Votre Hotel : France   Paris IdF   Provence-Cote d'Azur   Val de Loire Atlantique
Aquitaine   Pyrénées-Languedoc   Bretagne   Normandie   Les Alpes
Europe   Royaume-Uni   Allemagne   Benelux   Italie   Espagne Portugal   Grèce  
 
Chartres   Orléans   Blois   Amboise   Tours   Chinon   Saumur   Angers   Nantes   Le Mans

La Loire de Nevers à Orléans

Vous etes ICI : Accueil > Val de Loire > Loire > La Loire de Nevers à Orléans  
Votre Hôtel :  Val de Loire  Nantes  Angers  Saumur  Tours  Amboise  Blois  Orléans  Nevers  Roanne  Saint Etienne

Depuis l'an 2000 le Val de Loire est inscrit au Patrimoine Mondial de L'UNESCO.

La Loire est le plus long fleuve de France, elle dépasse 1000 km. Elle prend sa source dans l'est du Massif Central au Mont Gerbier des Joncs dans le Vivarais (Ardèche). Dans sa première partie elle traverse Le Puy, Roanne, puis passe à Digoin, Decize, et arrive à Nevers, c'est à partir de là que nous nous intéressons à elle.

Dans le Département de la Nièvre, à Nevers, la Loire recoit les eaux de la Nièvre et surtout de l'Allier qui lui donne une envergure nouvelle. Elle remonte vers La Charité sur Loire et rentre dans un périmètre connu pour la qualité de ses vins: les régions de Pouilly sur Loire et de Sancerre qui est située sur une colline entourée de vignes. Elle traverse ensuite Cosne sur Loire, jadis ville d'industrie.
La Loire atteint le Département du Loiret et passe d'abord à Briare avec son célèbre Pont-Canal. Le château de Gien supervise le fleuve qui arrive à Sully puis à Saint Benoit avec son Abbaye Médiévale. Germigny possède une église très ancienne et une fois passé Châteauneuf sur Loire et Jargeau la Loire forme un coude dont le sommet est Orléans.
 
La Loire à Jargeau
La Loire à Jargeau, le nouveau pont et les restes de l'ancien pont
 

Visitez:     Le Val de Loire     La Loire     La Loire de la Source à Saint Etienne     De Saint Etienne à Nevers
 
     La Loire de Orléans à Tours      De Tours à Saumur      De Saumur à Angers
 




Réservez un Hôtel


Votre hôtel :   Val de Loire et Côte Atlantique  Centre - Val de Loire   Le Puy  Saint Etienne  Roanne  Vichy   Moulins   Nevers   Gien   Orléans   Blois   Amboise   Tours   Chinon   Saumur   Angers   Nantes   Saint Nazaire   La Baule   Les Sables d'Olonne   La Rochelle








Carte interactive de la Vallée de la Loire entre Nevers et Orléans


                    Vous pouvez vous déplacer ou zoomer en utilisant les signes en haut à gauche

Dans le département de la Nièvre, à Nevers, la Loire recoit les eaux de la Nièvre et surtout de l'Allier qui lui donne une envergure nouvelle.

Elle remonte ensuite vers La Charité sur Loire et rentre dans un région connue pour la qualité de ses vins: celle de Pouilly sur Loire et de Sancerre, cette ville est située sur une colline entourée de vignes. Sancerre est dans le département du Cher sur la rive gauche du fleuve.
Celui-ci traverse ensuite Cosne sur Loire, jadis ville d'industrie, il quitte le département de la Nièvre une quinzaine de kilomètres au nord de cette ville.

La Loire rentre alors dans le département du Loiret et passe d'abord à Briare avec son célèbre Pont-Canal. Le château de Gien supervise le fleuve qui arrive à Sully puis à Saint Benoit avec son Abbaye Médiévale.

Germigny possède une église très ancienne et une fois passé Châteauneuf sur Loire et Jargeau la Loire forme un coude dont le sommet est Orléans.






Département de la Nièvre (56)

Nevers

Nevers, le Pont sur la Loire et la cathédrale Saint Cyr et Sainte Julitte
Nevers, le Pont sur la Loire et la cathédrale Saint Cyr et Sainte Julitte
La ville de Nevers se situe au confluent de la Loire et de la Nièvre, elle se situe en hauteur sur la rive droite de la Loire. Depuis le XVIème siècle elle est célèbre pour ses Faiences, la Loire jouait un rôle primordial pour la commercialisation et le transport de celles-ci.
Porte du CrouxNevers est une ville ancienne qui a un grand passé historique. Avant la conquête de la Gaule par Jules César, il est probable qu'elle était la capitale des Eduens, une des principales tribus Gauloises, elle était un port fluvial des l'époque Celtique. Dans ses Commentaires sur la Guerre des Gaules, Jules César la nomme Noviodunum Aeduorum. La ville devient un évêché à l'époque de Clovis, au VIème siècle. Un comté est constitué à l'époque Carolingienne, il englobe le Nivernais.
Autour de l'An Mil la famille des comtes de Nevers est importante dans le royaume Capétien. Elle étend ses possessions dans le Val de Loire en obtenant la seigneurie de Craon et par mariage le comté de Vendôme.

Porte du Croux

La ville a connu une période de prospérité à partir du XVIème siècle, en particulier grâce à la batellerie sur la Loire mais aussi par le développement des faïences et des émaux de Nevers, qui ont été introduits en France par Louis de Gonzague, duc de Nevers au XVIIème siècle.En 1659, le duché est attribué au Cardinal de Mazarin qui le rétrocède à un de ses neveux, Mancini. Cette famille le conserve jusqu'à la Révolution Française.
Plan du centre de Nevers
                                                                                                   Plan du centre de Nevers

Nevers possède de nombreux monuments. D'abord les restes de l'enceinte du XIIIème siècle comme la Porte du Croux construite en 1398 (photo ci dessus) et les Maisons anciennes de la rue de la Parcheminerie. Ensuite, plusieurs églises de Nevers sont intéressantes: cathédrale Saint Cyr et Sainte Julitte et l'église Saint Etienne.

La cathédrale Saint Cyr et Sainte Julitte (cf photo ci-dessus) a été bâtie à l'emplacement d'une église datant du IVème siècle. C'est une construction d'envergure qui rassemble plusieurs styles d'architecture: Transept et Abside Ouest du XIème épargnés par l'incendie de 1221, la nef est du XIVème et fait 100 mètres en longueur, le choeur est aussi du XIVème siècle, la Tour (52 mètres de hauteur) est du XVIème siècle. La cathédrale a une fresque du XIIème siècle, représentant le christ au milieu des Evangélistes, et un baptistère du VIème siècle.
Eglise Saint Etienne de Nevers



L'Eglise Saint Etienne (photo ci contre) a été commencée de 1063 à l'initiative de Guillaume de Nevers et consacrée en 1097 par Yves de Chartres. Elle s'élève sur l'emplacement d'un oratoire du VIème siècle, elle est de style Roman.
La facade a perdu ses deux tours au moment de la Révolution Francaise, le chevet et ses chapelles sont remarquables, l'intérieur est bien éclairé. Trois sarcophages Mérongiens sont situés dans le choeur.

Eglise Saint Etienne de Nevers
Le Palais Ducal de Nevers






Enfin le Palais Ducal a été construit sur l'emplacement de l'ancien château féodal des comtes de Nevers. Il a été réalisé aux XVème siècle par Jean de Clamecy, comte de Nevers, et achevé au XVIème siècle pour les Clèves et les Gonzague, ducs de Nevers. La facade est de style Renaissance alors que l'arrière avec les tours est de style Médiéval.

                                                                             Le Palais Ducal de Nevers

La ville de Nevers a toujours eu une fonction administrative, par contre plusieurs villes de sa banlieue (Varennes-Vauzelles, Fourchambault) et des environs (Imphy, La Machine) ont une activité industrielle.

Les Faïences de Nevers
A partir de la fin du XVIème siècle, sous l'impulsion de la famille de Gonzague, qui possèdait le duché de Nevers, mais était d'origine italienne, une activité de verrerie et d'émaillerie se met en place dans la ville. Utilisant d'abord les méthodes et motifs italiens, elle s'émancipe et développe des faïences avec des motifs polychrome originaux avec en particulier le bleu de Nevers. Cette activité atteint son apogée au XVIIème siècle avec onze fabriques qui emploient près de 2000 ouvriers. Elle s'est poursuivie jusqu'à nos jours.
Le Musée de la ville possède une très belle collection de ces faïences.
Réservez votre hotel à :     Nevers     Moulins     Bourges    

La Loire à vélo : De Nevers à l'Atlantique
de Chamina -- ISBN: 2844661734

Le guide indispensable pour un itinéraire exceptionnel, 680 km de parcours au fil de la Loire et 160 km, de variantes pour découvrir les châteaux de la vallée des Rois. Un guide de 128 pages : Les informations pratiques et touristiques indispensables à l'organisation de votre séjour à vélo ; Des cartes précises et fiables, des plans des villes ; Les bonnes adresses, les hébergements, les loueurs et les services adaptés ; Les informations train + vélo. Un guide fait par des cyclistes pour les cyclistes...
 




Faïences de Lyon et de Nevers
de Dorothée Guillemé-Brulon -- ISBN: 2707203181



Les Faïences de Nevers
de Françoise Reginster -- ISBN: 2877477142



La Faience de Nevers XVIIIème XIXème siècles
de Jean Rosen -- ISBN: 2878441435



Nevers: Jonction de la Loire et de l'Allier

L'Allier

En quittant la ville de Nevers, la Loire forme un méandre autour de la colline de Marzy dans lequel elle reçoit la contribution de l'Allier au lieu-dit le Bec d'Allier. L'Allier est un important affluent qui donne alors à la Loire une nouvelle dimension.

Près de cet endroit, l'Allier est traversé par un pont-aqueduc qui porte le Canal Latéral de la Loire.

L'Allier est un fleuve de 300 kilomètres qui prend sa source en Lozère, pas très loin de celle de la Loire. Il passe à Langogne et remonte vers le Nord par Brioude, Issoire, Vichy, Moulins avant de se jeter dans la Loire près de Nevers.

La première ville après la jonction des deux fleuves est Fourchambault, une cité industrielle créée au XIXème siècle avec comme principale activité la métallurgie.

Quelques kilomètres vers le Nord se situe la station thermale de Pougues les Eaux, son Casino remonte au XVIIIème siècle.


Réservez votre hotel à :     Pougues les Eaux    
 


La Charité sur Loire

La Charité sur Loire avec les fortifications à gauche et l'Abbaye Sainte Croix à droite
La Charité sur Loire avec les fortifications à gauche et l'Abbaye Sainte Croix à droite
La Charité sur Loire au XVIIème siècle
La Charité sur Loire s'est développée au Moyen-Age autour d'une grande Abbaye Bénédictine. Vers 1050, Hugues, abbé de Cluny, fait reconstruire à Seyr, ancien nom de La Charité, un monastère appelé à avoir une grande importance. Il est en effet sur une des principales routes du pélerinage vers Saint Jacques de Compostelle, celle qui conduit à Vézelay.
C'est la qualité de l'accueil de cette abbaye qui a fait changer le nom de la ville en La Charité.
L'église Sainte Croix de cette abbaye était un des plus grands édifices religieux de France. Elle a été endommagée au XIIème et pendant la Guerre de Cent Ans. En 1559, un incendie détruit une bonne partie de l'église (dont la Nef) et les bâtiments du monastère, il ne subsiste que la Tour (photo ci contre), le Transept et le Choeur. Elle conserve des sculptures intéressantes.

La Charité sur Loire au XVIIème siècle

A la fin du XVIème siècle, pendant les Guerres de Religion, La Charité est devenue une des places fortes importantes des Protestants. La ville conserve une partie de ses remparts côté Nord.
La gravure ci-dessus montre le trafic fluvial sur la Loire au XVIIème siècle.
Réservez votre hotel à :   Auxerre     Bourges


Les régions de Sancerre et de Pouilly sur Loire sont réputées pour leurs Vins blancs secs de très grande qualité.

Château de Tracy sur Loire

Pouilly sur Loire

Pouilly sur Loire est à une dizaine de kilomètres au Nord de La Charité, la ville est connue pour la qualité de ses vins . Dans le canton de Pouilly, les vignes sont cultivées dans les villages de Tracy sur Loire, Saint Andelain (sur une colline de 270 mètres d'altitude), Saint Laurent l'Abbaye.

Pouilly existait dès l'époque Gallo-Romaine avec le nom de Pauliacum, on y a retrouvé une mosaïque romaine dans le jardin Figeat et son vignoble est attesté dès le Vème siècle. Au XVIème siècle, le vin est transporté vers Orléans et Paris par des bateliers sur la Loire. Le fleuve était rendu navigable et exploitable par l'entretien des berges et le balisage d'un chenal, d'autant que les bâteaux avaient un faible tirant d'eau.

Château de Tracy sur Loire

Pouilly sur Loire était une étape fréquentée à l'époque de gloire de la célèbre Nationale 7, avant sa mise à quatre voies puis la construction de l'Autoroute A77.

 


Sancerre

Sancerre
La colline de Sancerre
La ville de Sancerre est batie sur la rive Ouest de la Loire, dans le département du Cher (18). Elle se situe au sommet d'une colline qui s'élève à 310 mètres de hauteur et au pied de laquelle s'écoule le fleuve. Le site est remarquable, il est entouré de vignes produisant un vin de grande qualité.
La ville a conservé de nombreuses Maisons anciennes situées dans des rues étroites et pittoresques. Le Beffroi élevé en 1509 est devenu la Tour de l'Eglise Saint Jean. Le Tour des Fiefs de la fin du XIVème siècle est un reste du château des comtes de Sancerre.
Au Xème siècle Sancerre est devenu la propriété des Comtes de Blois. En 1152, à la mort de Thibault IV le Grand, son fils Etienne devient Comte de Sancerre et ensuite le Comté a été détenu plusieurs siècles par les descendants de cette très grande famille féodale.
Sancerre a été un point fort des Protestants pendant les Guerres de Religion, en 1573 la ville résiste pendant huit mois à un siège de l'armée du Roi de France Charles IX. En 1621 les remparts de la ville sont démantelés. Pendant la Révolution Francaise, en 1796, Sancerre est le centre d'un mouvement Royaliste conduit par Phelyppeaux.
Réservez votre hotel à :   Sancerre    



La Loire et le pont de Cosne sur Loire

Cosne sur Loire

Cosne sur Loire est à une dizaine de kilomètres au Nord de Sancerre. En importance, c'est la seconde ville du département de la Nièvre après Nevers. Elle a été jadis le siège d'un évêché.

La ville a une origine ancienne, à l'époque Gallo-Romaine son nom était Condate, c'est à dire confluent, en effet c'est là que le Nohain, une petite rivière, rejoint la Loire. Cosne possède l'église Saint Agnan, édifiée au XIème siècle et qui conserve un beau portail Roman. L'église Saint Jacques est du XVème siècle.

La ville s'est développée à partir du XVIIème siècle grâce à la navigation sur la Loire et à l'implantation de forges et d'une industrie métallurgique.

La Loire et le pont de Cosne sur Loire

Depuis la fin du XXème siècle, l'activité économique de la ville peine à se maintenir. Un Musée est consacré à la Loire et à la marine fluviale.
Réservez votre hotel à :   Cosne sur Loire    


     Avec Google



Département du Loiret (45)

Briare

Le Pont-Canal de Briare
Le Pont-Canal de Briare au dessus de la Loire


Le Canal de Briare a été construit originellement de 1604 à 1624. Le Pont Canal (construit de 1894 à 1896) est un monument très original qui passe au dessus de la Loire et fait plus de 600 mètres de long.

Au fil du temps Briare est devenu un centre de la navigation de plaisance qui ouvre l'accès sur la Loire bien sur mais aussi sur la Bourgogne et le Bassin de la Seine.

Le Pont-Canal de Briare


 



Gien

Le château de Gien surplombant la Loire
Le château de Gien surplombant la Loire
Gien est une petite ville d'origine ancienne, elle se situait alors sur le site de Gien le Vieux. En 760, Pépin le Bref et son armée franchissent la Loire à Gien, ils descendent vers le sud-ouest pour soumettre les Aquitains et les Gascons. A l'époque des Invasions Normandes, Gien le Vieux est détruit à plusieurs reprises et ne s'en remettra jamais. Une nouvelle agglomération médiévale se forme autour de la forteresse élevée (sur l'emplacement du chateau actuel) par Charlemagne à la fin du VIIIème siècle.
Etienne de Vermandois apparait comme détenant le Comté de Gien autour de l'An Mil. Avec les progrès de la féodalité une Seigneurie se constitue à Gien, elle devient la possession de la famille de Donzy sous la suzeraineté des Eveques d'Auxerre. Au début du XIIIème siècle le Roi de France Philippe-Auguste rattache Gien directement au domaine royal.
En avril 1410 une assemblée de grands seigneurs du royaume se réunit à Gien et signe un traité d'alliance le 15. On y retrouve les ducs de Berry, de Bretagne, d'Orléans, les comtes d'Alencon, d'Armagnac, de Clermont et bien d'autres encore. Cette assemblée (La Ligue de Gien) est la constitution de fait du Parti Armagnac opposé aux Bourguignons. La Guerre Civile issue de la lutte entre ces deux partis allait ravager la France déjà occupée par les Anglais.
 


En savoir plus sur la Guerre de Cent Ans 2° période 1380-1413

Le Château
La Loire et le chateau de Gien
Le château de Gien et le pont sur la Loire

Le château domine la Loire, il a été reconstruit entre 1494 et 1500 par Anne de Beaujeu régente de France, elle était la fille de Louis XI.
Anne de Beaujeu est la bienfaitrice de la ville, elle a également fait restaurer l'Eglise Saint Pierre (devenue Sainte Jeanne d'Arc), les murailles de la cité et le pont sur la Loire. C'est la fondatrice du monastère de Sainte Claire et du Couvent des Minimes.
Le Pont sur la Loire remonte sans doute au début du XIIIème siècle, il a été complètement reconstruit en 1734.
En 1523 le Roi Francois I, qui s'apprete à partir en guerre contre l'Empereur Charles Quint, signe dans le château l'acte qui confie la régence du Royaume à sa mère Louise de Savoie. Autour de 1560 Gien possède une importante communauté Protestante.
Enfin en 1652, pendant la Fronde, Anne d'Autriche, Mazarin et le petit Louis XIV y trouvent refuge alors que les armées royales du Maréchal d'Hocquincourt sont vaincues par Condé à Bléneau. Turenne parvient à stopper l'armée de Condé et le roi et son entourage peuvent alors se retirer sur Sens puis Paris.
Le Quartier Ancien au bord de la Loire a été fortement endommagé par les bombardements de Juin 1940, il a été restauré dans un style qui cherche à évoquer l'ancien centre.

Le chateau de Gien abrite un Musée d'Armes Anciennes et la ville est célèbre pour ses Faiences.

Réservez votre hotel à :   Gien    





Sully

Sully est une petite ville calme dotée d'un beau château qui donne sur la Loire. La ville de Sully est au confluent de la Sange et de la Loire, elle a été endommagée par les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale mais bien reconstruite. Côté ouest, elle est voisine de la Sologne. La ville de Sully a donné son nom au célèbre ministre d'Henri IV.

Histoire
L'origine de Sully remonte à l'époque Gallo-Romaine où est édifiée une forteresse qui est le point de départ d'une bourgade. On y frappait monnaie à l'époque Mérovingienne. A la fin du IXème siècle, les Normands attaquent la forteresse sans succés. La seigneurie de Sully remonte au Xème siècle et elle était une des plus puissantes de la région. Dés 981 Archambaud de Sully devient archevêque de Tours. Au début du XIIème siècle Guillaume de Blois fils du comte Etienne-Henri de Blois) épouse Agnès fille et héritière de Gilles de Sully. La seigneurie passe ainsi dans une branche des comtes de Blois, plusieurs membres de cette famille sont devenus archevêques de Bourges: Henri (+1199), Simon (+1232), Jean (+1273), Guy (+1280). Le frère d'Henri, Eudes (+1208) est évêque de Paris et celui de Simon, Bernard (+1246) est évêque d'Auxerre.
Vers 1219 la seigneurie est temporairement confisquée par le roi de France Philippe-Auguste qui y fait construire des fortifications et un donjon sur l'emplacement de l'actuelle basse-cour du chateau. En 1382 Marie de Sully épouse Guy VI de La Trémoille, comte de Guines. La seigneurie reste alors plus de deux cent ans dans la famille de La Temoille avant d'être rachetée, en 1602, par Maximilien de Béthune.

Le château de Sully a été reconstruit par l'architecte Raymond du Temple pour Guy de La Trémoille dans la seconde partie du XIVème siècle.
Chateau de Sully sur Loire
Château de Sully sur Loire
Statue de Sully
Il se compose d'un donjon rectangulaire et de quatre Tours circulaires avec une Porte à deux tours coté sud. Il donne sur la rive gauche de la Loire (photo ci-contre). Une grande salle au second étage du donjon a conservé sa charpente en chataignier de l'époque médiévale (XIVème siècle).

Ce chateau a appartenu à Georges de La Tremouille, le favori du Roi de France Charles VII. Ce dernier a logé au château ainsi d'ailleurs que Jeanne d'Arc.
En 1602 Claude de La Trémoille vend la Baronnie de Sully à Maximilien de Béthune, le célèbre ministre du Roi Henri IV. En 1606, ce roi transforme la baronnie en duché-pairie et Maximilien devient ainsi duc de Sully. Ce dernier a fait profondément restaurer le chateau et aménager les jardins. Il fait aussi moderniser la ville. Sully venait se reposer dans sa ville au printemps et à l'automne, il y a écrit les Sages et Royales Economies d'Etat. Ses descendants directs ont possédé le chateau jusqu'en 1807.

                                                      Statue de Sully, le grand ministre du roi de France Henri IV, devant la mairie de la ville

 


Abbaye de Saint Benoit sur Loire

A l'origine, à l'emplacement de l'Abbaye se trouvait sans doute un lieu important de réunion des Druides Gaulois puis une cité Gallo-Romaine. Ce lieu s'appelait Fleury, il a changé de nom au Moyen-Age pour prendre celui du patron de l'abbaye, Saint Benoît.

L'Abbaye Bénédictine de Fleury a été construite à partir de 651. Un Abbé de Fleury, Mommulus, rapporte vers 660 les reliques de Saint Benoit (elles étaient dans un batiment de l'Abbaye du Mont Cassin en Italie, celle-ci venait d'être détruite par les Lombards). L'Abbaye devient alors un important lieu de pélerinage, en même temps c'est un centre d'études réputé, elle recueille de nombreux manuscrits d'origine italienne. L'Abbé Théodulfe est un conseiller des Empereurs Charlemagne et Louis le Pieux, il fonde une école qui rassemble un nombre considérable d'élèves, jusqu'à 5000. Des moines copistes et enlumineurs créent des oeuvres remarquables.

Au IXème siècle l'Abbaye possède deux églises, Notre Dame et Saint Pierre, elles sont détruites par plusieurs raids des Normands (865, 876 puis 897), les moines parvienne à mettre à l'abri les reliques de Saint Benoît. A la fin du Xème siècle, sous la tutelle des Abbés Odon, Abbon et Gauzlin (un fils naturel d'Hugues Capet), l'abbaye reprend vie. Sa bibliothèque s'agrandit et elle entretient des relations avec les pays Européens voisins: Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie. L'importance et le rayonnement de l'Abbaye est alors considérable.
L'Abbaye est incendiée en 1026 et les travaux de reconstruction commencent en 1070, ils s'achèvent en 1218, l'église est consacrée le 26 octobre. Le Transept et le Choeur ont été batis de 1067 à 1108, la nef est du milieu du XIIème siècle. Le Choeur abrite le tombeau du roi de France Philippe I mort en 1108.
L'Abbaye subit les conséquences de la Guerre de Cent Ans et rentre en déclin. En 1562, elle est sérieusement endommagée par les troupes Protestantes du Prince de Condé. Ala fin du XVIème siècle, l'abbaye n'abrite olus qu'une vingtaine de moines. Lors de la Révolution Française, elle devient Bien Nationa, les bâtiments monastiques sont vendus et démolis, seule l'église abbatiale parvient à être sauvée. Porche de l'église de Saint Benoît

L'église de l'abbaye Saint Benoît est à la fois harmonieuse et austère, elle est de style Roman.

La Tour-Porche
C'est un édifice original, elle a sans doute été construite au XIème siècle, à l'époque de l'abbé Gozlin. Elle est en avant du batiment principal de l'église. A l'origine le sommet était constitué de créneaux, le roi François I l'a fait transformer avec la mise en plce d'un toit recouvert d'ardoises. La Tour est supportée par d'énormes piliers surmontés de chapiteaux (cf photo ci- contre)

Porche de l'église de Saint Benoît

La Nef Elle a été réalisée à partir de 1150, bien qu'ayant une allure Gothique, elle est en principal de style Roman. A la croisée de la Nef et du Transept se trouve un remarquable ensemble de stalles réalisées au début du XVème siècle. Le tombeau du roi Philippe I date du XIIIème siècle.

Le Transept
Le transept a la même hauteur que la nef, il date du début du XIIème siècle. Au niveau du croisillon nord, se trouve une belle statue en albâtre: La Vierge à l'enfant (Notre-Dame de Fleury)

Chapiteau de l'église de Saint Benoît



Le Choeur et l'Abside, la Crypte
Le choeur est profond et haut (20 mètres), il a été achevé en 1108 et il est de style Roman. L'autel de Saint Benoît occupe le milieu de l'abside qui est elle-même au dessus de la crypte qui contient les reliques de Saint Benoît.



                                                                                                Chapiteau de l'église de Saint Benoît





Visitez:     L'Art Roman en France       Les Cathédrales       Les Abbayes       L'Architecture religieuse Médiévale
 
Notre-Dame de Paris       Cathédrale de Chartres       Cathédrale de Tours       Abbaye de Fontevraud       Le Mont Saint Michel
 
Eglises Romanes du Poitou       Abbaye de Saint Savin       Eglises Romanes du Limousin       Abbaye de Moissac

Achetez des livres sur : le Moyen-Age     les Cathédrales de France     les Abbayes de France     les Chateaux Forts






Chapelle de Germigny des Prés

Germigny des Prés

Germigny des Prés possède une Chapelle de l'époque Carolingienne (IXème siècle) qui a été construite par l'Eveque Théodulfe, Abbé de Fleury, à partir de 806. Elle est disposée selon une croix grecque avec trois absides et une nef à l'ouest. La voute Est est décorée d'une mosaique du IXème siècle de style Byzantin avec des couleurs or et bleu, elle représente l'Arche d'Alliance (coffre où les Hébreux gardaient les Tables de la Loi). Longtemps recouverte d'un badigeon, la mosaïque a été dégagée entre 1842 et 1846.
Brulée par les Normands, la chapelle a été remaniée beaucoup plus tard au XVème siècle et surtout, et de manière discutable, en 1869. En dépit de celà, elle conserve un grand intérêt.

Juste à coté de Germigny, Chateauneuf sur Loire, dont l'ancien chateau a été construit par les premiers Rois Capétiens au XIème siècle. Il a servi de séjour aux Rois de France jusqu'au XVème siècle. Le chateau actuel a été construit au XVIIIème siècle par Louis Phelypeaux de la Vrillière, Secretaire d'Etat du roi Louis XIV.

 


Châteauneuf sur Loire

Le Pont sur la Loire à Châteauneuf sur Loire
Le Pont sur la Loire à Châteauneuf sur Loire
Eglise de Chateauneuf sur Loire
Juste à coté de Germigny se situe la petite ville de Châteauneuf sur Loire qui est implantée sur le coteau dominant le fleuve. Les premiers rois Capétiens y séjournaient fréquemment. L'ancien château a été construit par le roi Capétien Henri I au XIème siècle. Il a servi de séjour aux rois de France jusqu'au XVème siècle. Ensuite la ville s'est développée autour des activités liées à la marine de Loire.




Un château a été construit au XVIIIème siècle par Louis Phelypeaux de la Vrillière, Secrétaire d'Etat du roi Louis XIV. Il a été en bonne partie détruit au moment de la Révolution Française, l'aile principale a été démolie en 1802.




 


Jargeau

La Loire à Jargeau
La Loire à Jargeau
Quelques kilomètres au delà de Châteauneuf sur Loire se situe Jargeau avec son pont sur la Loire (cf photo ci-dessus), juste à côté la base des piles de l'ancien pont, qui a été détruit lors de la seconde Guerre Mondiale, restent bien visibles. La ville avait jadis des fortifications, des boulevards ont été réalisés sur leur emplacement.
L'Eglise de Jargeau est d'origine très ancienne, sa nef date du Xème siècle, elle a été remaniée au XIIème siècle, le choeur a été reconstruit en style Gothique au XVIème siècle.
Cette petite ville est celèbre par la victoire que Jeanne d'Arc y a remporté sur les Anglais le 12 juin 1429, d'autant qu'elle y a été blessée.

La Guerre de Cent Ans 3° période 1413-1453



Orleans

La Place Jeanne d'Arc à Orléans
La Place Jeanne d'Arc à Orléans


Orléans est une ville qui bénéficie d'une position géographique remarquable, entourée de riches terres agricoles et controlant la Loire. Son passé historique est équivalent à celui de Paris ou de Tours.

A l'époque Gauloise elle se nommait Genabum et était avec Chartres la ville principale des Carnutes. Son nom devient Aurelianis à l'époque Gallo-Romaine. Attila échoue dans sa tentative de prendre Orléans en 451. Elle devient capitale d'un royaume Franc sous les Mérovingiens, celui-ci est réuni à la Neustrie en 613.
Orléans est également la capitale des Robertiens, ducs de France et des premiers rois de France Capétiens, avant de cèder cette place à Paris.

Lors de la Guerre de Cent Ans, en 1429, la ville est libérée par Jeanne d'Arc. Entrée dans la ville le 29 avril elle remporte sur les Anglais deux victoires les 7 et 8 mai qui libèrent la cité et constitue le premier acte de la reconquête du royaume par le roi Charles VII. Cet évènement est toujours célèbré le 8 Mai de chaque année.
La cathédrale Sainte Croix est un des monuments intéressants d'Orléans.

Cathédrale Sainte Croix d'Orléans






 
La Loire à Orléans
La Loire à Orléans
Au XIXème siècle le développement du chemin de fer et de l'automobile lui ont fait perdre l'importance qu'elle tirait de la navigation sur la Loire.
La Loire à Orléans par une Gravure du XIXème siècle
L'activité sur la Loire à Orléans par une Gravure du XIXème siècle

En savoir plus sur Orléans             En savoir plus sur l'Histoire d'Orléans


Réservez votre hotel à :   Saran     Orléans     Olivet    



Les Vins de la Loire


Les Vins de la Loire
Les Vins de la Loire sont très connus en France et à l'international. En descendant le cours du fleuve, les premiers rencontrés sons ceux de Pouilly et de Sancerre, en haut à droite sur la carte ci-dessus. La seconde zone significative est la Touraine avec des appellations renommées comme Montlouis, Vouvray, Chinon, Bourgueil et Saint Nicolas de Bourgueil. Vient ensuite l'Anjou avec en particulier les vins de Saumur. Enfin les environs de Nantes sont le domaine du Muscadet.


     Avec Google












Visitez les Chateaux de la Loire

Le Lude Saumur Boumois Brissac Montgeoffroy Montsoreau Les Réaux Montreuil-Bellay Langeais Gizeux Villandry Ussé Azay le Rideau Loches Montpoupon Talcy Blois Chambord Ménars Villesavin Cheverny Beauregard Fougères sur Bièvre Amboise Chenonceau Gué Pean St Aignan Chaumont Les Chateaux de la Loire

Cliquez sur un Chateau pour le visiter





Visitez :     Le Val de Loire     La Loire     La Loire de la Source à Saint Etienne     La Loire de Saint Etienne à Nevers

La Loire de Nevers à Orléans     La Loire de Orléans à Tours     La Loire de Tours à Saumur      La Loire de Saumur à Angers

Le Loir et Cher   Le Loiret   La Touraine   L'Anjou     Orléans    Beaugency    Blois    Amboise    Tours    Saumur    Angers   







Découvrir :
La France   L'Art Roman   Les Cathédrales   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel   Paris   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire
 
La Touraine     Le Poitou     Le Poitou Roman     Le Limousin      La Haute-Vienne    La Creuse    La Corrèze    Le Limousin Roman
 
L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne    Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne  Pays Basque Espagnol  Saint Sébastien  Castille et Leon  Leon  Burgos  Zamora  Salamanque  Ségovie  Soria  Andalousie
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    


 Votre Hotel en France       Votre Hotel en Italie       Votre Hotel dans les Alpes     Hotels des autres Pays

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Europe :
Paris   Nice   Lyon   Londres   Edimbourg   Dublin   York   Rome  Florence   Venise   Milan   Naples   Sicile
Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Bruges   Berlin   Munich   Francfort   Prague