Histoire d'Amboise

Vous etes ICI : Accueil > France > > Vallée de la Loire > > Touraine   > Amboise   > Histoire d'Amboise
 
Votre Hôtel :   Val de Loire    Indre et Loire (37)    Tours    Amboise    Chinon    Loches   
Loir et Cher (41)    Blois   Vendôme   Romorantin    Montrichard   
 
Amboise est une ville située à 25 kilomètres à l'Est de Tours en remontant la Loire vers Blois.
 
Amboise et son chateau au-dessus de la Loire
Amboise et son château au-dessus de la Loire
 
Amboise est une ville avec un grand renom et un grand passé historique. Meme si elle a perdu l'importance qu'elle avait au Moyen-Age et pendant l'Ancien Régime, son nom est trés connu. La ville est devenu un des principaux centres touristiques et historiques de la Vallée de la Loire
 
A l'origine, sur les hauteurs d'Amboise, aux Chatelliers s'élevait un oppidum de la tribu Gauloise des Turons remontant à plus de quatre siècles avant JC.
 
Le château d'Amboise est construit sur un éperon surplombant la Loire, c'était à l'origine une forteresse féodale, appartenant aux comtes d'Anjou puis aux seigneurs d'Amboise. Elle leur permettait de surveiller et controler le fleuve.
 
Le chateau actuel a été reconstruit par Charles VIII et Louis XII , rois de France, à la fin du XVème et au début du XVIeme siècles. La Renaissance a été une période riche de la vie d'Amboise qui était alors une des principales résidences des rois de France. C'est même ce qui a provoqué la Conjuration d'Amboise en 1560.
 
Enfin de 1760 à 1780 la ville d'Amboise a vécu au rythme de la Cour de Chanteloup que présidait le duc de Choiseul. La ville en a tiré une grande prospérité économique à cette époque.
 
 
Amboise        Château d'Amboise        Seigneurs d'Amboise        Conjuration d'Amboise
 

 
Le Val de Loire      Tours      La Touraine      Chenonceau      Loches      Le Lochois      Chateaurenault
 
Azay le Rideau    Villandry       Luynes & Cinq-Mars      Langeais     Bourgueil    Candes & Montsoreau
 
Blois      Château de Blois      Le Blésois      Chaumont      Montrichard      Vendôme    Montoire    Lavardin
 


 
Panorama sur Amboise: en bas la Loire, à gauche et au centre le château, à droite l'Hôtel de ville et l'église Saint Florentin
Panorama sur Amboise: en bas la Loire et le pont, à gauche et au centre le château, à droite l'Hôtel de ville et l'église Saint Florentin
 


     Avec Google

 
 
Vous pouvez acheter des livres sur   le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, la Touraine , le Maine, l' Anjou, le Pays Chartrain, l' Orléanais-Berry, le Poitou, et les Charentes ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur les Chateaux de la Loire.
 
La Librairie de FranceBalade vous permet d'acheter des Livres sur la Rome Antique, la Provence et la Cote d'Azur, les Régions du Sud-Est, les Régions du Nord-Ouest, les Régions de l'Est et du Nord et les Régions du Sud-Ouest de la France.
 
Vous pouvez aussi acquérir des Cartes Routières et des Guides Touristiques. Pour vous distraire voici les Abums Tintin et les Albums Astérix.
 



Réservez votre Hotel :   Val de Loire et Cote Atlantique   Vichy   Moulins   Nevers   Gien   Orléans   Blois   Amboise   Tours   Chinon   Saumur   Angers   Nantes   La Baule   Les Sables d'Olonne   La Rochelle


Préhistoire et époque Gallo-Romaine

Butte de César aux Châtelliers à Amboise
Butte de César aux Châtelliers à Amboise
 
Le site des Chatelliers, sur les hauteurs comprises entre les vallées de la Loire et de l'Amasse, a été occupé par l'homme dès le Néolithique (plus de 3000 ans avant JC. Il est devenu ensuite un Oppidum Celtique important, il était de fait le point central de la tribu Gauloise des Turons.
 
En effet ce site, qui est situé sur un éperon, est facile à protèger et son extrémité Ouest est d'ailleurs occupée par le chateau actuel. Cet oppidum occupait une surface d'environ 50 hectares avec une Butte et des remparts en terre (celui coté Est mesurait près de 500 mètres de longueur).
 
Les composants en bois des remparts (cf photos ci dessous) de l'oppidum ont été datés au carbone 14 en 410 avant J-C (époque de la Tène). Le site a livré de nombreux objets préhistoriques et antiques: épées, haches, faucilles, bracelets, pendentifs, morceaux d'amphores, etc...
 
Au centre de l'oppidum se situe une importante Butte artificielle, appelée Butte de César, qui a environ 70 mètres de diamètre (cf photo ci dessus). Son extrémité Ouest est occupée par le château d'Amboise
 
               
 
Avant même l'existence de Caesarodunum (Tours), Amboise était la capitale des Turones, une des tribus Gauloises. Le site des Chatelliers continue d'être occupé à l'époque Gallo-Romaine, au moins pendant les deux premiers siècles de notre ère, on y a retrouvé un Fanum (Temple) datant des Ier et IIème siècles après JC. Les Romains y construisent des fortifications et une forteresse.
 
A la fin du IIIème siècle, les Bagaudes s'emparent et détruisent la forteresse d'Amboise. Vers 380, Anicien, Gouverneur Romain du Pays des Turons, fait reconstruire sur le site un chateau qui porte le nom de Motte-Anicien.
 


Moyen Age et seigneuries d'Amboise

A la fin du Vème siècle le Royaume Wisigoth s'étend jusqu'à la Loire, mais ceux-ci sont confrontés à la progression des Francs qui arrivent par le Nord.
 
En 504, Clovis roi des Francs et Alaric II, roi des Wisigoths se rencontrent à Amboise dans l'Ile Saint Jean (jadis appelée Ile d'Or) sur la Loire. Leur entrevue ne sert à rien puisqu'en 507 les Francs de Clovis battent les Wisigoths d'Alaric à Vouillé près de Poitiers.
 
Au début du VIème siècle, Amboise appartient au futur Saint Bauld (qui est originaire de Verneuil sur Indre), Grand Référendaire du roi Franc Clotaire I puis éveque de Tours. Il meurt en 552 et son fils lui succède comme seigneur d'Amboise.
 
Vers 840, la ville est prise d'assaut par les Normands qui détruisent tout, y compris le château. La ville est alors sous la tutelle des Adalard, une grande famille Carolingienne. Une nièce de Adalard, Archevêque de Tours, Adelais, épouse Ingelger Préfet Militaire de Touraine et bientot comte d'Anjou.
 
Ingelger obtient alors la tutelle de la ville d'Amboise et en garde la partie principale sous son contrôle direct (seigneurie dite de la Maison Consulaire) et il relève le chateau. Les successeurs d'Ingelger fondent la première maison des comtes d'Anjou et dans la seconde partie du Xème siècle Amboise devient un point fort avancé enclavé dans le territoire de l'ennemi des Angevins, les comtes de Blois, qui possèdent Blois, Chaumont et Tours.
 
Une autre partie d'Amboise, appartient à Haimon de Buzancais à qui le roi Charles le Chauve l'a attribuée en 870. La famille de Buzancais est également apparentée aux Adalard.
 
Cette seconde seigneurie (dite de la Tour ou de la Tour fondue ou encore de la Tour de Pierre) s'étend sur la partie Ouest du bourg jusqu'à l'église Saint Denis, la Tour de pierre était située au sud ouest du chateau entre les deux bras de l'Amasse, elle fut détruite au début du XIIème siècle.
 
Sulpice I de Buzancais (dit Mille-Boucliers) succède à son père et tient cette seigneurie pendant la première moitié du Xème siècle. Les sires de Buzancais seront toujours alliés aux comtes d'Anjou et leur point fort dans la partie Est de la Touraine qui est sous la menace des comtes de Blois. Sulpice II de Buzancais fait reconstruire la Tour en pierre en 1014.
 
Amboise est le siège d'autres seigneuries, à la fin du Xème siècle le comte d'Anjou, Geoffroy Grisegonelle, attribue une Maison-Forte à Landry de Dun dans le quartier de Châteauneuf. Autour de 1010, alors que le comte d'Anjou Foulques Nerra est en Terre Sainte, Landry de Dun fait défection et rejoint le parti de Eudes II de Blois. Une lutte sans merci s'engage alors dans Amboise entre Archambaud et Sulpice de Buzancais, fidèles au comte d'Anjou, et Landry. Landry n'est vaincu qu'une fois Foulques Nerra revenu de pélerinage.
 
Vers 1015, après le décès d'Archambaud de Buzancais, Foulques décide de réorganiser les domaines Angevins au contact du Blésois. Pour cela il il installe à Amboise un de ses meilleurs capitaines, Lisoie de Bazouges. En outre Foulques Nerra investit Lisoie du chateau de Loches. C'est grace à ce contexte que Foulques Nerra peut remporter la bataille de Pontlevoy sur Eudes II de Blois en 1016.
 
A l'été 1027, Eudes II de Blois avec le soutien du fils ainé du roi de France, Henri, engage le siège d'Amboise. La ville et le château sous la conduite de Sulpice II de Buzancais résistent à cette tentative. Sulpice II de Buzancais donne sa seigneurie de la Tour en dot à sa nièce Hersende qui épouse Lisoie à la fin de 1027 (Sulpice meurt alors), Hersende apporte également la seigneurie de Verneuil sur Indre et des domaines à Loches et Moré. Lisoie est désormais un personnage considérable dans la région. Pour autant Foulques Nerra nomme Léon de Meung-sur-Loire comme son représentant civil à Amboise, celui-ci s'installe à la Maison-Forte, dans le faubourg de Chateauneuf.
 
Amboise est encore le siège d'une autre seigneurie, celle de la Motte (appelée aussi la Motte-Anicien), située sur le site des Chatelliers. La fille de Lisoie de Bazouges, Elizabeth, apporte cette seigneurie à son mari, Fourcroy de Thorigny, au milieu du XIème siècle. En 1075 Sulpice I s'empare de la forteresse de la Motte, la fait raser et joint la seigneurie de la Motte à la sienne. Concrètement c'est son fils Hugues II qui unifie toutes les seigneuries de manière définitive.
 
Ces seigneuries multiples montrent bien le caractère stratègique de la position, des chateaux et du bourg d'Amboise à cette époque. Le bourg lui-meme est directement victime des querelles féodales, il ne se développera qu'une fois l'unification des seigneuries réalisées.
 
En savoir plus sur les  seigneurs d'Amboise
 




Hotel de Ville d'Amboise
 

La Renaissance

La seigneurie d'Amboise a été rattachée au domaine royal en 1434 par le roi de France Charles VII.
 
Son fils Louis XI réside à Amboise avant d'aller s'établir à Plessis les Tours. C'est sur les hauteurs d'Amboise que Louis XI accueille en 1482 Saint Francois de Paule, à l'endroit où on a construit un Couvent des Minimes. Cette rencontre bénéficie à Amboise qui en retire l'exemption de la taxe appelée la Taille.
 
C'est Charles VIII (né en 1470 et mort en 1498 dans les deux cas à Amboise) et Louis XII qui ont fait construire le château Renaissance.
 
Hôtel de Ville d'Amboise
 
Le Cardinal Georges d'Amboise (issu de l'ancienne famille des seigneurs d'Amboise)  est l'ami, le confident et le conseiller du roi Louis XII. A l'avènement de ce dernier il devient le personnage le plus important du royaume après le roi et le reste jusqu'à sa mort en 1510. Archevèque de Rouen, il devient ensuite Légat du Pape en France. Il favorise sa famille et en fait simultanément un instrument de sa puissance. Son neveu Chaumont d'Amboise est un des principaux chefs militaires et ses frères accumulent les évêchés: Louis avec Albi, Pierre avec Poitiers, Jacques avec Clermont et l'Abbatiat de Cluny.
 
A l'époque de la Renaissance le chateau et la ville d'Amboise deviennent une résidence royale très appréciée des Valois. En 1518 la jouissance de la Baronnie d'Amboise et du gouvernement de la ville est donnée à Louise de Savoie, la mère du roi Francois I. L'ensemble reintègre le domaine royal en 1531, c'est d'ailleurs cette présence de la Cour qui a conduit Léonard de Vinci à s'établir à demeure au Clos-Lucé.
 



Les Guerres de Religion

Pendant les Guerres de Religion, sous le règne de Francois II, a eu lieu en 1560 la Conjuration d'Amboise, complot contre les Guise qui dominaient le roi. Cette conjuration a conduit à l'éxecution de nombreux Protestants. Plus de quinze cents prisonniers ont été pendus aux gibets et aux balcons du château.
 
Le château d'Amboise
Le château d'Amboise avec à gauche le haut de la Tour des Minimes et au centre le balcon où ont été pendus les conjurés d'Amboise
 
En 1589, après l'assassinat du duc de Guise à Blois, le roi Henri III fait conduire des prisonniers au château d'Amboise, c'est le début de l'utilisation du château comme prison pour les grands personnages de l'Etat.
 
En savoir plus sur la  Conjuration d'Amboise                                 Les Guerres de Religion
 





La Baronnie d'Amboise sous l'Ancien Régime

A partir de 1639 la Baronnie d'Amboise possède une Lieutenance du Roi, elle se compose alors de deux chatellenies, deux prévotés et cent quarante six fiefs.
 
Jusqu'en 1764, date de la constitution d'un duché pour Choiseul, un Bailli représentait le roi dans la ville. Amboise était aussi le siège d'une Election, d'un Grenier à Sel et d'une Maitrise des Eaux et Forets.
 


Chanteloup et le duc de Choiseul

Le Chateau de Chanteloup se trouvait en haut du coteau Sud de la Loire au dessus de l'église Saint Denis, dans la direction de Saint Martin le Beau.
 
A l'époque de Louis XI se trouvait là une Maison forte qui appartenait à son Grand Veneur Yvon du Fou. Au milieu du XVIème siècle, Chanteloup devient une seigneurie et au début du XVIIIème, Jean Bouteroux secrétaire de la Princesse des Ursins, transforme le château en une résidence somptueuse.
 
Le duc de Choiseul, devenu Gouverneur de Touraine puis Baron d'Amboise, l'achète en 1761. En 1764 Chanteloup est érigé en Duché-Pairie. Choiseul y fait effectuer d'importants travaux qui sont dirigés par l'Architecte Le Camus de Mézières.
 
Le chateau a alors une allure grandiose et des appartements très raffinés. Le Parc avait une superficie de 15 hectares et était lui aussi splendide. Choiseul réside au château pendant plusieurs années, et y accueille à partir de 1770, une cour qui rivalisait et faisait de l'ombre à celle du roi à Versailles. Pour loger ses nombreux visiteurs, Choiseul est d'ailleurs conduit à acheter de nombreux châteaux du voisinage.
 
Chateau de Chanteloup
Le château de Chanteloup au XVIIIème siècle
 
La Pagode de Chanteloup

 

La Pagode de Chanteloup

Choiseul fait construire entre 1775 et 1778 la celèbre Pagode. Elle comporte six étages et est haute de 44 m avec à son pied un plan d'au de trois hectares.
 
Elle est d'inspiration Chinoise mais en fait de style Louis XVI. Elle a été restaurée en 1910.
 
La Pagode de Chanteloup près d'Amboise

 
Après la mort de Choiseul en 1785, Le chateau de Chanteloup est racheté par le duc de Penthièvre. Il est confisqué lors de la Révolution Francaise.
 
En 1802, il appartient au savant Chaptal qui est alors Ministre de l'Intérieur. Il est acheté au début du XIXème siècle par des spéculateurs qui l'ont démoli afin d'en revendre les matériaux à partir de 1823. Il ne subsiste de ce magnifique ensemble que la Pagode.
 


Le duc de Choiseul

Etienne-Francois Comte de Stainville, Duc de Choiseul

Le duc de Choiseul a été un des plus grands hommes d'état Francais du XVIIIème siècle.
 
Il est né en 1719. Sa carrière commence grace à Mme de Pompadour, il devient Ambassadeur à Rome en 1753, puis à Vienne, en Autriche.
 
En 1758, il est nommé Ministre des Affaires Etrangères de Louis XV, il y ajoute bientot en 1761 les ministères de la Guerre et de la Marine. En 1760 il est fait également Gouverneur de la Touraine. Pendant près de onze ans, il est de fait l'équivalent d'un Premier Ministre.
 
En conflit avec la nouvelle favorite du roi, Mme du Barry, il est disgracié en 1770 et exilé à Amboise. Il garde pendant son exil une grande réputation et un grand prestige dans toutes les couches de la société Francaise.
 
Il mène une vie fastueuse dans son château de Chanteloup, la cour qui l'entoure concurrence celle du roi Louis XV à Versailles. A la mort de Louis XV, le 10 mai 1774, son successeur le roi Louis XVI met fin à son exil. Pour autant Choiseul ne reviendra jamais aux affaires. Il est mort en 1785.
 


 
Visitez la Vallée de la Loire         La Loire de la source à Saint Etienne         La Loire de Saint Etienne à Nevers        
 
La Loire de Nevers à Orléans       La Loire de Orléans à Tours       La Loire de Tours à Saumur       La Loire de Saumur à Angers
 
Le Val de Loire      Tours      La Touraine      Chenonceau      Loches      Chateaurenault      Luynes      Langeais      Bourgueil      Chinon
 
Blois      Château de Blois      Le Blésois      Chaumont      Montrichard      Vendôme      Le Vendômois      Montoire      Lavardin
 







Découvrir :
La France   L'Art Roman   Les Cathédrales   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel   Paris   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire
 
La Touraine     Le Poitou     Le Poitou Roman     Le Limousin      La Haute-Vienne    La Creuse    La Corrèze    Le Limousin Roman
 
Le Midi-Pyrénées    Moissac          L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne          Andalousie          Tolède          Galice      St Jacques de Compostelle  
 
Pays Basque  Saint Sébastien   La Navarre  Pampelune  Estella  Chemin de St Jacques  Centre-Est  Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria        Tolède
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    


     Avec Google


Hôtel en Italie     Hôtel dans les Alpes     Hôtel en France     Hôtel en Europe     Hotel en Espagne    Autres Pays

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Europe :
Paris   Nice   Lyon   Londres   Edimbourg   Dublin   York   Rome  Florence   Venise   Milan   Naples   Sicile
Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Bruges   Berlin   Munich   Francfort   Prague