Votre Hotel : France   Paris IdF   Provence-Cote d'Azur   Val de Loire Atlantique
Aquitaine   Pyrénées-Languedoc   Bretagne   Normandie   Les Alpes
Europe   Royaume-Uni   Allemagne   Benelux   Italie   Espagne Portugal   Grèce  
 
Chartres  Orléans  Blois  Amboise  Tours  Chinon  Saumur  Angers  Nantes  Le Mans

Les Comtes de Vendôme

Réservez votre Hotel dans le Val de Loire    Réservez votre Hotel à Vendôme

Vous etes ICI : Accueil > Vendome > Les Comtes de Vendome 
Château médiéval de Vendôme
Chateau féodal de Vendome

C'est dans la seconde moitié du IXeme siecle, à la suite des invasions Bretonnes et Normandes, que les pouvoirs institutionnels de l'Empire Carolingien se sont progressivement dissous.
Aprés la mort de Louis le Pieux (840), ses trois fils se disputent l'Empire. L'Empire Franc est alors pris dans une véritable guerre civile. Ce sont d'abord les Bretons qui pénètrent profondément dans l'ouest de la Francie (le chef Breton Nominoé est mort à Vendome), puis les Normands dont la première incursion remonte à 865.

Pendant toute cette période les populations ont été pillées et ranconnées et avaient besoin d'etre protegées. C'est dans ce contexte que sont apparues la plupart des dynasties Seigneuriales, en genéral à partir des notables Carolingiens. Les titulaires des Comtés de la Francie Occidentale sont devenus progressivement indépendants et ont transformé leurs territoires en possessions héreditaires. C'est dans ce contexte que s'est formé le Comté de Vendome. Les premiers Comtes, les Bouchards sont apparus à la fin du IXème siècle.


Visite de Vendôme et du Vendômois

Vendôme     Abbaye de la Trinité de Vendome     Chateau et fortifications médiévales     Vendôme au Moyen Age

Les Vendomois célèbres     Vendome Maintenant     Venir à Vendome    

Le Vendomois     Lavardin,    Montoire,     Vallée du Loir ,   Mondoubleau  ,   Saint Calais   ,   Chateaurenault

Comtes de Vendome     Bourbons-Vendome     Seigneurs du Haut Vendomois     Seigneurs du Bas Vendomois    

Seigneurs de Mondoubleau  ,   Seigneurs de Fréteval  ,  

Voici des pages consacrées aux Seigneurs féodaux voisins du Vendomois :

Comtes d'Anjou   Comtes de Blois   Comtes du Maine   Vicomtes de Chateaudun   Seigneurs du Perche

Seigneurs de Touraine   Sgrs de Chateaurenault   Sgrs d'Amboise   Sgrs de Langeais   Sgrs de Preuilly   Sgrs de L'Ile Bouchard

Comtes de Poitiers   Seigneurs du Poitou   Vicomtes de Chatellerault   Vicomtes de Thouars   Seigneurs de Parthenay

 

Réservez votre Hotel

Département du Loir et Cher      Chateaux de la Loire     Blois    Vendôme    Romorantin    Bracieux    Montrichard    Chissay
 
Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques de la région :     Val de Loire et Cote Atlantique
Chartres   Le Mans   Orléans   Amboise   Tours  Chinon  Saumur   Angers   Nantes   La Baule   Les Sables d'Olonne   La Rochelle




Le Comté de Vendome

Le comté de Vendome se limitait initialement à la région autour de Vendôme (celle faisant partie de l'Evêché de Chartres) et à une partie de la Gatine Tourangelle. A la fin du Xème siècle s'y est ajouté la région autour de Montoire et Trôo (le Bas-Vendomois, qui relevait de l'Evêché du Mans). Au milieu du XIème siècle le Comté qui relevait directement du roi de France est passé sous la tutelle des Comtes d'Anjou. Ces modifications ont été structurantes pour la vie du comté au Moyen Age.

Cinq familles se sont succedées à la tete du Comté puis du Duché: Les Bouchards, la Maison d'Anjou-Nevers, les Sires de Preuilly , les Sires de Montoire et enfin les Bourbons-Vendome.

Le Chateau de Vendome




Les Bouchards

Ces Bouchards sont issus d'une des grandes familles Carolingiennes. Des travaux récents (1) les font descendre d'une part d'une famille ayant donné des évêques de Langres, Chartres, Auxerre et Orleans, d'autre part de Leuthard, comte de Fezensac vers l'an 800. Ce dernier est l'ancêtre également des Adalards, Seigneurs de Loches, la principale famille de Touraine au IX et Xème siècle, qui contribua à la montée en puissance des comtes d'Anjou.
La famille des Bouchards a dominé le Vendômois pendant la plus grande partie du Xème siècle et la première moitié du XIème.
Cette famille est issue de Girard, comte de Paris, et souche des Girardides, il a pour fils un comte Carolingien nommé Leuthard (°765 +ap 811), il était comte de Fezensac. Celui-ci a eu trois enfants : un fils, Adalard (°v800 +876), Sénéchal en 831 et comte de Tours en 843 et deux filles. L'une Engeltrude épousa Eudes (°v790 +834), comte d'Orléans et grand-oncle du premier roi Robertien Eudes. L'autre épousa Garnier (°800 +852) de la famille des Lambertides et dont descendent les premiers comtes d'Anjou.
Eudes d'Orléans et Engeltrude ont eu deux filles : Engeltrude qui épouse Aubri (°820) un Seigneur établi à Sens et Ermentrude qui est la première épouse de Charles le Chauve.
Aubri et Engeltrude eurent cinq fils : Betto (né vers 860 +918) évêque d'Auxerre en 914, Eberhard (né vers 850 +887) évêque de Sens en 884, Gauthier (°855 +924) évêque de Sens en 887, Aubri (né vers 860) Seigneur à Orléans, c'est de lui que sont issus les comtes de Gatinais. Enfin cinquième fils, Bouchard (né vers 850 +ap914) qui suit ci-dessous.

Les deux premiers Bouchards ci dessous sont sans doute à rapprocher de ceux qui apparaissent vers 880 à L' Isle Bouchard. En effet, la branche Vendômoise possèdait la Seigneurie et le château de Nouatre, sur la Vienne et proche de l'Isle Bouchard.
Les Bouchard, Seigneurs de l'Isle Bouchard, étaient également Seigneurs de Rivarennes et Bréhémont respectivement sur l'Indre et la Loire et permettant ainsi d'avoir, pour les comtes de Blois vis à vis des comtes d'Anjou, une ligne d'appui protegeant la Touraine par l'Ouest.


Bouchard (850-ap914)

Fils de Aubri (°820), Seigneur établi à Sens et de Engeltrude. Comte Carolingien établi à Sens entre 909 et 914.
Ce Bouchard a eu lui même trois fils: Bouchard (né en 880 +ap943) Comte (cf ci dessous), Gauthier (né en 880 +928) évêque de Sens en 924, Aubri (né en 885) établi à Sens et qui est l'origine des Sires de Montmorency et de Vihiers.

Bouchard (880-943)

Son nom apparait comme comte dans les chartes de l' Abbaye Saint Martin de Tours au Xème siècle, mais il n'est pas clairement cité comme comte de Vendôme.
Il est vraisemblable que c'est le roi Eudes qui lui donna l'office de comte à Vendôme.

Bouchard Ratepilate (°910 +v960)

Fils du précedent.
Il est sans doute le premier comte vraiment héréditaire (et non plus seulement à titre d'office). C'est un des principaux conseillers de Hugues le Grand, duc de France. Il a pour fils Bouchard le Vénérable qui suit.

Bouchard I le Vénérable (°v940 +1005)

Il devient Comte de Vendome à la mort de son père vers 970. Il épouse Elizabeth, comtesse de Corbeil, elle lui apporte les comtés de Corbeil et Melun auxquels le roi Hugues Capet ajoute le comté de Paris. Ils ont une fille Elizabeth, première épouse du comte d'Anjou Foulques Nerra et un fils Renaud qui devient évêque de Paris en 991 puis comte de Vendôme à la suite de Bouchard.

Elizabeth, la femme de Bouchard, appartient à la famille Le Riche. Elle est dame de Sceaux et de Larchant. Elle épouse en premières noces Haimon, comte de Corbeil, qui appartenait à la famille des Vicomtes de Paris, ils ont un fils, Thibault, qui devient Abbé de Cormery . A la mort de Haimon Hugues Capet fait épouser Elizabeth par son fidèle Bouchard de Vendome, sécurisant ainsi les places fortes de Corbeil et Melun. En sens inverse Bouchard positionne des membres de la famille Le Riche comme Vicomtes de Vendôme.

Vers 975 Bouchard passe un accord avec l'éveque du Mans, Sigefroi, qui lui permet d'ajoutet une partie du Maine au comté de Vendôme.
Bouchard est un fidèle du duc puis roi de France Hugues Capet et un personnage considèrable de son époque. Il aide le roi Hugues dans sa lutte contre les comtes de Blois. En effet à Blois et Angers se constituent, au début du Xème siecle, sous la tutelle des Robertiens, des comtés de plus en plus puissants. En 956, à la mort du chef des Robertiens Hugues le grand, duc de France, Thibaud, comte de Blois et Tours s'approprie Chartres et Chateaudun prenant ainsi le comté de Vendôme en tenaille. Bouchard de Vendôme s'allie alors avec Foulques Nerra, comte d'Anjou par le mariage de sa fille Elizabeth avec ce dernier. Ceci participe à la lutte plus globale entre le comte de Blois et Hugues Capet, le nouveau roi de France (987). Ce dernier s'appuie sur Foulques Nerra dans l'Ouest.
Bouchard entre en guerre contre Eudes I de Blois qui lui a pris la place de Melun. Il la récupére avec l'aide de son gendre Foulques Nerra et du roi Hugues Capet. Bouchard combat aussi à la tête de l'armée royale contre le comte de Flandre Arnoul.
Il se retire en 1005 au monastère de Saint Maur des Fossés où il meurt le 26 février 1007.

Renaud (+1016)

Il devient Eveque de Paris en 991. Il est Chancelier de France auprès du Roi Hugues Capet. Il succède en 1005 à son père comme Comte de Vendome. Il devient également Comte de Melun en 1006.
Quand Robert II le Pieux devient Roi de France et surtout à la mort de son père il perd son influence au conseil Royal. Il séjourne alors dans le Vendomois où il est à l'initiative de nombreux défrichements en particulier dans la Gatine au sud ouest de Lavardin et Montoire. Il est mort en 1016.






Achetez ces livres sur Vendôme et le Vendômois :

Vendôme de Nicolas Fediaevsky        Le Vendômois de A à Z de Claude Leymarios et Sylvie Foisset

Vendôme et le vendômois ou tableau statistique, historique et biographique du duché aujourd'hui arrondissement de vendôme de Ph de Passac (livre très rare écrit vers 1820)

La société dans le Comté de Vendôme de l'An Mil au XIVème siècle de Dominique Barthélémy

La référence sur l'Histoire de Vendôme et du Vendômois:
Dictionnaire Historique du Vendômois Tome 2: F-N de Saint-Venant
Dictionnaire Historique du Vendômois Tome 3: O-U de Saint-Venant
Dictionnaire Historique du Vendômois Tome 4: V-Z de Saint-Venant

Vendôme (Precis de l'Histoire de) racontée par un grand-père a ses petits-enfants de Gustave Chanteaud

L'église de la Trinité de Vendôme de l'Abbé Gabriel Plat

L'art de bâtir en France des romains à l'an 1100, d'après les monuments anciens de la Touraine, de l'Anjou et du Vendômois de l'Abbé Gabriel Plat

Blésois et Vendômois de Congrès Archéologique de France 1986

L'Histoire de Vendôme et du Vendômois de Paul Wagret

Le château de Vendôme : une histoire douce-amère de Jean-Claude Pasquier

Des ténébres à la lumière : Le Vendômois de 1939 à 1945 de J-C Pasquier et J-J Loisel

Le Bas-Vendômois, de Montoire a la Chartre-Sur-le-Loir de L-A Hallopeau             Montoire et ses environs de A de Rochambeau

Morée et ses environs de A de Rochambeau             Le canton de Morée de Claude Leymarios

Le Perche Vendômois de Claude Bonin et Gérard Ferrand          Savigny-sur-Braye et ses environs de A de Rochambeau

Monographie topographique, historique et statistique de Thoré : suivie d'un grand nombre de pièces justificatives et de chartes extraites du Cartulaire manuscrit de Saint-Denys-en-France (Monographies des villes et villages de France) de A de Rochambeau

Souterrains de Touraine, Blésois et Vendômois             Glossaire du Vendômois de Paul Martellière

L'identité traditionnelle du Vendômois : des travaux d'érudition locale à la reconnaissance d'un pays de la Vieille France (fin XVIIIe-XXe siècle) de Daniel Schweitz

Les couleurs du Vendômois - patrimoine oublié, patrimoine delaissé de Gérard Ferrand et Moreau

Moi, Marie Du Bois, gentilhomme Vendômois: Valet de chambre de Louis XIV de Marie du Bois

Châteaux et forteresses du Moyen Age en Val de Loire : Touraine, Anjou, Berry, Orléanais, Vendômois de Daniel Schweitz

Les provinces françaises : la Touraine, le Blésois, le Vendômois. choix de textes précédés d'une étude de Henri Guerlin

Les tramways et les trains du Vendômois, petite beauce, Blésois de Gérard Bardon

Rochambeau de Weelen Jean-Edmond         Rochambeau, libérateur de l'Amérique de M-C Renard

Journal des opérations militaires de l'armée française à Saint-Domingue 1802-1803 : sous les ordres des capitaines-généraux Leclerc et Rochambeau de J-E Peyre-Ferry

Lettres d'Antoine de Bourbon et de Jehanne d'Albret: publiées pour la Société de l'histoire de France du Marquis de Rochambeau


Pour vous informer ou faire des cadeaux, achetez des livres sur les périodes du Moyen-Age :

Histoire de France   Rois de France   Moyen-Age   Haut Moyen-Age   Féodalité

Vie au Moyen-Age   Economie Médiévale   Arts au Moyen-Age   Peinture Médiévale

Art Gothique   Chateaux Forts     Abbayes de France    Cathédrales Médiévales

Vous pouvez aussi acheter des livres sur les régions du centre et de l'ouest de la France:
le Poitou, l' Anjou, le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, la Touraine , le Maine, le Pays Chartrain, l' Orléanais-Berry, les Charentes, et la Bretagne ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur les Chateaux de la Loire.

L'accés à la Librairie de FranceBalade se trouve en bas de page.





Les Maisons d'Anjou et de Nevers

Adèle

Adèle est la fille de Foulques Nerra Comte d'Anjou et d'Elizabeth de Vendome. C'est elle qui hérite du Comté de Vendome à la mort de son frère Renaud en 1016.
Elle épouse Bodon (ou Eudes), fils de Landri (+1028) Comte de Nevers, Sénéchal de France et de Mathilde de Bourgogne (soeur d'Agnès la femme de Geoffroy Martel et fille d'Otte Guillaume Comte de Macon et d'Ermengarde de Roucy). Bodon est le frère de Renaud I Comte de Nevers.
Ils ont deux fils : Bouchard II Comte de Vendome, Foulques l'Oison qui devint plus tard Comte de Vendome à son tour. Guy de Nevers Seigneur de Nouatre en Touraine n'était pas un de leurs frères mais un cousin, le fils de Renaud I de Nevers.

Bouchard II (+1029)

Fils d'Adèle et de Bodon de Nevers. Comte de 1023 à 1029. Il est mis sous la tutelle de son grand père Foulques Nerra car il était encore mineur lors de son accession au Comté. Il meurt à la sortie de l'adolescence à l'occasion d'un pélerinage (peut etre en Terre Sainte). A sa mort, sa mère Adèle reprend le Comté et en attribue la moitiè à son autre fils Foulques l'Oison.

Geoffroy Martel (1005-1060)

Fils de Foulques Nerra, avec l'aide de sa soeur Adèle il devient Comte de Vendome en 1032. En 1032, le fils de Foulques Nerra , Geoffroy Martel devient (en partageant les droits sur le Comté avec son neveu) Comte de Vendome avant de devenir plus tard lui meme Comte d'Anjou. Il fonde a Vendome en 1040 l' Abbaye de la Trinité qui devient suffisamment puissante pour que son Abbé soit Cardinal de droit, privilege seulement partagé avec l'Abbé de Cluny. Cette meme année il devient Geoffroi II Martel Comte d'Anjou. En 1056, le Comte d'Anjou reconnait à son neveu Foulques l'Oison le titre de Comte sous sa suzeraineté. Cette suzeraineté avait été accordée à Geoffroi Martel par le Roi de France Henri I. A partir de là les Comtes d'Anjou furent les Suzerains des Comtes de Vendome. C'est l'origine de la coutume des appels de justice du Vendomois à la Cour de Baugé pendant l'Ancien Régime.
A cette meme époque, il rétablit l' Abbaye de Marmoutier dans ses droits, sur des domaines dans le sud du Comté, qui avaient été usurpés par les anciens Comtes de Vendome. Ensuite il fait don au Pape de L'Abbaye de la Trinité de Vendome. Il mine ainsi dès le départ l'autorité de Foulques l'Oison dans son Comté mais aussi l'influence de l'Eveque de Chartres.

La Tour de Poitiers, Chateau de Vendome

Foulques Nerra et Geoffroy Martel se sont beaucoup appuyés sur des familles Vendomoises pour assurer le développement de leurs domaines. Ainsi la famille des Vicomtes de Vendome fournit un Evêque d'Angers (Hubert) et un Evêque du Mans (Vulgrin). Lisoie de Bazouges, le stratège des Comtes d'Anjou et le gardien des frontières de l'est, est le fils de Hugues de Lavardin. La famille des Seigneurs de Langeais est apparentée aux Vicomtes de Vendome. Celle des Seigneurs de Parthenay est originaire du Vendomois.

Foulques I l'Oison (+1066)

Fils d'Adèle de Vendome et de Bodon de Nevers. Il devient comte en 1029 pour moitié avec sa mère Adèle. Il refuse à sa mère les droits qu'elle avait dans le comté. Celle ci fait appel à son demi-frère Geoffroi Martel qui vainc Foulques l'Oison près de Huisseau. Geoffroi se fait alors, avec l'appui de sa soeur, reconnaitre comme comte de Vendome. Foulques l'Oison ne récupére son Comté qu'en 1056, à la demande du roi Henri I, mais sous la suzeraineté des comtes d'Anjou.
Dans les années 1060 il passe son temps à faire une guerre d'escarmouches à son voisin Thibault III comte de Blois et à être en conflit permanent avec l' Abbaye de la Trinité.
Foulques épouse Pétronille de Chateau-Renault fille de Renaud II Seigneur de Chateau-Renault. Ils ont un fils Bouchard III (qui suit) et trois filles, l'une Euphrosine épouse Geoffroi de Preuilly (dit Geoffroi-Jourdain) qui devint plus tard comte de Vendome. Une autre Agathe (°1032) épouse Raoul Payen Vicomte de Vendome et du Lude, de la famille des Vicomtes du Mans (Il est plus connu sous le nom de Raoul de Beaumont).
Foulques l'Oison est mort le 21 novembre 1066.

Bouchard III le Jeune (+1085)

Il est né en 1055 et mort le 26 février 1085. Comte de Vendome en 1066, il succède encore mineur à son père Foulques l'Oison sous la tutelle de son cousin Guy de Nevers Seigneur de Nouatre. Cette tutelle dura de 1066 à 1075. Ce dernier meurt sans enfant en 1084 et Bouchard hérite à ce moment de la Seigneurie de Nouatre.
Bouchard III entra en conflit avec l'Abbaye de la Trinité au sujet de leurs droits respectifs, au final par une charte du 27 octobre 1083 il reconnait l'indépendance et les droits du monastère et de ses vassaux. A la mort de Bouchard III, qui n'avait pas d'enfant ne s'étant pas marié, le Comté de Vendome passa à sa soeur Euphrosine épouse de Geoffroi de Preuilly.
A ce moment le titre de Comte de Vendome a perdu beaucoup du prestige apporté par les premiers Comtes et en particulier Bouchard le Vénerable.

Guy I de Nevers

Guy est le fils du Comte Renaud I de Nevers et d'Advise de France (fille du Roi Robert II le Pieux). Il a pour frères ainés Guillaume I Comte de Nevers et Robert le Bourguignon Seigneur de Sablé, Craon et beaucoup d'autres places de l'Anjou. Guy est Seigneur de Nouatre sur les bords de la Vienne et il assur l'intérim du Comté de Vendome pendant l'enfance de Bouchard III le Jeune. Guy est mort sans enfant.





Les Comtes de Vendome issus de la Maison de Preuilly

Preuilly est une petite ville du sud de la Touraine, c'était le siège d'une des principales Seigneuries (elle comprenait aussi La Roche Posay) de cette province. Les Seigneurs de Preuilly étaient initialement sous la tutelle des Comtes d'Anjou puis étaient passés sous celle des Comtes de Blois (la mère de Geoffroy, Almodis était la fille d' Eudes II de Blois). Ils avaient rebasculé ensuite à nouveau dans l'alliance avec les Comtes d'Anjou.
La Maison de Preuilly administra le Comté de Vendome pendant un peu plus d'un siècle. L'essentiel de son activité fut consacrée à preserver ses interets vis à vis de l'Abbaye de la Trinité d'une part, d'autre part à développer son influence sur la Seigneurie de Chateaurenault en concurrence avec la Maison d'Amboise. Dans les deux cas ce fut un échec.
Pendant la majeure partie du XIIème siècle l'influence de la Royauté fut quasiment nulle en Vendomois. Le Suzerain du Comte de Vendome était le Comte d'Anjou, mais là encore ses interventions étaient occasionnelles.
Cette période a été l'age d'or de la féodalité où les petits seigneurs locaux imposaient leur pouvoir et guerroyaient sans cesse les uns contre les autres, l'Eglise était le seul contre pouvoir un peu efficace.

Euphrosine et Geoffroi de Preuilly

Euphrosine (ou Nifrane) héritière du Comté de Vendome l'apporta à son mari Geoffroi de Preuilly. Au début Geoffroy prit le parti de Foulques le Réchin contre son frère Geoffroy le Barbu, puis inversa son alliance et fut emprisonné par Lancelin de Beaugency dans cette ville jusqu'en 1090.
A cette époque quatre Baronnies (Lavardin, Montoire, Poncé, Courtiras) relevaient du comte de Vendome.
Geoffroy de Preuilly échoue dans sa lutte contre Hugues II Seigneur d'Amboise, il doit lui ceder Saint Cyr du Gault qui depuis cette date ne fait plus partie du Vendomois. Il échoue également vis a vis de l'Abbé Geoffroy de Vendome qui obtient du pape Urbain II des privilèges importants pour l'Abbaye de la Trinité. A l'issue de ce conflit (où il est excommunié) Geoffroy est contraint de partir en croisade en l'an 1100. C'est l'origine de son surnom Jourdain. Il est fait prisonnier par les Arabes en 1102 à Ascalon où il est mort.
Euphrosine et Geoffroy ont trois fils :
- Geoffroy Grisegonnelle qui suit
- Eschivard I (1061-1115) Sire de Preuilly, de lui descendent les Barons de Preuilly
- Engebaud (1062-1156) Archeveque de Tours.

Geoffroy Grisegonnelle (Comte de 1102 à 1137)

A la mort de Geoffroy de Preuilly, Euphrosine assura le gouvernement du comté de Vendome pendant la minorité de son fils, c'est à dire jusqu'en 1105.
Fils du précedent. Il épouse Mahaud (Mathilde) de Chateaudun (veuve de Robert Vicomte de Blois), il en a deux fils Geoffroy (1111-1136), Jean I (qui suit) et une fille Marie (°1112).
Lui aussi eut des demélés importants avec l'Abbé de la Trinité Geoffroy. En lutte avec les Seigneurs d'Amboise, il est fait prisonnier en 1132 par Sulpice II d'Amboise et libéré l'année suivante. Il accompagne Geoffroy Plantagenet en 1136 lorsque celui ci commence la guerre pour conquérir la Normandie au nom de sa femme Mathilde d'Angleterre. Peu après, il part pour la Palestine pendant quatre ou cinq ans, il meurt à son retour en France en 1145.

Jean I (1110-1182)

Fils du précedent. Il épouse en premières noces Berthe du Puy du Fou (°1115) puis Richilde de Lavardin. Celle ci est l'héritière de la Baronnie de Lavardin, qu'elle apporte ainsi dans les possessions des comtes de Vendome.
Il a de son premier mariage une fille Mahaud (°ap 1130) qui épouse Henri (1116-1190) Comte de Guinguamp et Tréguier, dont descendent les comtes de Penthièvre et trois fils, Bouchard (qui suit) , Lancelin(+vers 1195) et Geoffroy.
De son second mariage il a Mahaud (Mathilde) qui épouse Hugues III d'Amboise.
Il prend l'administration du comté dès le départ de son père en Palestine, c'est à dire vers 1140. Lui aussi s'affronte avec l'Abbaye de la Trinité d'une part et avec Sulpice II d'Amboise d'autre part au sujet de la Seigneurie de Chateaurenault. Jean I est fait prisonnier et doit payer une rancon pour obtenir sa liberté.
C'est a cette époque que le Vendomois se trouve pris dans les luttes opposant Henri II Plantagenet (Suzerain des comtes de Vendome) d'abord au comte de Blois puis au roi de France Louis VII le Jeune. En 1161, le comte Thibaut V de Blois enleve la ville de Vendôme mais ne peut venir à bout du chateau défendu par le comte Jean et ses fils Bouchard et Lancelin. Jean I était un fidèle d'Henri II Plantagenet qui vient à plusieurs reprises à Vendôme. Il part en 1180 pour un pélerinage en Palestine et meurt à son retour, en 1182, à La Charité sur Loire.

Bouchard IV (Comte de 1180 à 1202)

Bouchard a à sa disposition la Seigneurie de Lavardin avant même la mort de son père.
Son frere Geoffroy devient plus tard Seigneur de Lavardin, il est grièvement blessé lors d'un combat contre le Vicomte Hugues V de Chateaudun près de Mondoubleau en 1189.
Bouchard IV épouse Agathe dont il a trois fils:
- Raoul, sans doute mort au siège de St Jean d'Acre en 1191,
- Jean II qui suit,
- Geoffroy, qui est le père de Jean III qui suit,
- et une fille Agnès qui épouse Pierre II Seigneur de Montoire.
En 1173 (il n'était pas encore comte), il prend parti pour les fils de Henri II Plantagenet contre celui ci, et s'oppose ainsi à son père qui restait fidèle à Henri II.
Bouchard IV passe un accord avec l'Abbaye de la Trinité sur leurs droits respectifs et fait de nombreux dons aux monastères:
- en 1188 il donne des prébendes de l'église Saint Genest de Lavardin aux Chanoines de l'Abbaye Saint Georges des Bois,
- après 1190 avec Hugues III d'Amboise il fonde le Prieuré de la Hubaudière près de Sasnieres,
- il donne un Bourgeois de Vendome à l'Abbaye de Fontaines les Blanches.

A cette époque le Vendomois restait au coeur des luttes entre les Plantagenets et les rois de France. Ceci est illustré par la celèbre bataille de Fréteval, en 1194, entre Richard Coeur de Lion et Philippe II Auguste, roi de France.

Jean II (Comte de 1202 à 1211)

Il hérite du Comté sous la tutelle de son oncle Geoffroy.
C'est lui qui a créé à Vendome un Hospice pour les pélerins se rendant à Saint Jacques de Compostelle. Il est inauguré le 24 Aout 1203. Vers 1207 Jean II part lui meme en pélerinage vers Compostelle, il meurt pendant le voyage. Il n'était pas marié.

Jean III (Comte de 1211 à 1217)

Il est le fils de Geoffroy, frere puiné de Jean II. Il épouse Marie de Chatillon, soeur de Gaucher de Saint Pol.
La fabrication de monnaie à Vendôme remonte à l'époque Mérovingienne, pour autant Jean III est le premier comte de Vendome à faire frapper des monnaies à son nom.
De manière analogue aux Seigneurs de l'ouest de la France, Jean III abandonne les Plantagenets et prête serment de fidèlité au roi de France Philippe II Auguste. En 1212, il assiste à l'Assemblée des Seigneurs du Royaume qui se tient à Soissons.
Il meurt autour de 1217 sans enfants.





Les Comtes de Vendome issus de la Maison de Montoire

La fin du XIIème siecle se caractérise par l'érosion des pouvoir féodaux locaux. Les principautés régionales prennent de plus en plus de consistance et le pouvoir royal réapparait progressivement.
Ainsi au début du XIIIème siècle, les Baronnies de Lavardin et Montoire sont absorbées (par mariages) dans le Comté de Vendome. Les Seigneuries de Chateaurenault et Fréteval se retrouvent dans l'orbite du Comté de Blois, celles de Mondoubleau et Saint Calais dans celle de la Vicomté de Chateaudun.
Les Comtes de Vendome sont désormais auprès de leurs Suzerains, le Comte d'Anjou et/ou le Roi de France. En particulier, ils participent à leurs campagnes militaires: Naples, Sicile pour les Comtes d'Anjou, Albigeois, Croisades en Egypte et Tunisie pour les Rois de France. Ils sont donc souvent éloignés de Vendome et acquièrent des Seigneuries en particulier dans le sud de la France.

Jean IV (Comte de 1218 à 1230)

C'est le fils de Pierre Seigneur de Montoire et d'Agnès de Vendome (fille de Bouchard IV). La Baronnie de Montoire se retrouve alors intègrée au Comté de Vendome.
En 1226 il accompagne le Roi Louis VIII à la Croisade contre les Albigeois.
En 1227, la Régente Blanche de Castille accompagnée du Roi Louis IX se réfugie dans le Chateau de Vendome pour se protèger des complots menés par les grands féodaux conduits par Pierre Mauclerc Duc de Bretagne. Elle signe avec eux le Traité de Vendome.
Jean IV épouse Eglantine avec laquelle il fonde, en 1220, l'Abbaye de la Virginité entre Lunay et Les Roches.
Jean IV et Eglantine ont plusieurs enfants:
- Pierre qui suit,
- Geoffroy de Lavardin Seigneur de Lavardin et de Savigny,
- Jean Seigneur de Saint Laurent des Mortiers, près de Chateau-Gonthier, il a lui meme pour fils Pierre Seigneur du Plessis-Godehoust,
- Mathilde qui épouse en 1228 Hugues de Montigny Seigneur de Viévy,
- Agnès,
- Honorine épouse de Geoffroy de la Bruyère Seigneur de Troo et de Challay.

Pierre I (Comte de 1230 à 1249)

Il est né vers 1200, il épouse Jeanne (Gervaise) de Mayenne, dame de Lassay. fille de Juhel de Mayenne et de Gervaise de Dinan.
Ils ont quatre fils, les trois premiers sont certains, le quatrième, Mathieu, probable:
- Bouchard V qui suit,
- Jean Seigneur du Fresne, près d'Authon un fidèle de Charles d'Anjou en Sicile et de Louis IX qu'il suivit en Afrique.
- Geoffroy Seigneur de La Chartre sur le Loir, c'est de lui que sont issus les familles des Princes de Chabanais et des Vidames de Chartres, dont le dernier représentant mourut en 1560.
- Mathieu de Vendome, Abbé de Saint Denis, il est Conseller du Roi Saint Louis et est désigné comme régent du Royaume de France à la mort de celui-ci en 1270. Il devient ensuite Ministre de Philippe III le Hardi et il devient à nouveau régent du Royaume à la mort de ce dernier en 1285.
En 1242, Pierre I passe un accord avec le Geoffroy VI Vicomte de Chateaudun pour règler la situation de leurs fiefs réciproques dans le Perche et dans la ville de Vendôme. En 1248, il cède la suzeraineté sur la Baronnie de Mondoubleau (qu'il tenait lui meme de l'Evêque de Chartres). En compensation l'Evêque obtient la suzeraineté (via le comte de Vendome) sur la Seigneurie des Roches. Toujours en 1248 il part en croisade avec Louis IX et il meurt à Chypre le 29 mars 1249.

Bouchard V (Comte de 1249 à 1270)

Il épouse Marie de Roye, veuve de Aubert de Hangest. Il en a quatre enfants:
- Jean V qui suit,
- Bouchard Seigneur de Bonnevau,
- Pierre Chanoine de Tours, mort en 1311,
- Eléonore (Agnès) qui épousa Bouchard VII Baron de l'Isle Bouchard en 1280.
- Jeanne épouse de Geoffroy Savary Seigneur de Montbazon et Montsoreau.
Il est un des acteurs importants de la conquete du Royaume de Naples aux cotés de Charles d'Anjou, il prend part au siège de San Germano et à la Bataille de Bénévent. Il accompagne également Saint Louis dans sa Croisade en Tunisie en 1270. Il y meurt de la peste comme le roi.

Jean V (Comte de 1271 à 1315)

Il épouse Eleonore de Montfort, petite fille de Simon de Montfort, elle lui apporte le comté de Castres. Ils ont comme fils Bouchard qui suit.
Comme son père il guerroye loin de Vendome, en Italie et en Sicile aux cotés des Comtes d'Anjou qui sont devenus rois de Naples.
C'est lui qui subdivise le comté en deux parties: le Haut Vendomois et le Bas Vendomois dont la capitale est Montoire, il fait d'ailleurs reconstruire le chateau de cette ville.

Bouchard VI (Comte de 1315 à 1354)

Il épouse Alix de Bretagne, fille du duc Arthur de Montfort et de Yolande de Dreux. Il en a deux fils, Jean qui suit et Pierre mort à la bataille de Poitiers en 1356.
Pendant son veuvage, Alix se retire au chateau de Montoire où elle meurt en 1377.
Bouchard fait l'acquisition, dans le sud de la France, de la Seigneurie de Lautrec pour la joindre à celle de Castres. En 1320, il vend son droit de monnayage au roi de France Philippe V le Long.
En décembre 1329, il passe un traité avec Guy I de Chatillon, Comte de Blois, pour redéfinir la frontière entre les deux comtés. Les enclaves réciproques sont réduites et du coté de Blois les limites deviennent quasiment celles de l'arrondissement actuel. Ce traité est définitivement ratifié avec l'approbation du roi de France en septembre 1347.
Bouchard VI est mort le 26 fevrier 1354 et a été enterré dans la Collègiale Saint Georges dans le chateau de Vendôme.

Jean VI (Comte de 1353 à 1364)

Il épouse Jeanne de Ponthieu qui lui apporte la Seigneurie d'Epernon. Il en a un fils Bouchard et une fille Catherine qui suivent.
Jeanne de Ponthieu est la fille de Jean de Ponthieu Comte d'Aumale et de Catherine d'Artois.
Jean VI combat aux cotés du Roi de France Jean II le Bon à la Bataille de Poitiers en 1356. Il y est fait prisonnier.
C'est à cette époque (début de la Guerre de Cent Ans) que sont achevées les fortifications de la ville de Vendome. Pour autant la ville et le chateau sont pris par les Anglais en 1362 et la comtesse Jeanne, prisonnière, est mise à rancon.
Jean VI vécut surtout dans son comté de Castres et meurt à Montpellier en fevrier 1364.

Bouchard VII (Comte de 1364 à 1371)

Il est né vers 1345. Outre Vendome, il possède Montoire, Lavardin, Bonneveau, La Chartre sur le Loir. Ceci permet de préciser l'assise du comté de Vendome à cette époque. Il est également comte de Castres et Seigneur de Lésignan dans le sud de la France et Seigneur d'Epernon près de Chartres.
Il passe la majeure partie de son temps à guerroyer contre les Anglais dans le sud de la France. Il remporte sur eux la victoire de Rocquecésiere et se distingue à la bataille de Montlaur.
Il épouse en 1368 Isabelle de Bourbon, fille de Jacques de Bourbon Comte de la Marche et de Jeanne de Chatillon-Saint Pol. Isabelle était veuve de Louis Vicomte de Beaumont dans le Maine.
Bouchard, Isabelle et leur fille Jeanne moururent en 1371. C'est sa soeur Catherine qui hérita de l'essentiel de ses possessions dont le Comté de Vendome et les apporta par son mariage avec Jean VII à la famille de Bourbon (qui descendait du roi Louis IX).



La Ville de Vendome

Bibliographie

J de Pétigny: Histoire Archéologique du Vendomois (1882)
Dominique Barthélemy: La Société dans le Comté de Vendome de l'an mil au XIVéme siècle (Fayard 1993)
Saint-Venant: Dictionnaire Historique du Vendomois (1910)
Christian Settipani : Les comtes d'Anjou et leurs alliances aux X et XIème siécles (in Family Trees and the Roots of Politics, Keats-Rohan 1997 )
Steven Fanning : A Bishop and his world -Hubert of Angers 1006-1047 (APS 1988)


Visite de Vendôme et du Vendômois

Vendôme     Abbaye de la Trinité de Vendome     Chateau et fortifications médiévales     Vendôme au Moyen Age

Les Vendomois célèbres     Vendome Maintenant     Venir à Vendome    

Le Vendomois     Lavardin,    Montoire,     Vallée du Loir ,   Mondoubleau  ,   Saint Calais   ,   Chateaurenault

Comtes de Vendome     Bourbons-Vendome     Seigneurs du Haut Vendomois     Seigneurs du Bas Vendomois    

Seigneurs de Mondoubleau  ,   Seigneurs de Fréteval  ,  




Découvrir :
La France   L'Art Roman   Les Cathédrales   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel   Paris   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire
 
La Touraine     Le Poitou     Le Poitou Roman     Le Limousin      La Haute-Vienne    La Creuse    La Corrèze    Le Limousin Roman
 
L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne    Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne    Pays Basque Espagnol    Saint Sébastien    Andalousie
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia  Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria 
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    



 Votre Hotel en France       Votre Hotel en Italie       Votre Hotel en Espagne     Hotels des autres Pays

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Italie et d'Europe :
Rome  Gênes   Rapallo   Dolomites   Milan   Venise   Toscane   Florence   Sienne   Bologne   Naples   Sicile
Paris   Nice   Londres   Edimbourg   Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Berlin   Munich   Prague