Votre Hotel : France   Paris IdF   Provence-Cote d'Azur   Val de Loire Atlantique
Aquitaine   Pyrénées-Languedoc   Bretagne   Normandie   Les Alpes
Europe   Royaume-Uni   Allemagne   Benelux   Italie   Espagne Portugal   Grèce  
 
Chartres   Orléans   Blois   Amboise   Tours   Chinon   Saumur   Angers   Nantes   Le Mans

Les Fortifications médiévales de Vendôme

Réservez votre Hotel dans le Val de Loire    Réservez votre Hotel à Vendôme

Vous etes ICI : Accueil > Val de Loire > Vendôme > Fortifications médiévales 
Chateau de Vendome
Château féodal de Vendôme
 
Vendôme est une ville ancienne qui a eu une certaine importance au Moyen Age. Elle comptait près de sept mille habitants au début du XVIème siècle. Elle était entourée alors de fortifications d'origine médiévale dont certains éléments restent bien visibles.
 
On peut distinguer deux parties dans les Fortifications de la Ville de Vendome:
- le château féodal des comtes et ducs de Vendôme (position 1 du Plan),
- les remparts de la ville avec en particulier la Porte Saint Georges, la Porte d'Eau, la Tour de l'Islette et l'Arche aux Bourreaux.
 

Visitez : Vendôme au Moyen-Age  l'Abbaye de la Trinité de Vendome

Parcourez Montoire, Troo, ... ,   Lavardin,    Mondoubleau , Saint Calais et la   Vallée du Loir.

Lisez ces pages consacrées aux Seigneurs du Vendomois:

Comtes de Vendôme   Bourbons-Vendôme   Seigneurs du Haut Vendômois

Seigneurs du Bas Vendômois    Seigneurs de Fréteval    Seigneurs de Mondoubleau   



     Avec Google






Le Chateau Féodal

Château de Vendôme en 2016
Château médiéval de Vendôme en 2016
 
 
La première protection de la ville était le château féodal. Son origine est très ancienne et remonte sans aucun doute à l'époque Gauloise où un Oppidum permettait de protèger les habitants d'une petite cité. Il s'est ensuite développé progressivement à l'époque Gallo-Romaine puis pendant le Moyen Age.
 
Son emprise actuelle est d'environ 1,5 ha. Côté nord et ouest, il surplombe la ville et le Loir. Des douves assez bien préservées ont été creusées côté est et sud pour facliter sa protection.
 
Les premières constructions de pierre (les tours coté est) remontent sans doute à la fin du Xème siècle, à l'époque de Bouchard le Vénérable, comte de Vendôme.
 
Le chateau se situe à la position 1 du Plan.

La Tour de Poitiers (photo à droite) est la tour la plus remarquable, elle doit son nom à Guillaume le Gros, comte de Poitiers, qui y a été emprisonné en 1034 par Geoffroy Martel alors comte de Vendôme.

Le chateau a été agrandi et remanié dans le courant du Moyen Age en particulier à l'époque de la Guerre de Cent Ans. En 1458, le Roi Charles VII tient une Chambre de Justice dans la grande salle du chateau pour juger le duc d'Alencon, coupable de trahison au profit des Anglais. Jeanne d'Albret, reine de Navarre mais aussi duchesse de Vendôme a résidé frequemment au chateau. Il a été endommagé par son fils Henri IV lors du siège de Vendome en 1589. Il réussit à récuperer sa ville qui était tenue par les Ligueurs.
 
Le duc César de Vendôme fait ensuite réaménager le château en résidence au XVIIème siècle. Son allure est donnée par la gravure ci contre. Ses descendants ne l'habitèrent plus et il se dégrade alors progressivement.
 
Déclaré Bien National à la Révolution Française, il est découpé en lots et vendu aux enchères . La ville en a récupéré l'essentiel par des rachats et des dons durant ces deux derniers siècles. Pour autant sa dégradation s'est poursuivie de manière inexorable.
 
Château de Vendôme au XVIIème siècle
 
La Collègiale Saint Georges
Dans l'enceinte du chateau se trouvait la Collègiale Saint Georges, une église (dont on apercoit le clocher sur la gravure).
 
Elle a été détruite en 1794, au Moyen Age, elle avait possédé des biens considérables.
 
C'est dans cette église qu'étaient enterrés les comtes de Vendôme et en particulier les Bourbon-Vendome, ancêtres des rois de France depuis Henri IV. Certaines plaques funéraires sont déposées au Musée de la ville.
 
Gravure du chateau de Vendome au milieu du XIXème siècle
Gravure du château de Vendôme au milieu du XIXème siècle
 
En 2002, faute d'entretien, une partie de la muraille Sud du château s'est effondrée. Les mesures pour préserver le reste sont toujours en discussion ....
 




La Porte de la rue Ferme et la Poterne

L'enceinte du château descendait jusqu'au Loir et englobait la rue Ferme et les maisons de part et d'autre de cette rue. Dans cette partie se trouvaient la Porte de la rue Ferme et la Poterne.

La Porte de la rue Ferme est visible sur la gravure représentant le chateau au XVIIème siècle (cf ci-dessus), physiquement on en devine des éléments sur la maison à l'entrée est de la rue Ferme. Cette porte se situe à la position 3 du Plan.

Un peu plus loin se situe la Poterne, qui permettait d'accéder à la ville par le Pont Neuf, elle existe toujours. Le Pont Neuf débouchait sur les Halles actuelles (Marché Couvert).
La Poterne était le point de passage privilégié entre la ville et le château. La gravure ci contre donne une vue de cette porte, coté intérieur (chateau).





Le siège et la prise de Vendôme par Henri IV (19 novembre 1589)

En 1589, Henri IV continue à faire la guerre pour reconquérir son royaume. Les Ligueurs lui font face lors de cette dernière phase des Guerres de Religion. Il les bat à Arques (en septembre 1589).
Vendôme, qui fait partie de son domaine, est alors tenu par les partisans de la Ligue. Ceux-ci, sous le commandement du Gouverneur Maillé de Bénéhart, refusent de lui remettre la ville. Henri IV doit donc en faire le siège pour la reprendre. Il s'installe au château de Meslay le 16 novembre 1589. Le Maréchal de Biron commande ses troupes, elles commencent l'attaque du château le 19 novembre par la face sud, les boulets endommagent les tours et les assaillants finissent par ouvrir une brèche par où ils s'engouffrent. Le château tombe rapidement, le repli en désordre des milices bourgeoise vers la ville permet aux protestants d'y pénétrer à leur suite par la Poterne et le Pont Neuf.. Celle-ci est immédiatement mise au pillage et le Gouverneur Maillé de Bénéhart est capturé puis exécuté.
Aprés cet épisode et pendant l'hiver Henri IV s'installe à Tours qui est alors le siège de son gouvernement.

En savoir plus sur le début du règne de Henri IV (1589-1598)

Le début des Guerres de Religion (1559-1574)   La fin des Guerres de Religion (1574-1598)  

En savoir plus sur la Ligue à Paris (1584-1594)


 

Réservez votre Hotel

Département du Loir et Cher      Chateaux de la Loire     Blois    Vendôme    Romorantin    Bracieux    Montrichard    Chissay
 
Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques de la région :     Val de Loire et Cote Atlantique
Chartres   Le Mans   Orléans   Amboise   Tours  Chinon  Saumur   Angers   Nantes   La Baule   Les Sables d'Olonne   La Rochelle


Achetez ces livres sur Vendôme et le Vendômois :

Vendôme de Nicolas Fediaevsky        Le Vendômois de A à Z de Claude Leymarios et Sylvie Foisset

Vendôme et le vendômois ou tableau statistique, historique et biographique du duché aujourd'hui arrondissement de vendôme de Ph de Passac (livre très rare écrit vers 1820)

La société dans le Comté de Vendôme de l'An Mil au XIVème siècle de Dominique Barthélémy

La référence sur l'Histoire de Vendôme et du Vendômois:
Dictionnaire Historique du Vendômois Tome 2: F-N de Saint-Venant
Dictionnaire Historique du Vendômois Tome 3: O-U de Saint-Venant
Dictionnaire Historique du Vendômois Tome 4: V-Z de Saint-Venant

Vendôme (Precis de l'Histoire de) racontée par un grand-père a ses petits-enfants de Gustave Chanteaud

L'église de la Trinité de Vendôme de l'Abbé Gabriel Plat

L'art de bâtir en France des romains à l'an 1100, d'après les monuments anciens de la Touraine, de l'Anjou et du Vendômois de l'Abbé Gabriel Plat

Blésois et Vendômois de Congrès Archéologique de France 1986

L'Histoire de Vendôme et du Vendômois de Paul Wagret

Le château de Vendôme : une histoire douce-amère de Jean-Claude Pasquier

Des ténébres à la lumière : Le Vendômois de 1939 à 1945 de J-C Pasquier et J-J Loisel

Le Bas-Vendômois, de Montoire a la Chartre-Sur-le-Loir de L-A Hallopeau             Montoire et ses environs de A de Rochambeau

Morée et ses environs de A de Rochambeau             Le canton de Morée de Claude Leymarios

Le Perche Vendômois de Claude Bonin et Gérard Ferrand          Savigny-sur-Braye et ses environs de A de Rochambeau

Monographie topographique, historique et statistique de Thoré : suivie d'un grand nombre de pièces justificatives et de chartes extraites du Cartulaire manuscrit de Saint-Denys-en-France (Monographies des villes et villages de France) de A de Rochambeau

Souterrains de Touraine, Blésois et Vendômois             Glossaire du Vendômois de Paul Martellière

L'identité traditionnelle du Vendômois : des travaux d'érudition locale à la reconnaissance d'un pays de la Vieille France (fin XVIIIe-XXe siècle) de Daniel Schweitz

Les couleurs du Vendômois - patrimoine oublié, patrimoine delaissé de Gérard Ferrand et Moreau

Moi, Marie Du Bois, gentilhomme Vendômois: Valet de chambre de Louis XIV de Marie du Bois

Châteaux et forteresses du Moyen Age en Val de Loire : Touraine, Anjou, Berry, Orléanais, Vendômois de Daniel Schweitz

Les provinces françaises : la Touraine, le Blésois, le Vendômois. choix de textes précédés d'une étude de Henri Guerlin

Les tramways et les trains du Vendômois, petite beauce, Blésois de Gérard Bardon

Rochambeau de Weelen Jean-Edmond         Rochambeau, libérateur de l'Amérique de M-C Renard

Journal des opérations militaires de l'armée française à Saint-Domingue 1802-1803 : sous les ordres des capitaines-généraux Leclerc et Rochambeau de J-E Peyre-Ferry

Lettres d'Antoine de Bourbon et de Jehanne d'Albret: publiées pour la Société de l'histoire de France du Marquis de Rochambeau


Pour vous informer ou faire des cadeaux, achetez des livres sur les périodes du Moyen-Age :

Histoire de France   Rois de France   Moyen-Age   Haut Moyen-Age   Féodalité

Vie au Moyen-Age   Economie Médiévale   Arts au Moyen-Age   Peinture Médiévale

Art Gothique   Chateaux Forts     Abbayes de France    Cathédrales Médiévales

Vous pouvez aussi acheter des livres sur les régions du centre et de l'ouest de la France:
le Poitou, l' Anjou, le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, la Touraine , le Maine, le Pays Chartrain, l' Orléanais-Berry, les Charentes, et la Bretagne ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur les Chateaux de la Loire.

L'accés à la Librairie de FranceBalade se trouve en bas de page.


Les Remparts de la Ville

Les Remparts ont été construits du XI au XVIème siècle en fonction des situations historiques vécues par la ville. Deux périodes ont été particulièrement significatives. La première est la lutte entre les rois de France et les Plantagenets. La seconde est la période de la Guerre de Cent Ans.
Jusqu'à la fin du XIIème siècle, la ville était seulement protègée par la défense naturelle constituée par les différents bras du Loir. A la fin du XIIème siècle et au début du XIIIème siècle, le comté de Vendôme (sous tutelle des Plantagenets) est une zone frontière et un théâtre important de la lutte entre le roi de France Philippe Auguste et les Plantagenets ( Henri II et ses fils Richard Coeur de Lion et Jean sans Terre ). La ville a été investie et pillée à plusieurs reprises.
En 1227, le comté de Vendôme passe sous la tutelle des rois de France, la régente Blanche de Castille et son fils le Roi Louis IX (Saint Louis) se réfugient à Vendôme pour se protèger des grands féodaux révoltés. Un Traité est signé le 16 mars entre la régente et ses opposants, le comte de la Marche et celui de Bretagne. A l'issue de cet épisode, qui a montré les points faibles de la place de Vendôme, est engagée la construction des premiers remparts de la ville. Le comte Jean V, en accord avec le bailli et les échevins, établit un impôt pour en financer la construction. Celle-ci s'étale dans le temps mais reste incomplète quand débute la Guerre de Cent Ans au milieu du XIVème siècle.
En 1346, la situation politique devient confuse suite à la victoire des Anglais à Crécy. Le comte Jean VI décide de complèter et renforcer l'enceinte, elle entoure la ville de manière continue et s'appuye sur plusieurs tours. Cela n'empêche pas la ville et le château d'être pris et pillés en 1362 par les troupes Anglo-Gasconnes du capitaine Robert Marcault.
En 1367, la comtesse de Vendôme, Jeanne de Ponthieu, fait renforcer les murailles du château, y compris celles de la rue Ferme. En 1421, alors que le Dauphin Charles (futur Charles VII) est présent, la ville est investie et prise par les Anglais. Le Dauphin peut néanmoins s'échapper.
En résumé, le système défensif de la ville: portes et remparts datent des XIII et XIVèmes siècles, les adjonctions ultérieures ont eu un but essentiellement décoratif.
L'essentiel de ces murailles appartenait à l'origine au comte de Vendôme. Leur entretien était une charge très lourde surtout à cause des crues et inondations régulières du Loir. Il y avait quasiment toujours au moins un pont (ils étaient en bois) à refaire. Le comte cherche donc à se débarrasser du coût de ces travaux, il y parvient en 1467 en concèdant la propriété des murailles aux habitants.
Au XVIIIème siécle les habitants de Vendôme ont utilisés les pierres des remparts comme une carrière pour construire leurs maisons, ce qui explique que, la plupart du temps, seule subsiste la base de ces remparts le long du Loir.


La Porte Saint Bié

Près de la Porte de la rue Ferme, sur l'emplacement en avant de l'actuel Pont de la rue Saint Bié se situait autrefois la Porte Saint Bié, qui laissait le Faubourg Saint Bienheuré à l'extérieur de l'enceinte de la ville. La Porte Saint Bié comportait deux Tours, elle a été démolie au début du XIXème siècle.
Toute la partie sud-est dépendait de l'Abbaye de La Trinité, une muraille dotée de plusieurs Tours carrées protègeait cette partie de la ville jusqu'à la Porte Parisienne et la Porte d'Eau.
Côté ouest , la muraille était parrallèle au Loir jusqu'à la Porte Saint Georges, une seule ouverture donnait accès au Pont Neuf (près du Marché Couvert actuel). Cette muraille a disparu morceau par morceau au XVIIIème siècle, détruite par les habitants des rues voisines qui souhaitaient avoir un accès direct au Loir.



La Porte Saint Georges

La Porte Saint Georges est un des monuments les plus remarquables de la ville et la seule subsistant des quatre portes qui protègeaient la ville. Elle a été reconstruite au début du XVIème siècle par la comtesse de Vendôme Marie de Luxembourg et depuis 1467 jusqu'à récemment, ce batiment était l'Hôtel de Ville.
Vers l'ouest, la muraille se dirigeait vers une tour d'angle, la Tour au Chéreaux (qui a complètement disparu). Ensuite le rempart se dirigeait vers le nord, rencontrant l'Arche de Saint Pierre de la Motte, près de la chapelle du même nom, puis Arche aux Bourreaux.

La Porte Saint Georges se situe à la position 2 du Plan.







L'Arche aux Bourreaux, coté Ouest

A l'ouest, dans l'emprise de l'Hôpital de Vendome, à une centaine de mètres du Pont Saint Michel, subsiste l' Arche aux Bourreaux sur un bras du Loir, le ruisseau de la Chevrie, qui passe aussi au pied de l'Hotel du Saillant. Cette arche possèdait une herse pour protèger l'accès par la rivière (cf photo ci contre).

En poursuivant vers le nord, le rempart rejoignait la Porte Méresse, qui se situait près du Pont Saint Michel actuel.
La Porte Méresse (ou encore Porte Saint Michel) comportait deux Tours, elle a servi de prison au XVème siècle. Elle a été démolie en 1807 lors de la construction du Pont.




Les Remparts Nord: le Mail et la Porte Chartraine

En continuant vers l'est, les remparts, à l'abri derrière le Loir, longeaient le Mail (jadis les Fossés du Mail) jusqu'à la la Porte Chartraine qui se situait près du Pont de la rue du Change actuel. Les Fossés du Mail sont une réalisation artificielle: le bras Nord du Loir, appelé jadis rivière Saint Denis, a été agrandi au XIVème siècle pour servir de fossés autour de l'enceinte de la ville (d'où aussi le nom de Fossés du Mail).
Les Fossés du Mail étaient garnis de plusieurs tours.
Cette partie des remparts était très vulnérable aux débordements du Loir. En 1650-51, par exemple, le Loir a emporté les ponts Chartrain et Saint-Michel ainsi que les tours situées entre les deux. En 1665, le pont Saint-Michel, juste reconstruit, est emporté à nouveau.
La photo ci dessus a été prise du Pont Saint Michel, le Loir longe le Mail qui est planté d'arbres. Au fond le Pont de la rue du Change.
Le Mail se situe à la position 6 du Plan.
Emplacement de l'ancienne Porte Chartraine
Emplacement de l'ancienne Porte Chartraine et entrée de la rue du Change

Le Pont de la rue du Change s'appelait jadis le Pont Chartrain, il précèdait la Porte Chartraine: deux tours et un pont Levis jouxtaient la Porte Chartraine qui gardait l'entrée nord de la ville. Cette Porte avait été construite au début du XIIIème siècle. Le pont et une bonne partie de la porte ont été emportés par une crue du Loir en 1651. Le reste de la porte a été démoli en 1736. Des maisons ont été construites sur cet emplacement.


La Tour de l'Islette


La Tour de l'Islette est à 50 mètres à l'est de la Pont de la rue du Change, elle a été construite au XIIème siècle et restaurée dans les années 1980. Elle gardait le coté nord de la ville. La muraille se poursuivait en direction de la Porte d'Eau, près de laquelle un déversoir avait été aménagé afin de préserver l'alimentation en eau des moulins situés à l'intérieur de la ville.

La Tour de l'Islette se situe à la position 5 du Plan.






La Porte d'Eau

La Porte d'eau (on l'appelait aussi Arche des Grands-Près) défendait le coté est de la ville avec deux tours et une herse protègeant l'accès par un bras du Loir. Construite au XIIème siècle, c'est un bel exemple d'architecture de cette époque. Le déversoir, près de la Porte d'Eau, a été construit au XIVème siècle afin d'alimenter en eau le Moulin Perrin en centre ville.
La Tour, coté nord de la Porte d'Eau, appelée Tour des Cordeliers, s'est écroulée lors de la crue du Loir de 1665 et avait complètement disparu en 1785.
La Tour coté sud, Tour Parisienne dont la base est toujours debout, jouxtait la Porte Parisienne qui donnait accès à la rue du même nom. C'était l'entrée nord et est de la ville avant la construction de la Porte Chartraine au nord.

La Porte d'Eau se situe à la position 4 du Plan.

Au delà de la Porte Parisienne, qui donnait accès à la rue du même nom, la muraille se dirigeait vers le sud, elle relevait de la compétence de l'Abbaye de la Trinité, les tours n'étaient plus rondes mais carrées. Cette muraille entourait et protègeait tous les domaines de l'abbaye et se reconnectait aux murailles de la ville au niveau de la Porte Saint Bié.



Visite de Vendôme et du Vendômois


Vendôme   Abbaye de la Trinité   Chateau et fortifications médiévales   Vendôme au Moyen Age

Les Vendomois célèbres     Vendome Maintenant     Venir à Vendome    

Le Vendomois   Lavardin   Montoire   Vallée du Loir  Mondoubleau   Saint Calais   Chateaurenault

Lisez ces autres pages consacrées à des Cathédrales ou Abbayes :
Cathédrale de Chartres   Cathédrale de Tours   Abbaye St Julien de Tours   Basilique Saint Martin de Tours  

Notre Dame de Paris   Abbaye de Fontevraud   Abbaye de St Savin   Eglises de Poitiers   Architecture Religieuse  





Découvrir :
La France   L'Art Roman   Les Cathédrales   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel   Paris   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire
 
Vallée de la Loire   La Touraine   Tours   Amboise   Chinon   Loches   Le Poitou   Poitou Roman   La Vienne (86)   Les Deux-Sèvres
 
Vallée de la Vienne    Vallée de l'Indre   Vallée de la Creuse     L'Indre (36)   Châteauroux   Issoudun   La Châtre   Le Blanc
 
Le Limousin   Haute-Vienne   Creuse   Corrèze   Limousin Roman              L'Auvergne    Allier    Puy de Dôme    Cantal    Haute-Loire
 
Le Midi-Pyrénées    Le Lot    Cahors     Moissac          L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne          Andalousie          Tolède          Galice      St Jacques de Compostelle  
 
Pays Basque  Saint Sébastien   La Navarre  Pampelune  Estella  Chemin de St Jacques  Centre-Est  Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria        Tolède
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    


     Avec Google



 Votre Hotel en France       Votre Hotel en Italie       Votre Hotel dans les Alpes     Hotels des autres Pays

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Italie et d'Europe :
Rome  Gênes   Rapallo   Dolomites   Milan   Venise   Toscane   Florence   Sienne   Bologne   Naples   Sicile
Paris   Nice   Londres   Edimbourg   Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Berlin   Munich   Prague