Votre Hotel : France   Paris IdF   Provence-Cote d'Azur   Val de Loire Atlantique
Aquitaine   Pyrénées-Languedoc   Bretagne   Normandie   Les Alpes
Europe   Royaume-Uni   Allemagne   Benelux   Italie   Espagne Portugal   Grèce  
 
Chartres  Orléans  Blois  Amboise  Tours  Chinon  Saumur  Angers  Nantes  Le Mans

Mondoubleau et le Perche Vendômois

Vous etes ICI : Accueil > Val de Loire > Vendomois > Mondoubleau et le Perche Vendômois 
 
Votre Hôtel:  Loir et Cher (41)   Vendôme   Mondoubleau   Montoire     Eure et Loir (28)   Châteaudun   Chartres
Sarthe (72)    Montmirail   Saint-Calais    La Ferté-Bernard   Le Mans          Val de Loire
 
Mondoubleau est une petite ville située à une trentaine de kilomètres au Nord-Ouest de Vendôme. Elle est parvenue à conserver un certain dynamisme en dépit du déclin de la société rurale depuis plus d'un siècle. Cormenon et Choue sont dans la proximité immédiate de Mondoubleau.
 
Panorama sur Mondoubleau
Panorama sur Mondoubleau
 
La région autour de Mondoubleau fait partie du Sud du Perche tout en étant rattaché au Vendômois, d'où sa qualification de Perche Vendômois. C'est un pays de bois et de bocages assez vallonné.
 
Le caractère enclavé de cette petite région lui a permis de conserver unité et caractère. Mondoubleau et les bourgs alentours ont une vie propre dont la préservation a été facilitée par l'éloignement de toute agglomération importante.
 
Le monument le plus intéressant de la ville est le Chateau Féodal, dans la région autour il faut citer la Commanderie d'Arville et l'église Saint Pierre de Souday.
 
Les bourgs autour de Mondoubleau ne manquent pas de cachet et la plupart sont d'origine très ancienne. On peut visiter :
    - Au nord, Saint Avit, Arville, Boursay, Saint Agil, Souday.
    - Au sud : Baillou, Sargé dans la Vallée de la Braye et Le Temple.
 
Les villes les plus proches de Mondoubleau sont Vendome au sud-est, Chateaudun à l'est et Le Mans à l'Ouest. La petite ville de Saint Calais n'est qu'à une dizaine de kilomètres au Sud-Ouest. Vous pouvez aussi parcourir la Vallée du Loir et la Vallée de la Braye, la Braye est le principal affluent du Loir.
 
La Vallée du Loir                               La Vallée de la Braye
 


     Avec Google



Mondoubleau

Mondoubleau est une petite ville de caractère d'un peu moins de deux mille habitants, elle a conservé une activité commerciale et artisanale active. Elle bénéficie même d'une animation touristique.
La Place du Marché à Mondoubleau
La Place du Marché à Mondoubleau
 
Les Places du Marché (cf photo ci-dessous) et de l'église de Mondoubleau regroupent de nombreux commerces.
 
Un marché s'y tient chaque semaine le Lundi, ainsi que chaque année trois foires traditionnelles: celles du Careme, de la Pentecote et de la Saint Denis.
 
Mondoubleau est apparu à la fin du Xème siècle comme un démembrement de l'ancienne paroisse de Choue de laquelle elle reste dépendante jusqu'au XVème siècle.
 
Jusqu'au début du XIIIème siècle Mondoubleau est le siège d'une Prevôté, elle devient Sénéchaussée puis à la fin du XIVème siècle Bailliage.
 
En 1381, Jean Peschard est Bailli de Mondoubleau.
 
Avant la Révolution Mondoubleau était une ville d'une certaine importance ce qui lui a valu un statut de sous préfecture de 1790 à 1795. On y fabriquait du cuir et des étoffes. Elle a réussi à conserver un certain dynamisme dans cette zone rurale qu'est le Perche Vendomois.
 
Maison à pans de bois à Mondoubleau   Maisons à pans de bois à Mondoubleau
Maison du Gouverneur                                                   Maisons anciennes à pans de bois à Mondoubleau          
 
La ville conserve quelques maisons anciennes, celle de la photo ci-dessus à gauche porte le nom de Maison du Gouverneur, elle est sur le chemin qui conduit au chateau et a été construite au XVème siècle.
 
La Maison Baronniale est maintenant l'Hotel du Grand Monarque, elle est du XVIème siècle.
 


 

 
Votre Hotel :       Loir et Cher (41)    Vendôme    Mondoubleau   Montoire Blois    Romorantin    Bracieux    Montrichard   
 
Eure et Loir (28)   Châteaudun   Chartres       Sarthe (72)    Montmirail   Saint-Calais    La Ferté-Bernard   Le Mans
 
Choisissez votre Hôtel dans un des principaux sites touristiques de la région :    
 
Chateaux de la Loire    Orléans   Amboise   Tours  Chinon  Saumur   Angers   Nantes   La Baule   Les Sables d'Olonne   La Rochelle
 


Le château Féodal de Mondoubleau

Château féodal de Mondoubleau
Château féodal de Mondoubleau
 
Tour du château-fort de Mondoubleau
 
La Tour penchée du chateau médiéval de Mondoubleau est très spectaculaire (cf photo ci-contre), on se demande comment elle peut tenir ainsi et pourtant elle est dans cette position depuis le début du XIXème siècle, suite à une extraction de pierre sous la motte supportant le Donjon.
 
Une partie s'est écroulée 10 aout 1818, puis une autre le 20 janvier 1873, le reste tient depuis cette date !!
 
Tour du château-fort de Mondoubleau
 
L'origine du chateau remonte au IXème siècle avec la présence d'une tour de défense en bois. Peu après l'An 1000, Hugues Doubleau, qui est au service des comtes de Blois, fait construire une puissante forteresse avec un donjon de plus de 30 mètres de haut.
 
Elle est bâtie en pierre de silex et roussard, le roussard est un grès ferrugineux fréquent dans la région de Mondoubleau.
 
Ses dimensions sont conséquentes, elle a la forme d'un rectangle de 150m sur 110m et son mur d'enceinte fait plus de 500 mètres de longueur.
 
L'ensemble du chateau occupait une superficie de près de deux hectares (cf photo de la maquette ci-dessous).
 
La forteresse a été assiègée et prise par le roi de France Philippe Auguste en 1189. Il était venu appuyer le comte de Vendome contre Hugues le Rusé vicomte de Chateaudun et seigneur de Mondoubleau.
 
Le chateau a été abandonné à partir du XVème siècle.

 
En savoir plus sur   les seigneurs de Mondoubleau          les vicomtes de Châteaudun          les comtes du Perche
 
Château-fort de Mondoubleau
Château-fort de Mondoubleau
 
La photo ci-dessus montre les ruines de l'entrée du château quand on vient du bourg, cette entrée apparait aussi sur la partie droite de la maquette ci-dessous.
 
Maquette du château-fort présenté à l'Office du Tourisme de Mondoubleau
Maquette du château-fort présenté à l'Office du Tourisme de Mondoubleau
 


Eglise Saint Denis de Mondoubleau

 

Eglise Saint Denis

L'église Saint Denis s'élève su l'emplacement d'édifices antérieurs détruits lors des périodes troublées. Ainsi elle est saccagée par les Anglais vers 1450 à la fin de la Guerre de Cent Ans.
 
La reconstruction par morceaux ne commence qu'en 1547 pour s'étaler jusqu'au milieu du XVIIIème siècle, elle est principalement de style Gothique.
 
Les contreforts sont réalisés avec de la pierre de roussard.
 
La charpente et le clocher ont été refaits dans les années 1870 et 1880, d'autres travaux ont lieu autour des années 1900.
 
                                                                    Eglise Saint Denis de Mondoubleau
 
L'église possède de nombreux vitraux réalisés pour la plupart dans la seconde partie du XIXème siècle.
 




Cormenon

Cormenon est un village situé juste au Sud de Mondoubleau. Au XVIIIème siècle il est devenu un centre industriel avec des établissements fabriquant des serges et cardant les laines. Cette tradition industrielle s'est perpétuée jusqu'à maintenant.
 
Cormenon avec l'église Saint Pierre
Cormenon avec l'église Saint Pierre
 
L'église de Cormenon est dédiée à Saint Pierre, elle possède des fonts baptismaux originaux et un rétable du XVIIème siècle, le portail est de style Renaissance (cf photo ci-dessus).
 
Vers 1050, l'essentiel du territoire Cormenon est donné par le seigneur de Mondoubleau à l'Abbaye de la Trinité de Vendome qui y établit un Prieuré, le Prieur était seigneur de Cormenon.
 
Cette seigneurie passe au XVIIIème siècle dans la dépendance du Château des Rouaudières.
 
Le château a été construit au XIVème siècle, il n'en reste que peu de choses (une tour et des fossés), il appartenait à la famille Peschard. Jean Peschard était en 1381 Bailli de Mondoubleau.
 


Choue

Choue est à 2 kilomètres au Nord de Mondoubleau. C'est un bourg d'origine très ancienne, il était une subdivision (Condita) du Pagus de Châteaudun, les paroisses de Mondoubleau et de Cormenon en ont été extraites vers la fin du Xème siècle.
 
Eglise Saint Clément de Choue   Eglise Saint Clément de Choue
Eglise Saint Clément de Choue
 
L'église Saint Clément de Choue remonte au XIème siècle, le choeur a été complèté au XVème siècle. La tour de l'église date du XIIème siècle, avec des remaniements au XVIème. Elle est couverte d'un toit en forme de dome.
 
Jadis Choue était un centre important d'élevage du cheval Percheron.
 







Achetez ces livres sur Vendôme et le Vendômois :

Vendôme de Nicolas Fediaevsky        Le Vendômois de A à Z de Claude Leymarios et Sylvie Foisset

Vendôme et le vendômois ou tableau statistique, historique et biographique du duché aujourd'hui arrondissement de vendôme de Ph de Passac (livre très rare écrit vers 1820)

La société dans le Comté de Vendôme de l'An Mil au XIVème siècle de Dominique Barthélémy

La référence sur l'Histoire de Vendôme et du Vendômois:
Dictionnaire Historique du Vendômois Tome 2: F-N de Saint-Venant
Dictionnaire Historique du Vendômois Tome 3: O-U de Saint-Venant
Dictionnaire Historique du Vendômois Tome 4: V-Z de Saint-Venant

Vendôme (Precis de l'Histoire de) racontée par un grand-père a ses petits-enfants de Gustave Chanteaud

L'église de la Trinité de Vendôme de l'Abbé Gabriel Plat

L'art de bâtir en France des romains à l'an 1100, d'après les monuments anciens de la Touraine, de l'Anjou et du Vendômois de l'Abbé Gabriel Plat

Blésois et Vendômois de Congrès Archéologique de France 1986

L'Histoire de Vendôme et du Vendômois de Paul Wagret

Le château de Vendôme : une histoire douce-amère de Jean-Claude Pasquier

Des ténébres à la lumière : Le Vendômois de 1939 à 1945 de J-C Pasquier et J-J Loisel

Le Bas-Vendômois, de Montoire a la Chartre-Sur-le-Loir de L-A Hallopeau             Montoire et ses environs de A de Rochambeau

Morée et ses environs de A de Rochambeau             Le canton de Morée de Claude Leymarios

Le Perche Vendômois de Claude Bonin et Gérard Ferrand          Savigny-sur-Braye et ses environs de A de Rochambeau

Monographie topographique, historique et statistique de Thoré : suivie d'un grand nombre de pièces justificatives et de chartes extraites du Cartulaire manuscrit de Saint-Denys-en-France (Monographies des villes et villages de France) de A de Rochambeau

Souterrains de Touraine, Blésois et Vendômois             Glossaire du Vendômois de Paul Martellière

L'identité traditionnelle du Vendômois : des travaux d'érudition locale à la reconnaissance d'un pays de la Vieille France (fin XVIIIe-XXe siècle) de Daniel Schweitz

Les couleurs du Vendômois - patrimoine oublié, patrimoine delaissé de Gérard Ferrand et Moreau

Moi, Marie Du Bois, gentilhomme Vendômois: Valet de chambre de Louis XIV de Marie du Bois

Châteaux et forteresses du Moyen Age en Val de Loire : Touraine, Anjou, Berry, Orléanais, Vendômois de Daniel Schweitz

Les provinces françaises : la Touraine, le Blésois, le Vendômois. choix de textes précédés d'une étude de Henri Guerlin

Les tramways et les trains du Vendômois, petite beauce, Blésois de Gérard Bardon

Rochambeau de Weelen Jean-Edmond         Rochambeau, libérateur de l'Amérique de M-C Renard

Journal des opérations militaires de l'armée française à Saint-Domingue 1802-1803 : sous les ordres des capitaines-généraux Leclerc et Rochambeau de J-E Peyre-Ferry

Lettres d'Antoine de Bourbon et de Jehanne d'Albret: publiées pour la Société de l'histoire de France du Marquis de Rochambeau




Le Perche Vendômois

La petite région autour de Mondoubleau et Droué fait partie du Sud du Perche tout en étant rattaché au Vendômois, d'où sa qualification de Perche Vendômois.
 
A l'époque Gallo-Romaine, toute la région était recouverte par une grande forêt nommée Sylva Pertica évocant de grands arbres droits (par exemple des châtaigniers, c'est de là que vient le nom de Perche. Défrichée pendant les périodes de paix, elle se développait à nouveau pendant les périodes de guerre. Il ne reste aujourd'hui qu'environ 20% de sa superficie initiale.
 
Le Perche Vendômois est un pays de bois et de bocages assez vallonné avec des collines qui atteignent 150 à 200 mètres d'altitude. Les champs sont bien souvent entourés par des haies qui bordent les nombreux chemins. L'habitat est relativement dispersé avec des fermes et hameaux.
 
Jusqu'au début du XXème siècle, c'était un lieu de prédilection pour l'élevage d'une race de chevaux jadis très réputée et recherchée : les Percherons, qui ont une taille et une force impressionnantes, ils étaient en particulier utilisés pour les travaux de l'agriculture avant l'arrivée des tracteurs.
 
Le caractère enclavé de la région lui a permis de conserver unité et caractère. Mondoubleau et les bourgs alentours ont une vie propre dont la préservation a été facilitée par l'éloignement de toute agglomération importante.
 
Ceci est amplifié par le Roussard, une pierre de grès roux foncé caractéristique des alentours (surtout vers le Sud) de Mondoubleau. Il est très résistant et a servi pour la construction du château ou encore pour la réalisation des contreforts des églises. Les principales carrières sont à Cormenon et Sargé.
 
Les bourgs autour de Mondoubleau ne manquent pas de cachet et la plupart sont d'origine très ancienne. On peut visiter :
    - Au nord, Saint Avit, Arville, Boursay, Saint Agil, Souday et Choue.
    - Au sud : Cormenon, Le Temple, Baillou et Sargé dans la Vallée de la Braye.
 


La Commanderie d'Arville
 

Arville

Arville fait partie du Perche-Gouet dont la ville principale est Brou, mais cette commune a pourtant été rattachée au département du Loir et Cher.
 
La Commanderie d'Arville date du début du XIIème siècle, elle a été construite par les Templiers. De nombreux batiments subsistent: grange, pigeonnier, petites tours du XVème siècle, (cf photo ci contre). L'Ordre du Temple a été fondé en 1118, les Templiers sont des moines soldats dont la mission est de défendre les Lieux Saints contre les Infidèles (Musulmans). Les Templiers s'installent à Arville en 1130 sur un domaine d'environ 1000 hectares qui leur a été donné par le Seigneur de Mondoubleau.
 
La Commanderie d'Arville
 
L'église paroissiale, qui jouxte la Commanderie, date du XIIème siècle, son portail est digne d'intéret.
 
La Commanderie du Temple dépendait de celle d'Arville qui elle même dépendait de celle de Sours dans le Pays Chartrain.
 
L'Ordre du Temple ayant été dissous en 1312, la Commanderie est attribuée aux Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem devenus ensuite chevaliers de l'Ordre de Malte.
 
La Commanderie a été vendue comme Bien National au moment de la Révolution Francaise. En 1873 une souscription organisée par le curé d'Arville a permis de racheter l'ensemble des batiments.
 
Ceux-ci sont maintenant ouverts au public et comportent un centre d'Histoire sur l'épopée des Croisades.
 


Saint Avit

Saint Avit doit son nom à un ermite du VIème siècle, compagnon de Saint Calais. Avit était Abbé de Micy, près d'Orléans, quand il décida de se retirer dans un endroit isolé de la foret du Perche, il est mort vers 540. Le Roi Childebert agrandit l'établissement d'Avit pour en faire un monastère (aujourd'hui disparu) qui a donné naissance au bourg de Saint Avit.
Saint Calais qui l'avait suivi, alla ensuite se refugier sur les bords de l'Anille. Son ermitage donna naissance à l'Abbaye de Saint Calais.
Le relief de la commune est accidenté avec un point culminant à 232 mètres. Entre Saint Avit et Oigny passe une ancienne voie Gallo-Romaine appelée Chemin de César.
Jadis de nombreux petits manoirs étaient répartis autour du bourg, les gentilhommes d'épée qui les habitaient vivaient en fait comme les paysans.


Boursay

Boursay est une petite ville qui se situait à cheval sur le Dunois et le Vendomois. Pendant l'Ancien Régime (avant la Révolution Francaise), les appels de justice allaient à Chateaudun pour le Nord de la paroisse et à Mondoubleau pour le Sud.
L'Eglise Saint Pierre de Boursay date du XIème siècle mais elle a été sérieusement transformée depuis, elle vient d'etre restaurée. Sa voute est en lambris orné d'arbesques. Elle possède une intéressante Fresque Murale qui représente l'Enfer, les fresques sont des XIV et XVèmes siècles. Par un don fait en 1086 par Geoffroy I Eveque de Chartres elle aurait appartenu à l' Abbaye Saint Père de Chartres, elle passe dès le XIIème siècle dans le domaine des Religieuses de Saint Avit de Chateaudun qui l'ont conservée jusqu'en 1791 où l'église a été vendue comme Bien National.


Saint Agil

Agil, qui vivait au VIème siècle, était le fils d'un grand personnage de la cour du roi Childebert. Il a fondé sur le lieu-dit Piciacus, un petit établissement religieux qui est devenu ensuite un Prieuré. Le bourg s'est developpé autour de ce rieuré. L'église, dédiée à Saint Agil et à Saint Fiacre, est du XIIème siècle avec des ajouts au XVIème siècle.
 
Château de Saint Agil
Château de Saint Agil
 
Château d'Alleray près de Saint Agil
 
Saint Agil était le siège d'une ancienne seigneurie (remontant autour de l'An Mil) qui relevait de celle de Mondoubleau.
 
Le château (cf photo ci-dessus) a été construit pour l'essentiel à la fin du XVème siècle par Antoine de La Vove, sur l'emplacement d'une forteresse médiévale du XIIIème siècle.
 
Il conserve une porte d'entrée enserrée entre deux tours en briques et pierres, cette partie a été édifiée entre 1510 et 1520. Le chateau disposé en carré est entouré de douves d'une quinzaine de mètres de large.
 

 
Château d'Alleray près de Saint Agil
 
Près de Saint Agil se trouve le château d'Alleray (cf photo ci-contre) qui était le siège d'une seigneurie.
 
Ce château a sans doute été construit sur l'emplacement d'un camp Romain édifié au moment de la conquête des Gaules par Jules César.
 


Souday

Souday est un village à six kilomètres de au Nord de Mondoubleau et à une dizaine de kilomètres de Montmirail et de Vibraye dans le département de la Sarthe.
 
Au Moyen-Age Souday était le siège d'une seigneurie remontant au XIème siècle et qui relevait de celle de Mondoubleau et également en partie de celle de Vibraye. A milieu du XVIIIème siècle elle a été acquise par la famille de Courtavel qui était déjà implantée dans la région.
 
Jusqu'à la Révolution Française Souday a fait partie du Bailliage de Mondoubleau et la paroisse relevait de l'évêché du Mans.
 
Eglise Saint Pierre de Souday
Souday possède une église ancienne intéressante dédiée à Saint Pierre. Elle aurait été fondée par Saint Aldric évêque du Mans au milieu du IXème siècle et a sans doute été pillée par les Normands peu après. Il n'en reste que des pans de mur.
 
Le Prieuré Saint Pierre de Souday a été fondé au XIème siècle par Achard seigneur de Souday pour les moines de l'abbaye Saint Vincent du Mans. Ceux-ci ont ensuite bénéficié de donations des seigneurs de Souday et d'autres seigneurs du voisinage.
 
Les biens du prieuré ont été vendus comme Bien National en 1791, pendant la Révolution Française.
 
Fresque Romane de l'église Saint Pierre de Souday Fresque Romane de l'église Saint Pierre de Souday
 
Les moines du Prieuré Saint Pierre ont fait reconstruire l'église, qui était devenue celle du prieuré, au XIème et au XIIème siècles.
 
Des parties des murs étaient décorées par des fresques, deux ont été découvertes en 1886.


 
Fresques Romanes de l'église Saint Pierre de Souday
 
Elles datent de la fin du XIIème siècle et se situaient au-dessus des lambris posés au XIXème siècle.
 
Elles représentant l'Annonciation et la Visitation (cf photos ci-contre).
 
La qualité du dessin et des couleurs, l'élégance des attitudes sont remarquables.
 
Elles ont été déposées et transférées au Musée du Trocadéro à Paris.
 
On peut en voir les photos sur le mur Nord de la nef.
 
Nef et choeur de l'église Saint Pierre de Souday   Eglise Saint Pierre de Souday
Nef et choeur de l'église avec en dessous la crypte                                             Eglise Saint Pierre de Souday                            
 
Les fenêtres de la nef et le choeur de l'église sont du milieu du XVIème siècle (cf photo ci-dessus à gauche).
 
Le choeur est en hauteur par rapport au nivau de la nef, on y accède par deux escaliers en fer à cheval (cf photo ci-dessus à gauche). Juste en dessous se situe la crypte ce qui permettait, le cas échéant, aux fidèles de suivre deux messes à la fois.
 
Le choeur est voûté d'ogives, il a été reconstruit après un incendie entre 1533 et 1540. Il conserve des vitraux réalisés par Jehan Le Macon vers 1540.
 
Crypte de l'église Saint Pierre de Souday
 
Le clocher avait une grande flèche effilée et pointue.
 
En 1559, les Protestants endommagent l'église et détruisent les voûtes de la chapelle de la Vierge dans la crypte.
 
L'église a été à nouveau endommagée par un incendie en 1833, le clocher a brûlé et la voûte au-dessus de la nef s'est effondrée.
 
Ils ont été reconstruits ensuite, la vôute dès 1836 et le clocher en 1858.


 
Crypte de l'église Saint Pierre de Souday
 
La crypte (cf photo ci-dessus à gauche) a été réalisée en 1533, les voutes sont des ogives de style Gothique.
 
Elle se compose de deux chapelles: celle de Saint Jean Baptiste et celle de la Vierge.
 
Les seigneurs de Souday reposaient dans la chapelle Saint Jean Baptiste où sont des fresques murales des XVIème et XVIIème siècles, celles sur la voûte sont du XIXème (cf photo ci-dessous à gauche).
 
L'autel de la chapelle de la Vierge est un coffre en bois sculpté et doré réalisé au XVIème siècle (cf photo ci-dessous à droite).
 
Peintures murales de la crypte de l'église Saint Pierre de Souday   Autel en bois de la crypte de l'église Saint Pierre de Souday
Peintures murales de la crypte                  Crypte de l'église Saint Pierre de Souday                           Autel en bois                
 
Château de Glatigny près de Souday
 
Châteaux autour de Souday
Sur le territoire de la commune de Souday se situent des chateaux intéressants.

 
Le chateau de Glatigny
Ce château (cf photo ci-contre) a été construit en 1544 par Martin du Bellay, il a un style Renaissance, la façade a une longueur de 40 mètres et le toit est surmonté par un campanile édifié postérieurement.
 
A partir du XVIème siècle Glatigny est devenue le siège d'une paroisse par décision prise au nom de l'évêque du Mans, le Cardinal Jean du Bellay, frère de Martin seigneur de Glatigny. Elle a été supprimée au moment de la Révolution Française. Le Cardinal Jean du Bellay était né à Glatigny.
 
Château de Glatigny près de Souday
 

Le chateau de La Cour est d'origine médiévale, au milieu du XVIIIème siècle il appartenait à la famille de Courtavel. Il a été reconstruit au XIXème siècle.
 


Pour vous informer ou faire des cadeaux, achetez des livres sur les périodes du Moyen-Age :
 
Histoire de France   Rois de France   Moyen-Age   Haut Moyen-Age   Féodalité   Vie au Moyen-Age   Arts au Moyen-Age   Peinture Médiévale
 
Art Gothique   Chateaux Forts     Abbayes de France    Cathédrales Médiévales
 
Vous pouvez aussi acheter des livres sur les régions du centre et de l'ouest de la France:
le Poitou, l' Anjou, le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, la Touraine , le Maine, le Pays Chartrain, l' Orléanais-Berry, les Charentes, et la Bretagne ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur les Chateaux de la Loire.
 




Baillou

Baillou est à 5 kilomètres à l'Ouest de Mondoubleau. C'est un village très ancien qui surplombe la Vallée de la Braye. La vue sur Baillou à partir de Rahay, de l'autre coté de la Braye est splendide.
 
Panorama sur le village de Baillou
Panorama sur le village de Baillou
 
Baillou apparait dans de nombreux actes des époques Mérovingiennes et Carolingiennes, il y avait un atelier monétaire et l'évêque du Mans Francon I y est mort en 816. Au XVème siècle une partie de la paroisse de Baillou a été démembrée pour former celle de Valennes.
 
L'église, dédiée à Saint Jean Baptiste, aurait été fondée par Saint Julien, évêque du Mans au IIIème siècle. Elle a été détruite par les Normands à la fin du IXème siècle.
 
Façade de l'église Saint Jean Baptiste de Baillou       Chevet de l'église Saint Jean Baptiste de Baillou
Façade                                             Eglise Saint Jean Baptiste de Baillou                             Chevet et transept                 
 
L'église a été reconstruite au XIème siècle, l'édifice actuel date du XVIème siècle et l'on trouve sur son portail des moulures de style Renaissance, au dessus la baie en arc brisé a des remplages de style Gothique flamboyant. Elle a été restaurée au XIXème siècle.
 
Des fresques murales de la fin du XVème siècle ont été retrouvées lors de restaurations au XIXème, elles n'ont pu être conservées. Il reste cependant des vitraux du XVIème et un rétable datant de 1618.
 
Château de Baillou
Le château de Baillou
 
Baillou était le siège d'une seigneurie qui relevait de celle de Mondoubleau, à partir du milieu du XVème siècle elle est détenue par la famille de Coutance puis au XVIIIème siècle par la famille de Courtavel.
 
Le château (cf photo ci-dessus), qui domine le village, est d'origine médiévale. Il possèdait jadis des tours, murailles, fossés et pont-levis.
 
Juste à coté, à La Tabaise, se trouvait un important château qui a été détruit en 1808.


Sargé sur Braye

Sargé se situe à une dizaine de kilomètres au Sud-Ouest de Mondoubleau, sur la Braye.
 
La ville a été construite sur l'ancienne voie Celte puis Gallo-Romaine qui allait de Genabum (Orléans) à Vindunum (Le Mans). Au sud du bourg, à Monplaisir, on a retrouvé les traces d'une ancienne villa Gallo-Romaine qui apparait ensuite en 658 dans un acte du roi Mérovingien Clotaire III.
 
Jadis il y avait à Sargé des fabriques de serges, de toiles de lin et de chanvre.
 
Sargé possède deux églises intéressantes: Saint Cyr et Saint Martin. La paroisse de Saint Cyr s'étendait sur la rive gauche de la Braye, celle de Saint Martin sur la rive droite, bien que l'église elle-même soit sur la rive gauche.
 

Eglise Saint Cyr

Eglise Saint Cyr de Sargé   Intérieur de l'Eglise Saint Cyr de Sargé
                Bras du transept Sud                           Eglise Saint Cyr de Sargé                 Intérieur: nef et choeur, sur les côtés ouvertures des bras du transept
 
L'église Saint Cyr aurait été fondée (sous un autre nom) par Saint Julien évêque du Mans au IIIème siècle. Elle relevait de l'abbaye de Saint Denis près de Paris et ceci jusqu'à la Révolution Française.
 
L'édifice actuel date des XIème et XIIème siècles, elle a été remaniée aux XVème et XVIème siècles, en particulier après avoir été ensommagée par les Protestants en 1568, pendant les Guerres de Religion. Elle a reçu de nombreuses restaurations aux XIXème et XXème siècles.
 
La nef et le choeur (cf photo ci-dessus à droite) datent du début du XIIème siècle. Dans le choeur, les traces des anciennes baies Romanes en plein cintre sont toujours visibles au-dessus du rétable. Le chevet est en hémicycle avec des contreforts plats.
 
Eglise Saint Martin de Sargé

Eglise Saint Martin

L'église Saint Martin n'est qu'à cent mètres au Sud de l'église Saint Cyr, elle date du XIème siècle et a été modifiée dans les siècles postérieurs comme le montre la baie de style Gothique flamboyant sur la façade.
 
Les puissants contreforts sont réalisés avec de la pierre de roussard.
 
Elle relevait de l'abbaye de Saint Calais.
 
                                                               Eglise Saint Martin de Sargé
 
Elle possède des fresques datant du XIVème siècle.
 
Fresque de l'Eglise Saint Martin de Sargé
Fresque du XIVème siècle

Chateau des Radrets

Ce chateau se situe à un kilomètre au nord du bourg en direction de Baillou. Il s'appelait jadis Tenay, il a pris le nom de Radrets au XVIIème siècle. La seigneurie des Radrets relevait de celle de Mondoubleau.
 
Château des Radrets à Sargé   Douves et remparts du château des Radrets à Sargé
                          Château des Radrets à Sargé        
 
Le château des Radrets se compose de deux batiments à angle droit au nord d'un quadrilatère entouré de douves. Il a été initialement construit aux XIVème et XVème siècles et réaménagé ensuite.


Le Temple

Le Temple est à 7 kilomètres au Sud de Mondoubleau dans la direction de Vendôme.
 
Chevet de l'église du Temple   Nef de l'église du Temple
Clocher et chevet                                             Eglise du Temple                             Nef et clocher
 
A l'origine ce lieu s'appelait Les Materas. Le village doit son nom à une Commanderie de l'Ordre du Temple qui a été établie à cet endroit vers 1140.
 
L'église du village était à l'origine celle de cette Commanderie, sa construction initiale remonte au XIIème siècle elle comporte de la pierre de Roussard. Elle a été remaniée dans les siècles postérieurs. Le clocher (cf photos ci-dessus) est du XVème siècle avec une réparation dans les années 1780 suite à un incendie.
 
L'ancien bâtiment de la Commanderie était important, déjà en ruines il a été démoli en 1856, l'église était dans son enceinte.
 
L'Ordre du Temple ayant été supprimé en 1312, la Commanderie passa aux Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem (devenu ensuite l'Ordre de Malte) et elle a été rattachée à la Commanderie d'Arville.
 
Château de la Fredonnière au Temple
Château de la Fredonnière au Temple
 
Juste à coté du bourg se situe le Château de la Fredonnière (photo ci-dessus). Au début des Guerres de Religion il appartenait à Francois de Coutance qui était très engagé dans le parti Protestant, il créa un prêche à la Fredonnière.
 
En 1560 le chateau sert de point de rassemblement et de préparation des Protestants avant la Conjuration d'Amboise. Ce château a été reconstruit par Louis de Salvert en 1855, il est particulièrement élégant.
 


Visite de Vendôme et du Vendômois

Vendôme     Abbaye de la Trinité de Vendome     Chateau et fortifications médiévales     Vendôme au Moyen Age

Les Vendomois célèbres     Vendome Maintenant     Venir à Vendome    

Le Vendomois     Lavardin,    Montoire,     Vallée du Loir    Mondoubleau    Saint Calais et la vallée de la Braye     Chateaurenault

Comtes de Vendome     Bourbons-Vendome     Seigneurs du Haut Vendomois     Seigneurs du Bas Vendomois    

Seigneurs de Mondoubleau  ,   Seigneurs de Fréteval  ,  




Découvrir :
La France   L'Art Roman   Les Cathédrales   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel   Paris   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire
 
La Touraine     Le Poitou     Le Poitou Roman     Le Limousin      La Haute-Vienne    La Creuse    La Corrèze    Le Limousin Roman
 
L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne   Andalousie    Pays Basque Espagnol   Saint Sébastien    La Navarre   Pampelune   Estella   Centre-Est Navarre   Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria 
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    



 Votre Hotel en France       Votre Hotel en Italie       Votre Hotel dans les Alpes     Hotels des autres Pays

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Italie et d'Europe :
Rome  Gênes   Rapallo   Dolomites   Milan   Venise   Toscane   Florence   Sienne   Bologne   Naples   Sicile
Paris   Nice   Londres   Edimbourg   Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Berlin   Munich   Prague