Votre Hotel : France   Paris IdF   Provence-Cote d'Azur   Val de Loire Atlantique
Aquitaine   Pyrénées-Languedoc   Bretagne   Normandie   Les Alpes
Europe   Royaume-Uni   Allemagne   Benelux   Italie   Espagne Portugal   Grèce  
 
Chartres  Orléans  Blois  Amboise  Tours  Chinon  Saumur  Angers  Nantes  Le Mans

Lavardin

Votre Hôtel :   Loir et Cher (41)    Vendôme    Montoire    Trôo    La Chartre sur le Loir   
 

Vous etes ICI : Accueil > Vendome > Lavardin 

Pont sur le Loir et chateau de Lavardin
 
Lavardin est une petite ville à 15 kilomètres à l'Ouest de Vendôme et 2 kilomètres à l'Est de Montoire.
 
En arrivant de l'Ouest, du côté de Montoire, on franchit le pont sur le Loir d'où l'on découvre un beau panorama sur les ruines de l'ancien château-fort.
 
Cette petite ville s'est développée dans une boucle de la rivière le Loir, au pied d'un éperon facile à défendre et sur lequel a été construit une site fortifié puis un chateau-fort médiéval impressionnant.
 
Ce château est devenu la propriété des comtes de Vendôme qui l'ont alors renforcé sans cesse.
 
Dès la fin du XIème siècle a été construit le Prieuré Saint Genest, un édifice Roman qui conserve de belles fresques murales.

Pour découvrir Lavardin on peut commencer par parcourir à pied la rue principale du village.
 
En arrivant du Nord, on apercoit au fond le château-fort et le Prieuré Saint Genest, et de chaque coté de la rue se trouvent des maisons anciennes intéressantes.


Une visite des villages et hameaux autour de Lavardin est également conseillée: Villavard, Saint Rimay et Les Roches l'Evêque.
 
Autour de Lavardin, vous pouvez visiter :
 
Vendôme   L'Abbaye de la Trinité de Vendôme    Le Vendomois
 
Mondoubleau    Montoire et Trôo     La Vallée du Loir
 


     Avec Google



 

Le Village de Lavardin

Ce village est très ancien puisque l'on y a retrouvé des haches, flèches et outils de l'époque Néolithique (7000-2500 ans avant JC). Il se situait à la conjonction de trois tribus Gauloises: les Carnutes, les Turons et les Cénomans.
 
Sur le site du château on y a identifié une agglomération fortifiée et des forges qui remontent à l'époque des Celtes et des Gaulois.
 
Des grottes creusées dans le côteau du Loir servaient sans doute de refuges aux Druides. Il est possible que l'agglomération soit devenue un village gallo-romain, Labricinum. Un temple dédié à Mercure était situé sur un promontoire voisin de celui du château actuel.
 
Saint Julien, venu évangéliser les Cénomans au IIIème siècle, aurait, selon une légende, fondé la première église de Lavardin.
 
On a retrouvé à Lavardin des sarcophages de l'époque Mérovingienne. Au Moyen-Age deux Prieurés s'y sont établis, Saint Gildéric et Saint Genest (cf photo ci contre). Lavardin est détruit par les Normands aux IXème et Xème siècles.
 
Au Moyen-Age la vie du village dépend étroitement de l'évolution de la seigneurie de Lavardin et du château qui y est associé.
 
A cette époque, le village de Lavardin était fortifié. On voit encore les traces d'un fossé qui partait des murs du château pour aller rejoindre le Loir à l'Ouest. Côté Est, un fossé semblable partait du Loir et venait aboutir à la route de Chateaurenault.
 
Les grottes creusées au flanc du côteau servaient de logements à une partie des habitants. Le seigneur de Lavardin possèdait un pressoir et un four banal (sur lesquels il percevait des droits), ce four se trouvait à l'emplacement du restaurant situé au bout du pont, sur la rive gauche.
 
Le pont (cf photo en haut de la page) date du XIIème siècle, il franchit le Loir grâce à huit arches dont cinq en ogives, deux piles en ont été détruites lors de la Guerre de 1870-71. Au Moyen-Age, un péage seigneurial y était établi, il a subsisté jusqu'à l'abolition des droits féodaux.
 
Ancien Presbytère du Prieuré Saint Genest
 
Le village est la patrie d'Hildebert de Lavardin devenu d'abord évêque du Mans puis Archevêque de Tours en 1125, il était un des meilleurs hommes de lettre de son temps.
 
Ancien Presbytère du Prieuré Saint Genest
 
Plusieurs Maisons Anciennes remontent aux XIVème et XVème siècles.
 
Elément typique, Lavardin est la capitale d'un jeu de carte d'abord régional puis qui a pris de l'ampleur: la Chouine.
 
En quittant Lavardin par la route des Reclusages on arrive à un chemin qui monte sur le versant abrupt du côteau. Après s'y être engagé, on atteint un escalier taillé dans le roc qui conduit à une première salle, celle-ci donne sur une seconde salle beaucoup plus grande, sur la droite, un réduit renferme une table de pierre semblable à un autel. Ensuite, on peut descendre, à l'étage inférieur, dans une vaste grotte éclairée par une seule ouverture. Ces grottes, réalisées par la main de l'homme, remontent à des temps très anciens.
 




Réservez votre Hotel

Département du Loir et Cher      Chateaux de la Loire (1)  

Blois    ,    Vendôme    Romorantin    Bracieux    Montrichard    Chissay-en-Touraine

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques de la région :     Val de Loire et Cote Atlantique
Chartres   Le Mans   Orléans   Amboise   Tours  Chinon  Saumur   Angers   Nantes   La Baule   Les Sables d'Olonne   La Rochelle


Chateau de Lavardin
 

Le Chateau

Le château trouve son origine dans la ligne de fortifications que Charles le Chauve fait construire le long du Loir vers 850 par Landry Sore (ancêtre des sires de Beaugency), afin de protèger la région contre les incursions normandes. Ces lieux fortifiés pouvaient, en cas de besoin, accueillir les populations des campagnes et servir de point d'appui aux troupes royales.
 
Initialement, siège d'une Seigneurie relevant du comte de Vendôme, le château de Lavardin est devenu ensuite, par le mariage de Richilde de Lavardin avec Jean I, comte de Vendôme, la propriété directe des comtes de Vendôme.
 
Le château est construit sur un promontoire qui domine la Vallée du Loir. Les comtes de Vendôme lui ont donné une envergure exceptionnelle et il était plus important que le château de Vendôme lui même.
 
En 1188, les milices de Montoire et de Lavardin s'unirent aux troupes du roi de France, Philippe-Auguste pour empêcher la prise de la forteresse par Richard Coeur de Lion, celui-ci dut en lever le siège.
 
Vers 1380, Jean VII de Bourbon, comte de Vendôme, reconstruit le château en améliorant le confort et le décor: voûtes du donjon, escalier en colimaçon permettant d'accèder aux étages, etc.
 
Le roi de France Charles VII y resida en 1447, pendant que son armée assiègeait Le Mans. Il y signe avec les Anglais la Trêve de Lavardin. Disgracié par le roi Louis XI, le comte de Vendôme Jean VIII de Bourbon s'installe à demeure dans ce château.
 
En 1589, pendant les Guerres de Religion,la forteresse tenue par les Ligueurs, est assiegée et prise par le Prince de Conti pour le compte d'Henri IV, roi de France.
 
Le château est alors demantelé. La dimension des ruines laisse imaginer son importance. Depuis une cinquantaine d'années le chateau est l'objet de restaurations partielles.
 
En savoir plus sur les Seigneurs de Lavardin
 

Description du château

 

Plan du chateau de Lavardin (Extrait d'un panneau du château)
 

 
Maquette vue du coté Est
A la fin du XIVème siècle, l'ensemble des fortifications de Lavardin comprenait une baille extérieure dans laquelle étaient construites quelques habitations, puis trois enceintes presque parallèles qui s'étageaient jusqu'au donjon, édifié sur la partie la plus élévée.
 
Voici une maquette reconstituant le chateau tel qu'il était à la fin du Moyen-Age. Il a la forme d'un trangle avec la pointe au Nord et des douves tout autour.
 
On voit les trois niveaux d'enceintes qui rendaient la forteresse quasi imprenable. Il ne subsiste pratiquement rien de la première enceinte. On situe trés bien le donjon en haut de la photo et le chatelet au milieu en bas sur la deuxième enceinte.
 


Maquette vue du coté Nord-Ouest
Voici une photo de la maquette prise du coté Nord-Ouest.

Dans la partie basse de la photo on remarque les locaux de services protégés par une enceinte.
 
Une rampe permet d'accéder à la première enceinte du château.
 


Le Donjon (photos ci-contre et ci-dessous)
Le batiment le plus visible et le plus remarquable du château est le Donjon.
 
Il date des XIème et XIIèmes siècles et a été fortement remanié aux XIV et XVème siècle.
 
Il domine trois enceintes, celle du haut est la plus importante, elle constitue la chemise du donjon. Elle a été édifiée avant le XIIème siècle.
 
Le donjon a quatorze mètres de long sur sept de large. Le rez de chaussée où s'ouvrait un puits devait être occupé par des hommes de service.
 
Pour monter au donjon, on empruntait un escalier en colimaçon de style Gothique et maintenant en ruines (cf photo ci-dessous à droite), il en reste une partie ornée de fines colonnettes et d'ogives.
 
Il y a quelques années, on pouvait encore atteindre le sommet du donjon grâce à des échelles.

Donjon du château de Lavardin
 
Le premier étage du donjon est le plus décoré: la cheminée est plus grande que dans les autres pièces avec un écusson fleurdelysé (cf photo ci-dessous à gauche).
 
C'est là que se trouvait la salle où le roi Charles VII a signé la Trêve de Lavardin. C'est aussi là que le seigneur jugeait les prisonniers que l'on devait enfermer, avant l'audience, dans la tour de guet.
 
 
         
Les différents niveaux                 Intérieur du Donjon du chateau de Lavardin                 Escalier Gothique
 
Le second étage est plus élevé que le premier, il est orné de voûtes d'arêtes ogivales avec des arcs chargés de nervures. Quelques écussons portent les blasons des alliances des Bourbons-Vendôme. Ce second étage ne formait qu'une seule pièce, c'était probablement la chambre du seigneur.
 
Le troisième étage était composé de deux pièces ayant chacune sa cheminée.
 
En haut du donjon, le panorama sur la Vallée du Loir est magnifique, c'est là qu'étaient positionnés les guetteurs. La rivière s'écoule 75 mètres plus bas, au delà de Montoire, on peut voir le clocher pyramidal de la collègiale de Trôo.
 

Panorama sur le chateau de Lavardin: à droite ruines du Logis du Capitaine
 
Chateau de Lavardin: Logis du Capitaine Châtelain

2° niveau
Il comportait plusieurs batiments: le Logis-Tour du Capitaine Châtelain (cf photo ci-dessus et ci-contre), la Salle des Gardes et un escalier d'honneur qui conduisait sans doute au donjon.
 
                                                                                                Logis-Tour du Capitaine Châtelain
 



Le niveau bas
La deuxième enceinte est une construction des XIIème et XIIIème siècles. Elle comprenait le Chatelet avec ses tours et son pont levis.
 
La muraille était surmontée de créneaux et de chemins de ronde, flanquée de tours à meurtrières et à machicoulis. Derriere elle se situaient tous les moyens et locaux de service: logements de la garnison, puits, chenil, cuisines, magasins à vivre, ateliers, écuries, salles diverses, ...
 
Château de Lavardin: châtelet d'accès au château
Le Châtelet et son pont-Levis (cf photo ci contre)
Le mur qui s'élève entre les tours conserve la trace de la herse et l'emplacement des bras du pont-levis. L'ouverture ogivale était surmontée d'un écusson. Les deux tours ont toujours une partie de leurs machicoulis du XIVème siècle.
 
Le Châtelet: porte d'entrée du château
 
Lorsqu'on rentrait dans le château par la porte ci-contre, on trouvait devant soi plusieurs portes creusées au bas de la muraille de la seconde enceinte. Les portes de gauche donnent accès à des caves, celles du milieu à un souterrain ainsi qu'à une cave profonde et vaste, sans doute un magasin de vivres.
 
Une porte voisine donne accès à une belle salle au plafond comportant des ogives nervurées et une colonne centrale, sans doute le corps de garde, avec un renfoncement carré pour y placer un lit de camp. De là, on pouvait accèder directement à l'escalier d'honneur.
 
Les souterrains
Le souterrain le plus long aboutit de l'autre côté de la seconde enceinte et débouche dans une salle à l'air libre, d'où l'on pouvait observer toute la Vallée du Loir vers Montoire. Une porte sur la droite donne accès à un caveau dans lequel s'ouvre une cave et un souterrain profond.
 
Il existait un grand nombre d'autres souterrains que l'on a repèré lors de fouilles mais qui sont maintenant presque entièrement comblés.
 






Achetez ces livres sur Vendôme et le Vendômois :

Vendôme de Nicolas Fediaevsky        Le Vendômois de A à Z de Claude Leymarios et Sylvie Foisset

Vendôme et le vendômois ou tableau statistique, historique et biographique du duché aujourd'hui arrondissement de vendôme de Ph de Passac (livre très rare écrit vers 1820)

La société dans le Comté de Vendôme de l'An Mil au XIVème siècle de Dominique Barthélémy

La référence sur l'Histoire de Vendôme et du Vendômois:
Dictionnaire Historique du Vendômois Tome 2: F-N de Saint-Venant
Dictionnaire Historique du Vendômois Tome 3: O-U de Saint-Venant
Dictionnaire Historique du Vendômois Tome 4: V-Z de Saint-Venant

Vendôme (Precis de l'Histoire de) racontée par un grand-père a ses petits-enfants de Gustave Chanteaud

L'église de la Trinité de Vendôme de l'Abbé Gabriel Plat

L'art de bâtir en France des romains à l'an 1100, d'après les monuments anciens de la Touraine, de l'Anjou et du Vendômois de l'Abbé Gabriel Plat

Blésois et Vendômois de Congrès Archéologique de France 1986

L'Histoire de Vendôme et du Vendômois de Paul Wagret

Le château de Vendôme : une histoire douce-amère de Jean-Claude Pasquier

Des ténébres à la lumière : Le Vendômois de 1939 à 1945 de J-C Pasquier et J-J Loisel

Le Bas-Vendômois, de Montoire a la Chartre-Sur-le-Loir de L-A Hallopeau             Montoire et ses environs de A de Rochambeau

Morée et ses environs de A de Rochambeau             Le canton de Morée de Claude Leymarios

Le Perche Vendômois de Claude Bonin et Gérard Ferrand          Savigny-sur-Braye et ses environs de A de Rochambeau

Monographie topographique, historique et statistique de Thoré : suivie d'un grand nombre de pièces justificatives et de chartes extraites du Cartulaire manuscrit de Saint-Denys-en-France (Monographies des villes et villages de France) de A de Rochambeau

Souterrains de Touraine, Blésois et Vendômois             Glossaire du Vendômois de Paul Martellière

L'identité traditionnelle du Vendômois : des travaux d'érudition locale à la reconnaissance d'un pays de la Vieille France (fin XVIIIe-XXe siècle) de Daniel Schweitz

Les couleurs du Vendômois - patrimoine oublié, patrimoine delaissé de Gérard Ferrand et Moreau

Moi, Marie Du Bois, gentilhomme Vendômois: Valet de chambre de Louis XIV de Marie du Bois

Châteaux et forteresses du Moyen Age en Val de Loire : Touraine, Anjou, Berry, Orléanais, Vendômois de Daniel Schweitz

Les provinces françaises : la Touraine, le Blésois, le Vendômois. choix de textes précédés d'une étude de Henri Guerlin

Les tramways et les trains du Vendômois, petite beauce, Blésois de Gérard Bardon

Rochambeau de Weelen Jean-Edmond         Rochambeau, libérateur de l'Amérique de M-C Renard

Journal des opérations militaires de l'armée française à Saint-Domingue 1802-1803 : sous les ordres des capitaines-généraux Leclerc et Rochambeau de J-E Peyre-Ferry

Lettres d'Antoine de Bourbon et de Jehanne d'Albret: publiées pour la Société de l'histoire de France du Marquis de Rochambeau


Pour vous informer ou faire des cadeaux, achetez des livres sur les périodes du Moyen-Age :

Histoire de France   Rois de France   Moyen-Age   Haut Moyen-Age   Féodalité

Vie au Moyen-Age   Economie Médiévale   Arts au Moyen-Age   Peinture Médiévale

Art Gothique   Chateaux Forts     Abbayes de France    Cathédrales Médiévales

Vous pouvez aussi acheter des livres sur les régions du centre et de l'ouest de la France:
le Poitou, l' Anjou, le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, la Touraine , le Maine, le Pays Chartrain, l' Orléanais-Berry, les Charentes, et la Bretagne ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur les Chateaux de la Loire.

L'accés à la Librairie de FranceBalade se trouve en bas de page.




Eglise Saint Genest à Lavardin
 

Prieuré Saint Genest

Le Prieuré Saint Genest a été fondé à la fin du XIème siècle par un seigneur de Lavardin qui en a fait don à l'Abbaye Saint Georges du Bois située cinq kilomètres à l'Ouest.
 
A l'entrée de l'église le clocher-beffroi est caractèristique (cf photo ci-contre), la porte de la façade est de style Renaissance. La partie supérieure du clocher a été endommagée lors du siège du château en 1590, à la fin des Guerres de Religion.
 
A coté de l'église se tient le batiment qui abritait le Chapitre, il date des XIIème, XIIIème et XIVème siècles.
 
                                                                            Eglise Saint Genest à Lavardin
 
L'église a été construite à partir de la fin du XIème siècle, au commencement du XIIème (mur du bas-côté nord) et au XIIIème (absidiole du bas-côté sud).
 
L'église Saint Genest a une nef principale et des collatéraux.
 
Intérieur de l'église Saint Genest de Lavardin
Intérieur de l'église Saint Genest: nef principale
 
Les chapiteaux des arcades du choeur appartiennent au XIème siècle, les impostes de la nef ont été resculptées au XIIème.
 
Chapiteau d'un pilier du choeur de l'église Saint Genest de Lavardin   Chapiteau d'un pilier du choeur de l'église Saint Genest de Lavardin
Chapiteaux de piliers des arcades du choeur de l'église Saint Genest de Lavardin
 
Les piliers sont décorés de fresques murales réalisées au XVème siècle représentant: Saint Denis qui porte sa tête coupée (cf photo ci-dessous à gauche), Saint Antoine, Saint Ambroise (cf photo ci-dessous au centre), Saint Arnoult, Saint Thibault et Saint Maur (cf photo ci-dessous à droite), Saint Genest, etc.
 
Fresque sur un pilier de la nef de l'église Saint Genest de Lavardin Fresque sur un pilier de la nef de l'église Saint Genest de Lavardin Fresque sur un pilier de la nef de l'église Saint Genest de Lavardin
Fresques sur des piliers de la nef de l'église Saint Genest de Lavardin
 
Les murs extérieurs sont ornés de sculptures, avec des motifs variés, taillées dans la pierre au commencement du XIIème siècle (cf photo ci dessous). La face Nord (du côté du pont) est la plus décorée avec des colonnettes cannelées en spirale ou en ligne brisée. les chapiteaux des colonnettes sont finement travaillés.
 
Sculpture extérieure de l'église Saint Genest de Lavardin
Sculpture extérieure de l'Eglise Saint Genest
 

Les Fresques Murales

Ce sont les fresques murales qui donnent un intérêt particulier à l'église: Baptème du Christ, Arbre de Jessé, Jugement Dernier (cf photo ci-dessous), Lavement des pieds, le Paradis et l'Enfer, Scènes de la Passion, Saint François, Saint Christophe, etc.
 
Celles du choeur et des bas cotés sont des XIIème, XIIIème et XIVème siècles, celles de la nef sont du XVème.
 
Extrait de la fresque murale du Jugement Dernier (les Damnés) de l'église Saint Genest de Lavardin
Extrait de la fresque murale du Jugement Dernier (les Damnés) de l'église Saint Genest
 
Fresques murales du choeur et de l'abside de l'église Saint Genest de Lavardin
Fresques murales du choeur et de l'abside de l'église Saint Genest
Au centre, Christ en majesté dans une mandorle et entouré des symboles des quatre évangélistes
 
De nombreuses églises du Vendomois et de la Vallée du Loir, de part et d'autre de Lavardin, possèdent également des fresques murales, citons en particulier la Chapelle Saint Gilles à Montoire.
 


Visitez:     L'Art Roman en France       Les Cathédrales       Les Abbayes       L'Architecture religieuse Médiévale
 
Notre-Dame de Paris       Cathédrale de Chartres       Cathédrale de Tours       Abbaye de Fontevraud       Le Mont Saint Michel
 
Eglises Romanes du Poitou       Abbaye de Saint Savin       Eglises Romanes du Limousin       Abbaye de Moissac

Achetez des livres sur : le Moyen-Age     les Cathédrales de France     les Abbayes de France     les Chateaux Forts



Les Maisons Anciennes

Lavardin conserve plusieurs maisons anciennes interessantes.

La Maison Gothique (ou Maison Perrault)
Sa construction remonte au XIVème siècle et son caractère religieux est apparent (cf photo à gauche). Le comte de Vendôme Bouchard VII l'attribua aux Chanoines de la Collègiale Saint Georges située à l'intérieur du château de Vendôme.

La Maison de Florent Tissard
Elle se situe juste en face de la précedente. Elle date du XVème siècle avec des parties du XVIème.
Florent Tissard était un valet du roi de France Francois I, il est mort en 1547. La maison qu'il s'est fait édifié date de 1530.

Ce sont les deux maisons les plus significatives, mais il y en a d'autres réparties dans le village comme l'ancien Presbytère de Saint Genest qui est devenu la Mairie. C'est un une vaste construction dont les soubassements datent du XIème siècle, elle a été remaniée aux XIVème et XVème siècles. Sa salle en ogive est remarquable.

Ancien Presbytère
Le Prieuré Saint Martin
En quittant Lavardin par la route des Reclusages, en direction de Montoire, on peut admirer la propriété édifiée à l'emplacement d'un ancien Prieuré dédié à Saint Gildéric, fondé par Salomon de Lavardin et sa femme, Adèle, vers 1050, en faveur des moines de l'Abbaye de Marmoutier.
 
Au XIIème siècle, Bouchard de Lavardin le fit dédier à Saint Martin. Il a ensuite été transformé en maison de campagne qui fut habitée, en 1926, par la famille de l'écrivain Paul Claudel.
 




Autour de Lavardin

Villavard
Villavard est à 1 km de Lavardin en direction de Saint Rimay et de Vendome, il subsiste des maisons anciennes intéressantes sur le coteau au dessus du village. L'église, dédiée à Notre Dame date du XIème siècle mais elle a été remaniée à plusieurs reprises au cours du temps. Son originalité tient à la présence d'une Vierge Noire analogue à celle de la Cathédrale de Chartres.

Sur le coteau au dessus du village se trouve de belles maisons, en particulier le manoir de la photo ci contre.

Saint Rimay
A l'origine cet endroit accueillait une Abbaye fondée au début du VIIIème siècle, Saint Rimay (Ricimer) en fut le premier Abbé. L'Abbaye est détruite lors des invasions Normandes et ne retrouvera jamais sa prospérité d'antan. Le comte de Vendome Geoffroy Martel transforma l'établissement en Prieuré et le rattacha à l' Abbaye Saint Georges du Bois. Le village possède une église qui date du XIIème siècle et dont les murs étaient jadis couverts de fresques.
La principale particularité de Saint Rimay est son tunnel ferroviaire. Ce tunnel qui pouvait servir d'abri contre des bombardements est une des raisons qui a fait choisir Montoire pour l'entrevue Pétain-Hitler de novembre 1940.

Les Roches l'Evêque
Les Roches est un village très ancien construit dans les flancs du coteau du Loir, il conserve de nombreuses habitations troglodytes ainsi qu'un église du XIIIème siècle adossée au coteau (photo ci contre). Cette église est dédiée à St Almer qui vivait au VIème siècle et était un disciple de Saint Avit, Abbé de Saint Mesmin, près d'Orléans.
Les Roches figurent dans les possessions d'Aldric, Evêque du Mans de 832 à 856, confirmées par l'Empereur Louis le Pieux. A la fin du IXème siècle, quand Roger s'empara du Mans et devint comte du Maine, l'évêque du Mans, Gonthier, vint se réfugier aux Roches.
Au Moyen Age le bourg avait le statut de châtellenie, celle-ci appartenait aux comtes de Vendôme. Il était enfermé dans des murailles (renforcées au milieu du XVIème siècle lors des Guerres de Religion) avec des accès par plusieurs portes dont une seule subsiste, en ruines.


Visite de Vendôme et du Vendômois

Vendôme     Abbaye de la Trinité de Vendome     Chateau et fortifications médiévales     Vendôme au Moyen Age

Les Vendomois célèbres     Vendome Maintenant     Venir à Vendome    

Le Vendomois     Lavardin,    Montoire,     Vallée du Loir ,   Mondoubleau  ,   Saint Calais   ,   Chateaurenault

Comtes de Vendome     Bourbons-Vendome     Seigneurs du Haut Vendomois     Seigneurs du Bas Vendomois    

Seigneurs de Mondoubleau  ,   Seigneurs de Fréteval  ,  




Découvrir :
La France     Les Cathédrales   L'Art Roman   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel     Histoire de France  
 
Paris   Versailles   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire     Eure et Loir   Chartres   Chateaudun   Loiret   Orléans   Beaugency  
 
Vallée de la Loire   La Touraine   Tours   Amboise   Chenonceau   Azay le Rideau   Chinon   Loches   Blois   Chambord   Vendome  
 
La Sarthe   Le Mans   L'Anjou   Angers   Saumur   Saumurois      Le Poitou   Poitiers   Poitou Roman   La Vienne (86)   Deux-Sèvres
 
Vallée de la Vienne    Vallée de l'Indre   Le Berry  Le Cher(18)  Bourges   L'Indre (36)  Châteauroux  Issoudun  La Châtre  Le Blanc
 
Vallée de la Creuse   Limousin  Haute-Vienne  Creuse  Corrèze  Limousin Roman   Auvergne  Allier  Puy de Dôme  Cantal  Haute-Loire
 
Le Midi-Pyrénées    Le Lot    Cahors     Moissac          L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne          Andalousie          Tolède          Galice      St Jacques de Compostelle  
 
Pays Basque  Saint Sébastien   La Navarre  Pampelune  Estella  Chemin de St Jacques  Centre-Est  Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria        Tolède
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    



 Votre Hotel en France       Votre Hotel en Italie       Votre Hotel en Espagne     Hotels des autres Pays

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Italie et d'Europe :
Rome  Gênes   Rapallo   Dolomites   Milan   Venise   Toscane   Florence   Sienne   Bologne   Naples   Sicile
Paris   Nice   Londres   Edimbourg   Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Berlin   Munich   Prague