 
Poitiers  Niort  Saintes  Angoulême  La Roche s/Yon  Limoges  Parthenay  La Rochelle

Loudun

Votre Hôtel :  Vienne   Poitiers   Deux-Sèvres   Niort    Vendée    Charente   Charente-Maritime   La Rochelle

Vous etes ICI : Accueil > France > Poitou > Département de la Vienne > Loudun 
 
Loudun est situé à 30 kilomètres au Sud de Chinon et à 25 kilomètres à l'Est de Thouars. Elle est aux confins de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou.
 
Bien que géographiquement faisant partie du Poitou, Loudun a pendant une bonne partie du Moyen-Age été sous le controle des comtes d'Anjou, puis pendant l'Ancien Régime la ville et sa région ont été rattachées à la Généralité de Tours.
 
Au Moyen-Age et pendant l'Ancien Régime, la ville a toujours été disputée entre ces trois provinces car c'est un point de passage entre le Nord de la France et l'Aquitaine.
 
Panorama sur la ville de Loudun
Panorama sur la ville de Loudun avec la Tour Carrée et le clocher de l'église Saint Pierre du Marché
 
Le centre de la ville se situe sur une hauteur dominée par une Tour (la Tour Carrée), reste de l'ancien château-fort, qui est visible de très loin alentour. La ville était entourée de remparts au Moyen-Age.
 
Au XVIème et au début du XVIIème siècles la ville connait une période de prospérité. Théophraste Renaudot, le fondateur en 1631 du premier journal francais, la Gazette, est né à Loudun. Mais la ville est confrontée à l'hostilité du Cardinal de Richelieu qui favorise le développement de sa ville, Richelieu, qui est proche.
 
Une promenade à travers la ville permet de découvrir des rues et maisons anciennes.
 
La région de Loudun a conservé un caractère très rural à peine touché par la transformation de la ville depuis une vingtaine d'années.
 
Château-fort   Enceinte médiévale   Eglise Ste Croix   Eglise St Pierre   Maisons anciennes     Histoire
 
Autour de Loudun
 

 
Votre Hôtel à Loudun   
 

 
Visitez :    Le Poitou      La Vienne (86)      Les Deux-Sèvres (79)      Les Eglises Romanes du Poitou
 
Poitiers    Chatellerault    Chauvigny    Abbaye de Saint Savin    Angles sur l'Anglin    Parthenay    Thouars
 
Richelieu     Chinon     Le Chinonais     Saumur     Le Saumurois     Candes & Montsoreau     Abbaye de fontevraud
 

Visitez le Limousin      La Haute-Vienne (87)      La Creuse (23)      La Corrèze (19)      Le Limousin Roman
 


Réservez votre Hotel :   Val de Loire et Cote Atlantique    Chartres   Orléans   Blois   Amboise   Tours   Chinon   Saumur   Angers   Nantes   Le Mans   Rennes  La Baule   Les Sables d'Olonne   Niort   Chateauroux   Bourges   Montluçon


     Avec Google






Le château de Loudun

Maquette du château médiéval de Loudun
Maquette du château médiéval de Loudun exposé dans l'Office du Tourisme
 
Tour Carrée du château-fort de Loudun
 
Le château de Loudun a été construit au XIème siècle par Foulques Nerra comte d'Anjou autour de 1028, la Tour Carrée (qui fait 30 mètres de haut avec des murs de deux mètres d'épaisseur) est un bel exemple de l'architecture militaire de cette époque.
 
Il faisait partie du dispositif castral déployé par Foulques Nerra d'une part pour controler le vicomte de Thouars et d'autre part pour assurer ses lignes de communication d'Angers au Berry via Loudun et Loches.
 
Du haut de la Tour on domine et surveille toute la campagne environnante.

 
Le chateau est notablement agrandi et renforcé par le roi de France Philippe II Auguste au début du XIIIème siècle, il fait élever un énorme Donjon, la Tour Maitresse (cf maquette ci-dessus).
 
La puissance de ce château et les remparts permettent à la ville de traverser la Guerre de Cent Ans sans trop de vicissitudes.
 
Tour Carrée du château-fort
 
En 1569, Francois de Richelieu, le père du futur Cardinal de Richelieu, démantèle la Tour Maitresse sur l'ordre du Duc d'Anjou (futur Henri III).
 
En 1631 le Cardinal de Richelieu ordonne la démolition complète du château de Loudun, en pratique seule la Tour Carrée en réchappe.
 


Porte du Martray à Loudun

Les Remparts de Loudun

La ville de Loudun était fortifiée dès la fin de l'Empire Romain. L'enceinte de cette époque a servi de soubassement à l'enceinte du Moyen-Age, y compris pour les tours.
 
Philippe Auguste fait élever les remparts au XIIIème siècle sur une longueur de plus de deux kilomètres. La ville avait alors trois autres portes semblables à la Porte du Martray (photo ci contre) : la Porte Saint-Nicolas, la Porte Saint-Jean et la Porte Notre Dame.
 
                                                                                                                                      Porte du Martray
 
A partir de 1560 la ville est prise dans la tourmente des Guerres de Religion.
 
Elle fait partie des places de sureté attribuées aux Protestants par l'Edit de Nantes.
 
Au début du XVIIème siècle, Richelieu, qui veut réduire le pouvoir Protestant, fait détruire les fortifications de la ville (il en reste néanmoins quelques éléments comme cette Porte).

 





Eglise Sainte Croix de Loudun
 

Eglise Sainte Croix

L'ancienne église Sainte Croix est au départ un édifice de style Roman dont la construction remonte au XIème siècle.
 
Elle a été fondée, en 1062, par le comte d'Anjou Geoffroy le Barbu et appartenait à un Prieuré relevant de l'Abbaye Saint Philibert de Tournus, en Bourgogne.
 
En 1121 le comte d'Anjou Foulques V le Jeune lui donne un fragment de la Vraie Croix.
 
L'église Sainte Croix fait plus de 50 mètres en longueur, le carré du transept a été remanié au XVème siècle.
 
De l'édifice Roman subsistent le transept avec une absidiole sur chaque bras, le choeur, l'abside et le déambulatoire avec trois chapelles rayonnantes. Les gros piliers cylindriques sont analogues à ceux de Saint Philibert de Tournus.
 
Elle conserve aussi des fresques murales du XIIIème siècle, en particulier une scène représentant le Christ sur la Croix entouré par la Vierge et Saint Jean.
 
La nef et la façade sont défigurées. Des gravures et descriptions anciennes permettent de savoir que la nef comptait six travées avec une voûte en berceau.
 
Façade de l'église Sainte Croix de Loudun
 
Pendant les Guerres de Religion, l'église est incendiée par les Protestants en 1588.
 
En 1634, Urbain Grandier, un prêtre de Loudun, est jugé dans l'Affaire des possédées de Loudun, des séances d'exorcisme sont alors organisées dans l'église Sainte Croix. Urbain Grandier a été condamné et brulé sur un bucher dressé sur la petite place au nord de l'église.
 
Elle a été désaffectée au moment de la Révolution Française. Victime d'un incendie dans le seconde partie du XIXème siècle, elle s'effonfre en partie. Restaurée en 1889, l'église devient alors un marché couvert.
 
L'église Sainte Croix a été restaurée au milieu du XXème siècle, elle est devenue le Centre Culturel de la ville et accueille des concerts et expositions.
 
Devant l'église se situait une Halle, construite par le roi René d'Anjou, elle a été détruite à la Révolution Francaise. Son emplacement sert maintenant de parking.
 


Eglise Saint Pierre du Marché à Loudun

Eglise Saint Pierre du Marché

Sa construction a été commencée en 1214 par le roi Philippe II Auguste.
 
Elle a été pillée et endommagée pendant la Guerre de Cent Ans et reconstruite ensuite.
 
Le portail (photo ci contre) est caractèristique, il a été édifié au debut du XVIème siècle et a une allure d'arc de triomphe. Il a été endommagé par les Protestants au moment des Guerres de Religion bien que l'édifice ait été transformé en Temple à partir de 1563.
 
Eglise Saint Pierre du Marché
 
Saint Pierre le Marché est l'église où officiait Urbain Grandier qui, le 18 aout 1634, est envoyé au bucher à la suite d'une affaire de possession avec des religieuses du couvent des Ursulines. Il a été brulé sur la place au nord de l'église Sainte Croix.
 
En fait, opposant au Cardinal de Richelieu, Grandier a été condamné pour l'exemple à la fois politique et religieux.
 
Pendant la Révolution Francaise l'église est devenue un Temple de la Raison, puis une grange à fourrage.
 
L'église actuelle possède une nef et des collatéraux non symétriques, elle est sans transept avec un chevet plat qui est éclairé par une baie en arc brisé du XIIIème siècle.
 

 

Eglise Saint Hilaire du Martray

Cet édifice est l'église de l'ancien Couvent des Carmes fondé en 1344 par Amaury de Beaussay seigneur de Loudun. Le monastère est endommagé pendant les Guerres de Religion en 1568 par l'armée Protestante. Il est restauré à la fin du siècle et au début du XVIIème siècle.
 
Au moment de la Révolution Française, les bâtiments conventuels sont vendus comme Biens Nationaux, l'église devient celle d'une paroisse en 1801.
 
La nef est rectangulaire, le chevet est plat avec une grande baie de style flamboyant.
La chapelle Notre-Dame de la Recouvrance est ajoutée au XVème siècle, elle accueille une peinture sur panneau de bois de la fin du XVème siècle sur le thème de la Vierge à l'Enfant.
 
La Salle Capitulaire est aussi du XVème siècle, la façade sur rue est pourvue de baies en arc brisé (style Gothique) au rez de chaussée. Elle a un plan rectangulaire et est voûtée d'ogives.
 


Maisons anciennes

Hotel de Razilly (Echevinage) Loudun conserve de nombreuses maisons anciennes dans le centre-ville.
 
La plus remarquable est l'Hôtel de l'Echevinage qui est l'ancien hôtel particulier de la famille Razilly (cf photo ci-contre). Le bâtiment a été construit à partir de la fin du XVème siècle et au XVIème siècle, avec des parties de style Renaissance. L'édifice a été remanié au XVIIème siècle.
                                                                                                                                                Hotel de Razilly (Echevinage)
 
La Maison natale de Théophraste Renaudot a été rachetée en 1960 par la municipalité qui y a installé un musée pour honorer la vie et l'oeuvre de celui qui a créé en 1631 la Gazette, le premier journal en France. Il est considéré comme le fondateur de la presse française.
 
Le Couvent de la Visitation a été construit à la fin du XVIIème siècle, il est devenu un hospice pendant la Révolution Française et maintenant l'Hôpital Renaudot.
 
La Maison des Abbesses (Hôtel de Saint Laon) a été construite au XVème siècle et remaniée au XVIIIème siècle.
 
Loudun conserve aussi des maisons à colombages, certaines sont du XVème siècle.

 


Théophraste Renaudot

Théophraste Renaudot est né à Loudun en 1586, il est issu d'une famille de religion Protestante. Après des études de médecine à Paris et Montpellier, il voyage en Espagne, en Italie, en Angleterre et en Allemagne.
 
Il s'établit à Loudun en 1609 où il exerce la médecine et devient un médecin réputé, il obtient le titre de médecin du roi Louis XIII en 1612.
 
Il fait la connaissance du Père Joseph, un proche de Richelieu. Dans le sillage de ce dernier il s'installe avec sa famille à Paris en 1625 puis se convertit au catholicisme en 1628.
 
Il fonde en 1629 le Bureau d'Adresses (un bureau d'emploi) et en 1631 un journal hebdomadaire,la Gazette, il est en fait le fondateur de la presse française. La Gazette bénéficie du soutien de Richelieu, ce qui l'impose vis à vis des autres journaux.
 
Il est mort à Paris en 1653.
 





Histoire de Loudun

Loudun et sa région sont habités depuis des temps très anciens. On y retrouve de nombreux megalithes (dolmens, menhirs, ...). Les Gaulois établirent sur le promontoire des remparts de terre avec palissades.
 
A l'époque Gallo Romaine, Loudun était le siège d'un castrum qui occupait une superficie d'environ quatre hectares. Sur le promontoire les Romains ont établi le Prétoire de l'officier impérial qui commandait la région.
 
Des chefs Francs nommés Sigismond, Seudulf s'y installent ensuite. Charlemagne fait renforcer la forteresse car les premiers Normands sont apparus à l'embouchure de la Loire.
 
A la fin du IXème siècle le pays appartient aux comtes de Poitiers.
 
Au Xème siècle Geoffroy Grisegonnelle comte d'Anjou, victorieux à la bataille des Roches en Coussay (près de Mirebeau), s'y implante aux dépens du comte de Poitiers.
 
Le fils de Geoffroy Grisegonnelle, Foulques Nerra, y construit, vers 1028, un château dont la Tour qui subsiste encore de nos jours était un élément.
 
Au début du XIIIème siècle, le roi de France Philippe-Auguste s'empare de la région à l'issue de sa victoire sur le Plantagenet Jean sans Terre. En 1206 il édifie un nouvelle forteresse qui occupe une superficie de près de quatre hectares. Il renforce aussi l'enceinte fortifiée autour de la ville, elle est percée de quatre portes et protègée par de larges fossés. Le château et la ville deviennent quasi imprenables.
 
Philippe-Auguste établit également un Bailliage Royal et une Cour de Justice souveraine, donnant ainsi au Loudunois un statut de Province. Le roi fait également reconstruire l'église Saint Pierre du Martray et batir l'église Saint Pierre du Marché.
 
En 1350, au début de la Guerre de Cent Ans, les Anglais font le siège de Loudun, ils pénètrent dans la ville mais échouent devant la forteresse qui sera la seule de l'Ouest de a France que les Anglais ne parviendront jamais à prendre.
 
A la fin du XIVème siècle Loudun est attribué aux ducs d'Anjou. Ceux-ci font construire une demeure appelée le Palais Royal de Sicile. Malheureusement il n'en reste rien.
 
Au milieu du XVIème siècle, la religion Protestante a de nombreux adeptes à Loudun en particulier parmi les commercants et artisans. La ville passe alternativement du Parti Catholique au Parti Protestant.
 
L'Edit de Nantes (1598) fait de Loudun une des places de sureté des Protestants. La ville est alors prospère et dépasse largement les 10000 habitants.
 
Le Cardinal de Richelieu, soucieux de développer Sa Ville (qui porte son nom et qui n'est qu'à 20 kilomètres à l'Est), ne favorise pas Loudun.
 
En 1631 il ordonne la démolition du château de Loudun qui se réalise en 1633, il facilite l'implantation d'ordres religieux. Une grande Peste frappe plusieurs milliers d'habitants en 1632 et c'est dans cette ambiance qu'a lieu l'affaire Urbain Grandier en 1633. En 1634, le Grenier à sel est transféré à Richelieu.
 
La Révocation de l'Edit de Nantes en 1685 porte un coup très dur à la ville, deux cent familles Protestantes s'exilent dans les années qui suivent.
 
Le déclin est accentué au moment de la Révolution Française avec d'une part la fermeture et la vente comme Biens Nationaux des églises et des monastères et d'autre part l'impact des Guerres de Vendée.
 
Loudun ne reprendra un peu de vigueur qu'à la fin du XIXème siècle, en particulier avec l'arrivée du Chemin de fer en 1873. Mais elle retombe bien vite dans une léthargie dont elle tente de sortir depuis une trentaine d'années.
 



Visitez aussi:    Le Poitou      La Vienne (86)      Les Deux-Sèvres (79)      Les Eglises Romanes du Poitou
 
Poitiers    Les églises de Poitiers     Chatellerault    Chauvigny    Saint Savin    Parthenay    Thouars    
 
La Vallée de la Vienne     Chinon    Saumur    Candes & Montsoreau    Abbaye de fontevraud
 

 
Visitez le Limousin      La Haute-Vienne (87)      La Creuse (23)      La Corrèze (19)      Le Limousin Roman
 

 
Informez-vous sur la société féodale du Poitou: 
Les Comtes de Poitiers     Les Seigneurs du Poitou     Les Vicomtes de Thouars
 
Les Vicomtes de Chatellerault     Les Seigneurs de Parthenay    
 



Chateau de la Roche du Maine

Près de Loudun



La Roche du Maine

A une quinzaine de kilomètres au Sud-Est de Loudun se trouve le château de La Roche du Maine qui est sur le territoire de la commune de Prinçay.
 
Le château de La Roche du Maine a été bati, sur l'emplacement d'une ancienne forteresse médièvale, au début du XVIème siècle, par Charles Tiercelin, un officier du roi Francois Ier fait prisonnier avec lui à Pavie en 1525.
 
Le château conserve une allure médiévale avec les tours, les machicoulis et les meurtrières, le pont-levis et les douves. Pour autant on perçoit les premiers effets du style Renaissance, des artistes venus d'Italie y ont contribué.

Château de La Roche du Maine


Eglise Saint Maximin de Mouterre

Mouterre-Silly

A cinq kilomètres à l'Ouest de Loudun se trouve le bourg de Mouterre-Silly, il est occupé par l'homme depuis l'époque Préhistorique. De même des villae de l'époque Gallo-Romaine ont été identifiées.
 
L'église date du XIIème siècle, elle est de style Roman avec un chevet plat (cf photo ci contre). Elle a été construite sur l'emplacement d'édifices plus anciens, peut-être sur un sanctuaire dédié à Saint Maximin, évêque de Trèves (en Allemagne) au IVème siècle.
 
Elle a été endommagée au moment des Guerres de Religion en 1562 et en 1599. Elle a été restaurée au XVIIème siècle.
 
Eglise Saint Maximin de Mouterre-Silly
 

Encore à l'Ouest de Loudun, le village de Curcay sur Dive mérite une visite et vous pouvez continuer votre promenade à coté, au chateau de Ranton, qui conserve des tours à machicoulis.
 
Eglise Notre-Dame de Chalais



Chalais

Chalais est un village à cinq kilomètres au Sud de Loudun, il est occupé par l'homme depuis l'époque Préhistorique (Pierre Levée de Nouzilly).
 
L'église remonte au XIIème siècle, elle était le siège d'un Prieuré qui relèvait de l'Abbaye d'Airvault.
 
La nef est le chevet sont du XIIème siècle, le clocher-porche est du XVème siècle. Le portail occidental possède cinq voussures avec des chapiteaux sculptés du XIIème siècle avec un décor de têtes d'hommes, de feuilles de chênes, etc, elles ne sont pas en bon état.
 
L'église a été restaurée au XIXème siècle.

 
Eglise Notre-Dame de Chalais
 









Pour vous informer ou faire des cadeaux, achetez des livres sur les périodes du Moyen-Age :
Histoire de France   Rois de France
 
Moyen-Age     Vie au Moyen-Age    Arts au Moyen-Age    Peinture Médiévale   Art Gothique
 
Chateaux Forts     Abbayes de France    Cathédrales Médiévales

Vous pouvez aussi acheter des livres sur les régions du centre et de l'ouest de la France,   le Poitou, l' Anjou, le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, la Touraine , le Maine, le Pays Chartrain, l' Orléanais-Berry, les Charentes, et la Bretagne ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur les Chateaux de la Loire.
 
Vous pouvez aussi acquérir des Cartes Routières et des Guides Touristiques. Pour vous distraire voici les Abums Tintin et les Albums Astérix.
 







Découvrir :
La France   L'Art Roman   Les Cathédrales   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel   Paris   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire
 
La Touraine     Le Poitou     Le Poitou Roman     Le Limousin      La Haute-Vienne    La Creuse    La Corrèze    Le Limousin Roman
 
L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne   Andalousie    Pays Basque Espagnol   Saint Sébastien    La Navarre   Pampelune   Estella   Centre-Est Navarre   Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria 
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    


     Avec Google



 Votre Hotel en France       Votre Hotel en Italie       Votre Hotel en Espagne     Hotels des autres Pays

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Italie et d'Europe :
Rome  Gênes   Rapallo   Dolomites   Milan   Venise   Toscane   Florence   Sienne   Bologne   Naples   Sicile
Paris   Nice   Londres   Edimbourg   Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Berlin   Munich   Prague